L’actualité vue par Le Temps du Togo

Do Pharma, la première usine pharmaceutique inaugurée

La première usine de fabrication de produits pharmaceutiques, Do Pharma,…

Dialogue : Retour d’un ancien combattant nommé Mgr Fanoko Kpodzro  

Le prélat togolais poussé à la démission en 2007,  Mgr…

Jean-Pierre Fabre exige le départ immédiat de Faure Gnassingbe

Retour à la constitution de 1992, départ de Faure Gnassingbe,…

Le pape accepte la démission d'un évêque nigérian controversé

Le pape François a accepté la démission d'un évêque nigérian,…

Tenue prochaine du premier forum des métiers de bouche

Le premier forum des métiers de bouche est annoncé pour…

Village d’Enfants SOS fait des réformes sur la prise en…

Le Village d’Enfants Sos informe ses partenaires impliqués dans la…

RDC: Plainte contre des sociétés de télécommunications pour coupure d'internet

En République Démocratique du Congo (RDC), huit associations déposent une…

Appels pour cessation des harcèlements contre les membres de Nubueke

A l’orée du dialogue politique entre l'opposition et le pouvoir…

Baromètre des médias du Togo, entre stagnation et régression

Après 2010 et 2013, l’UJIT publie un nouveau rapport, baromètre…

Tunisie: les forces armées pas infiltrées par les terroristes

Une étude réalisée en Tunisie révèle que 46% des personnes…

RDC : Les Etats-Unis opposés à un système de vote électronique

Les Etats-Unis se sont opposés lundi au recours à un…

L’entreprise ESMC démarre ses activités de production commune

Une plateforme de production commune vient de voir le jour…

Kidnapping contre rançon : le récit d’un braquage de fourgon

La jeune femme de 22 ans, otage, a été recueillie…

Ellen Johnson Sirleaf, première femme lauréate du prix Mo Ibrahim

L’ancienne présidente libérienne Ellen Johnson Sirleaf, a été désignée 5ème…

Egypte : Une danseuse russe arrêtée pour une vidéo en tenue…

Une danseuse orientale russe va être expulsée d'Egypte après la…

RCA : Munitions et drogue dans un camion d'un sous-traitant de…

De la drogue et des munitions d'armes ont été découvertes…

RDC : des patients poignardés sur leur lit d'hôpital à Goma

Douze patients ont été poignardés dimanche sur leur lit d'hôpital…

Campagne de transhumance 2018 lancée sur des appels au calme

Les différents acteurs autour de la transhumance se mobilisent pour…

RDC : Washington sanctionne un général et trois chefs miliciens

Les Etats-Unis sanctionnent financièrement un général congolais et trois chefs…

Catastrophes naturelles : deux organisations mutualisent pour assurer l’Afrique

L’ONU et l’ARC mutualisent pour accroître la couverture d'assurance paramétrique…

Kinshasa: Le prêtre Sébastien Yebo arrêté samedi, a été libéré

Le prêtre catholique Sébastien Yebo arrêté samedi à Kinshasa (RDC),…

Côte d’Ivoire: Chasse aux cartes SIM vendues dans la rue

La Côte d’Ivoire est en guerre contre les cartes SIM…

RDC : Kabila désignera son "dauphin" en juillet

Le porte-parole du gouvernement de RDC, Lambert Mende, a confirmé…

«Semons les graines de paix en milieu scolaire», dixit Ouvriers…

Semons les graines de paix en milieu scolaire est un…

La fonction publique togolaise organise la sécurité sociale

La sécurité sociale togolaise est en voie d’actualisation des outils…

Mali : Un Casque bleu togolais victime d’un accident de la…

Les autorités togolaises ont annoncé lundi la mort le week…

Pour ses 45 ans au Togo, la BOAD renforce ses…

La Banque Africaine de Développement ((BOAD) prépare ses 45 ans…

Vers une hausse de l’impôt foncier en 2018 en Côte…

La Cote d’Ivoire va revoir à la hausse l’impôt foncier…

RDC : Le cardinal Monsengwo dénonce “une prison à ciel ouvert“

“Que n’avons-nous pas vu ? Déjà la veille, le 20…

Boxe : Suspension levée pour Azaad Kélani Bayor

Le Président de la confédération africaine de boxe est de…

«
»
TwitterFacebookGoogle+

Amnesty International réclame la libération d’un militant de l’opposition détenu à Dapaong

Amenesty International réclame la libération de Kombate Garimbité, un militant de l’opposition détenu à la prison de Dapaong depuis le 4 avril.

 Dans un communiqué rendu publique le 12 avril dernier, Amnesty International a exigé des autorités togolaises la libération « immédiate et sans condition » de Kombate Garimbité, un militant politique de l’Alliance des démocrates et le développement intégral (Addi), un parti d’opposition très implantée dans la Région de la Savane.

L’ONG des droits de l’homme accuse les autorités togolaises de détenir arbitrairement Kombate Garimbité « pour ses opinions ». Amnesty International dénonce également les menaces et intimidations à l’égard des militants de l’opposition, surtout ceux du Parti national panafricain (PNP) dans la Région Centrale.

Selon les informations recueillies par Amnesty, Kombate Garimbité aurait été arrêté à la suite d’une réunion de parents d’élèves du canton de Yembour au cours de laquelle il s’était opposé à un responsable.

Le chef du village de Yembour demandait aux parents d’élèves une cotisation de 1600FCFA chacun pour réparer les dégâts matériels causés par une manifestation d’élèves.

Le militant de l’Addi avait demandé si la mesure du chef venait d’une décision de justice.

« Suite à ces propos, il a été arrêté et accusé de +troubles aggravés à l’ordre public+ pour avoir instigué les manifestations d’élèves », s’indigne Amnesty, précisant que le militant est désormais détenu dans une prison de la région « sans accès à un avocat ».

Les militants de l’opposition sont régulièrement victimes des abus des autorités locales même pour avoir exprimé librement leurs opinions. Selon Kombate Garimbité, les autorités de la gendarmerie de Dapaong l’ont contraint à signer un procès-verbal de plusieurs pages sans l’avoir lu.

« Si Kombate Garimbité est détenu uniquement pour avoir exercé son droit à la liberté d’expression de manière pacifique, il doit être libéré immédiatement et sans condition,» a déclaré François Patuel, chercheur sur l’Afrique de l’Ouest à Amnesty International.

Opposition interdite à l’intérieur du pays

Amnesty International dénonce également les exactions commises à l’égard des militants de l’opposition dans la partie septentrionale du Togo.

Amnesty international a documenté plusieurs cas d’intimidation de militants politiques de l’opposition dans le pays, en particulier au Nord. Des militants du Parti national panafricain (PNP, opposition) ont été empêchés de manifester dans les villes de Mango le 12 mars et de Kara le 25 mars. Dans la capitale Lomé, une manifestation organisée par une coordination d’élèves et d’étudiants a été interdite le 9 mars au motif que son itinéraire incluait, selon la mairie de la ville, une zone d’affluence les jours ouvrables.

« La liberté d’expression et la liberté de réunion pacifique sont des droits et non des privilèges. Les autorités doivent mettre un terme à leur campagne d’intimidations et d’arrestations arbitraires de personnes exerçant ces droits, y compris les militants de l’opposition, » a déclaré François Patuel.

Exception faite de Lomé la capitale, il est quasi impossible pour l’opposition de s’exprimer librement et quotidiennement dans le reste du pays sans rencontrer des répressions ni être victime des exactions des représentants du gouvernement central, des préfets et de petits responsables locaux.

L’opposition est quasi interdite à l’intérieur du pays, notammment dans la partie septentrionale, d’où des jacqueries incessantes et parfois violentes dans ces contrées. Le pouvoir considère le Nord du pays, une zone arriérée, comme une chasse-gardée.

484 Vues totales 1 Vues ce jour
(Visited 67 times, 1 visits today)

Laisser un commentaire

Newsletter