L’actualité vue par Le Temps du Togo

27 avril: L'ANC célébrera l'indépendance en solo

Naturellement, l'Alliance nationale pour le changement (ANC) ne participera pas…

Les rivières Koumongou et Kara abriteront deux ponts d'ici 2020

Le Japon aide le Togo à construire deux ponts sur…

Le salon international des études et formations ELITE ouvre à…

Un salon international, ELITE s’ouvre à Lomé pour renseigner sur…

Fait divers: Un voleur présumé battu à mort à Casablanca

Un voleur présumé a été battu à mort le 23…

Bouraima Brim Diabacté: "L'UFC ne périra jamais"

Brim Bouraïma Diabacté, l'un des vice-présidents de l'UFC, a déclaré…

Opération entonnoir: Les deux policiers évacués à Accra sont décédés

Deux autres policiers sont décédés suite à l'accident de leur…

Premier test à grande échelle d’un  vaccin contre le paludisme…

A la veille de la Journée mondiale de lutte contre…

Présidentielle française: Les Français du Togo ont plébiscité Emmanuel Macron

Les ressortissants français au Togo ont plébiscité Emmanuel Macron, 344…

RDC : Des proches de Joseph Kabila impliqués dans un scandale…

Selon Reuters révèle un scandale de corruption dans le marché…

Recul prix du cacao : la Côte-d'Ivoire réduit ses dépenses publiques

La réduction des dépenses publiques est de l’ordre de 10%…

Le Burundi interdit l’achat de téléphone mobile dans la rue

L’achat de téléphone portable au Burundi est désormais codifié. La…

Méningite au Nigeria : plus de 750 morts

Elle est énorme et coûteuse en vies humaines cette épidémie…

Mémoire : Une exposition sur la visite de Sylvanus Olympio aux…

L’Ambassade des USA au Togo et le HCRRUN organisent du…

Togo: 200 km de fibre optique pour raccorder 500 bâtiments…

Le chef de l’Etat Faure Gnassingbé inaugurera le 24 avril…

La route du beau: Quand le grand contournement innonde les…

La petite précipitation qu'a connu Lomé cette après-midi s'est soldée…

Un accident de la route fait quatre morts à Lilikopé

Un accident de la route impliquant un car et un…

La Togolaise des Eaux remplace gratuitement les compteurs défectueux

La Togolaise des Eaux (TdE) annonce le remplacement gratuit des…

Le Togo célèbre la journée internationale des sites et monuments

Chaque 18 avril est célébrée la journée internationale des sites…

L’opposition et la société civile s’unissent pour démissionner Jacob Zuma

Le président Jacob Zuma est  sur sellette depuis l’annonce d’une…

Etude : boues de vidange des fèces comme fertilisants agricoles ?

Des chercheurs togolais confirment la possibilité de l’utilisation des boues…

Santé : L'éléphantiasis éradiquée au Togo

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) félicite le Togo pour…

Faits divers: Deux policiers morts et trois autres gravement blessés…

"L'opération entonnoir" contre la vente du carburant illicite a fait…

Jordan Larue remporte l’édition 2017 du Motocross international de Lomé

Comme tous les ans, le rendez-vous sportif était le Motocross…

Réchauffement climatique: 90 milliards CFA pour lutter contre l’érosion côtière…

Un plan de lutte contre le réchauffement climatique et l’érosion…

King Mensah va fêter ses 20 ans de carrière le…

L’artiste de l’afro-funk King Mensah célébrera le 20ème anniversaire de…

Joss Stone, star de la world music sur la scène…

Le samedi 22 avril à 20h30, la star britannique Joss…

Championnat D1: Soupçon de match arrangé entre clubs d'élite

La course pour éviter la relégation en D2 a démarré.…

Afrique : Timide reprise de la croissance selon le FMI

Selon le FMI, les prévisions de croissance en Afrique sont…

Zimbabwe : Robert Mugabe, président depuis 37 ans. Et après…

Le président Robert Mugabe fait l'éloge du bilan désastreux à…

«
»
TwitterFacebookGoogle+

Décentralisation : Pour Gerry Taama, le CNDS est un mammouth à dégraisser

Dans un courrier adressé au ministre de l’Administration territoriale et de la Décentralisation, Gerry Taama prône un CNDS réduit de 70 à 25 membres.

Sobriété et efficacité. La création du Conseil national de suivi de la décentralisation (CNDS) est un monstre de mammouth, un aéropage constitué de 70 personnes chargées de suivre la feuille de route du processus de la décentralisation dont le terme avoué est l’organisation des élections dans presque 12 mois.

On trouve un peu de tout au CNDS, des membres du pouvoir en passant par le chef de file de l’opposition, des partis de gouvernement déguisés en opposant (UFC, par exemple), des experts et des sièges pour les chancelleries et autres partenaires au développement. Cette pléthore fait craindre un patchwork inefficace qui fera échec au processus.

Gerry Taama, le président du Nouvel engagement togolais (NET), malgré son passé d’officier des Forces armées togolaises, pense qu’il faut moins d’hommes pour faire aboutir  les  recommandations de l’atelier national sur la décentralisation tenu les 6, 7 et 8 décembre 2016 à Lomé.

Un conseil de près de 70 personnes est le plus sûr moyen de l’engluer dans des débats de fonds sans fin, alors que le chronogramme établi pour organiser les élections locales  dans 15 à 18 mois à partir de décembre 2016 a déjà du retard, indique le militaire à la retraite et reconverti à l’agro-élevage.

Tout en critiquant la composition même du CNDS dans son essence, le déséquilibre entre l’opposition et le gouvernement par exemple, Gerry Taama pose des questions pertinentes quant au travail  et à l’efficacité du CNDS depuis sa création.

Pour ne pas finir en un capharnaüm insoluble, Gerry Taama demande tout simplement une réduction de l’effectif  du CNDS. Un dégraissage du mammouth de 70 à 25 personnes.

Décentralisation opportune ?

« Voilà pourquoi nous proposons que ce conseil soit réduit aux 17 députés déjà choisis, pour fonctionner plutôt comme une commission parlementaire indépendante, auxquels il faudrait ajouter les 5 experts désignés par le Président de la République », conclut-il.

On accuse Gerry Taama d’être un Macron en miniature, louvoyant de gauche à droite grâce à de petites embardées opportunistes. Cette fois-ci, il faudrait être de mauvaise foi pour ne pas lui accorder raison. Même s’il pourrait aller plus loin sur les questions, l’opportunité de la mise en œuvre de ce processus par une administration aussi inefficace et incompétente que la nôtre, par exemple.

Au fait, à quoi peut bien servir le futur maire de la ville d’Aného qui n’aura pour budget que 150 millions CFA, le prix d’une villa ?

166 Vues totales 5 Vues ce jour

Laisser un commentaire

Newsletter