L’actualité vue par Le Temps du Togo

Le Togo communique sur l’organisme de sécurité sanitaire des aliments

Le Togo est en chantier pour créer un organisme de…

Vers l’interconnexion des douanes de cinq pays ouest-africains

Réunis à Lomé, le Burkina Faso, la Côte d'Ivoire, le…

Angola : Le président se réjouit d'avoir freiné la corruption

Le président angolais s'est réjoui des résultats obtenus sur le…

Appel aux bonnes pratiques dans le commerce café-cacao

A l’orée de la campagne de commercialisation du café-cacao, les…

Sierra Leone: le gouvernement annule un contrat avec la Chine

Le gouvernement sierra léonais résilie un contrat de 300 millions $…

L'ancien footballeur Bonaventure Kalou gagne la mairie de Vavoua

L'ancien international ivoirien Bonaventure Kalou a été élu maire de…

Dapaong : Une grotte mariale dédiée au pèlerinage des fidèles

Après quinze ans d’existence, la paroisse Bon Pasteur de Natbagou…

Caravane en vue contre l’accaparement des terres par les nantis

Une caravane ouest-africaine sur le droit à la terre et…

Côte d'Ivoire : Bonaventure Kalou veut devenir Maire

L’ancien attaquant international ivoirien, Bonaventure Kalou veut devenir maire pour…

Koroki change d’entraîneur après trois journées de championnat

La première division du championnat national de football enregistre un…

Justice tchadienne : séquestrée à 14 ans, Hawariya n’y croit plus

Deux ans après l'affaire du viol de Zouhoura, la justice…

Afrique du Sud : Le roi des Zoulous récuse les réformes…

Le roi des Zoulous a demandé au président sud-africain à…

Des prisonniers prennent le contrôle d'une prison de Juba

Des prisonniers ont provisoirement pris le contrôle d'une partie d’une…

Second repas pour les détenus de la prison de Sokodé

L’Union Européenne UE et l’ONG allemande DAHW ont conjointement aidé…

Démantèlement d’un vaste réseau de prostitution en France

Un vaste réseau soupçonné d'avoir collecté et blanchi des dizaines…

RDC : Quatre opposants mettent en garde la commission électorale

Selon quatre candidats de l'opposition congolaise la commission électorale devrait…

Handicap International forme des régisseurs de prisons

Le programme Handicap International Humanité et Inclusion célèbre la question…

La région des savanes s’offre un centre d’appareillage

Pour soutenir les personnes vivant avec un handicap il est…

RDC : Koffi Olomide contre la « machine à voter »

Le roi de la rumba Koffi Olomide rejette la "machine…

Burkina Faso : Trois gendarmes "grièvement blessés" dans une attaque

Trois gendarmes burkinabè ont été grièvement blessés lundi dans une…

Melania Trump en Afrique pour les enfants et leur Bien-Être

La Première dame des Etats-Unis, Melania Trump a entamé mardi…

Dankpen: La foudre tue trois femmes dont deux coépouses

Trois peulhes ne se sont pas trouvées au bon endroit…

Afrique du Sud : Desmond Tutu de nouveau hospitalisé

L’ancien archevêque anglican sud-africain Desmond Tutu a été hospitalisé jeudi…

La Voix de l’Amérique diffusera désormais au Togo

 Par une convention, La Voix de l’Amérique, est désormais autorisée…

Sierra-Leone : Des Chinois accusés d’exploitation illicite des mines expulsés

La Sierra-Leone va expulser 38 ressortissants chinois accusés d'avoir exploité…

Angola : Filomeno dos Santos incarcéré pour corruption

Le fils de l'ex-président angolais Jose Eduardo dos Santos, Jose…

Le Burkina bombarde Bana avec des moustiques génétiquement modifiés

Dix mille moustiques mâles génétiquement modifiés ont été introduits à…

Liberia : Disparition de "conteneurs" de billets de banque

Cent millions de dollars, destinés à la Banque centrale du…

Vienne: Aussitôt son brevet de pilotage, meurt dans le crash…

Un avion de tourisme, piloté par un jeune de 20…

CILSS : Les Etats veulent renforcer la lutte contre la chenille…

Le Comité permanent inter-Etats de lutte contre la sécheresse dans…

«
»
TwitterFacebookGoogle+

Amnesty International réclame la libération d’un militant de l’opposition détenu à Dapaong

Amenesty International réclame la libération de Kombate Garimbité, un militant de l’opposition détenu à la prison de Dapaong depuis le 4 avril.

 Dans un communiqué rendu publique le 12 avril dernier, Amnesty International a exigé des autorités togolaises la libération « immédiate et sans condition » de Kombate Garimbité, un militant politique de l’Alliance des démocrates et le développement intégral (Addi), un parti d’opposition très implantée dans la Région de la Savane.

L’ONG des droits de l’homme accuse les autorités togolaises de détenir arbitrairement Kombate Garimbité « pour ses opinions ». Amnesty International dénonce également les menaces et intimidations à l’égard des militants de l’opposition, surtout ceux du Parti national panafricain (PNP) dans la Région Centrale.

Selon les informations recueillies par Amnesty, Kombate Garimbité aurait été arrêté à la suite d’une réunion de parents d’élèves du canton de Yembour au cours de laquelle il s’était opposé à un responsable.

Le chef du village de Yembour demandait aux parents d’élèves une cotisation de 1600FCFA chacun pour réparer les dégâts matériels causés par une manifestation d’élèves.

Le militant de l’Addi avait demandé si la mesure du chef venait d’une décision de justice.

« Suite à ces propos, il a été arrêté et accusé de +troubles aggravés à l’ordre public+ pour avoir instigué les manifestations d’élèves », s’indigne Amnesty, précisant que le militant est désormais détenu dans une prison de la région « sans accès à un avocat ».

Les militants de l’opposition sont régulièrement victimes des abus des autorités locales même pour avoir exprimé librement leurs opinions. Selon Kombate Garimbité, les autorités de la gendarmerie de Dapaong l’ont contraint à signer un procès-verbal de plusieurs pages sans l’avoir lu.

« Si Kombate Garimbité est détenu uniquement pour avoir exercé son droit à la liberté d’expression de manière pacifique, il doit être libéré immédiatement et sans condition,» a déclaré François Patuel, chercheur sur l’Afrique de l’Ouest à Amnesty International.

Opposition interdite à l’intérieur du pays

Amnesty International dénonce également les exactions commises à l’égard des militants de l’opposition dans la partie septentrionale du Togo.

Amnesty international a documenté plusieurs cas d’intimidation de militants politiques de l’opposition dans le pays, en particulier au Nord. Des militants du Parti national panafricain (PNP, opposition) ont été empêchés de manifester dans les villes de Mango le 12 mars et de Kara le 25 mars. Dans la capitale Lomé, une manifestation organisée par une coordination d’élèves et d’étudiants a été interdite le 9 mars au motif que son itinéraire incluait, selon la mairie de la ville, une zone d’affluence les jours ouvrables.

« La liberté d’expression et la liberté de réunion pacifique sont des droits et non des privilèges. Les autorités doivent mettre un terme à leur campagne d’intimidations et d’arrestations arbitraires de personnes exerçant ces droits, y compris les militants de l’opposition, » a déclaré François Patuel.

Exception faite de Lomé la capitale, il est quasi impossible pour l’opposition de s’exprimer librement et quotidiennement dans le reste du pays sans rencontrer des répressions ni être victime des exactions des représentants du gouvernement central, des préfets et de petits responsables locaux.

L’opposition est quasi interdite à l’intérieur du pays, notammment dans la partie septentrionale, d’où des jacqueries incessantes et parfois violentes dans ces contrées. Le pouvoir considère le Nord du pays, une zone arriérée, comme une chasse-gardée.

681 Vues totales 1 Vues ce jour
(Visited 69 times, 1 visits today)

Laisser un commentaire

Newsletter