L’actualité vue par Le Temps du Togo

RDC : Neuf officiels impliqués dans les violences au Kasaï…

Des responsables politiques et hauts-fonctionnaires impliqués dans les violences dans…

A paraître : "Lungi, le récit d’une tragédie", par Pierre Attiogbe

Le journaliste Pierre Attiogbe relate dans un livre à paraître…

Société civile : L’Université de Lomé rendra hommage cette après-midi à…

L’Université de Lomé, la délégation de l’Union Européenne et le…

Disparition: Le journaliste Jean-Karim Fall est décédé

Le journaliste franco-sénégalais Jean-Karim Fall est décédé ce 26 mai…

Affaire de caches d’armes : Le directeur du protocole de Guillaume…

Le directeur du protocole de Guillaume Soro, Souleymane Kamagaté, en…

Défense : Jean-Yves Le Drian a bloqué l’achat de cinq…

Le ministre français Jean-Yves Le Drian, a bloqué une transaction…

Société civile: L’accident qui a tué Boukari Manaf a fait…

Quatre tués et deux blessés dont un bébé de six…

Fonction publique: Les agents des cadastres revendiquent le versement de…

Depuis le 22 mai, les agents de la direction des…

Ethiopie: Yonatan Tesfaye Regassa condamné à 6 ans de…

En Ethiopie, l'opposant Yonatan Tesfaye Regassa a été condamné,  ce…

Essence: Des heurts entre populations et forces de l'ordre à…

L'interpellation de personnes pour trafic illicite de l'essence a tourné…

Media : Le journal "La Nouvelle" suspendu pour un mois…

Le journal "La Nouvelle" est suspendu pour un mois de…

Diaspora : La communauté togolaise en Guinée équatoriale demande un consulat

Forte de plus de 3000 âmes, la communauté togolaise présente…

Société civile : Boukari Manaf est décédé dans un tragique…

Boukari Manaf, consultant de la société civile et critique littéraire,…

Kara aménage son réseau d’assainissement collectif des eaux usées

L’Etat envisage des aménagements dans la ville de Kara pour…

Coup de pouce de UNICEF aux agents d’Etat-civil

Quarante agents d’Etat civil de la préfecture de Dankpen ont…

Idées: Et si vous rentriez (enfin) dans l’histoire ! M.…

Le 7ème anniversaire de l'alliance entre Faure Gnassingbe et Gilchrist…

Société : Le chef Awuya  d'Agoè-Assiyéyé éjecté de son palais royal

Sur décision de justice,  le chef Awuya du quartier Agoè-Assiyéyé,…

OMS : L’Ethiopien Tedros Adhanom Ghebreyesus élu directeur général

Les Etats membres de l’OMS ont élu le 23 mai…

Réforme constitutionnelle: le CAP 2015 convoque un meeting d'informations ce…

En vue de faire pression sur le pouvoir pour ladoption…

Réforme constitutionnelle: Des chauffeurs de taxi-motos lancent un appel aux…

A l'orée du vote de la réforme constitutionnelle, des chauffeurs…

Fermeture de Sikka Tv : Lourde condamnation de la la Haac…

La justice béninoise montre son indépendance en condamnant une institution…

Cinéma : L'acteur Roger Moore, interprète de James Bond, est mort

L’acteur de cinéma, Roger Moore, interprète de sept James Bond,…

Fait divers: La police nationale a présenté à la presse…

La Direction centrale de la police judiciaire a présenté ce…

Justice : Les greffiers en grève de trois jours depuis le…

Les cours et tribunaux du Togo sont paralysés depuis lundi…

Côte d’Ivoire : Les caches d'armes de Guillaume Soro

Une cache d'armes a été découverte à Bouaké, le 18…

Vient de paraître : Togo, le prix de la démocratie, par…

Le Togolais Dany Ayida, représentant-résident du NDI en RDC, vient…

Disparition : Essoyaba Boukpessi est décédé le 18 mai dernier

Essoyaba Boukpessi, le président du club de football As Togo…

Inde: Une chèvre née avec un œil et une oreille

D’après une vidéo de Barcroft Animal, une chèvre est née…

La BADEA accorde 60 millions de dollars à La BIDC

La BADEA et la BIDC ont signé un accord de…

Un financement de 5 milliards CFA de la BID pour…

Le Togo a obtenu de la BID un financement de…

«
»
TwitterFacebookGoogle+

Amnesty International réclame la libération d’un militant de l’opposition détenu à Dapaong

Amenesty International réclame la libération de Kombate Garimbité, un militant de l’opposition détenu à la prison de Dapaong depuis le 4 avril.

 Dans un communiqué rendu publique le 12 avril dernier, Amnesty International a exigé des autorités togolaises la libération « immédiate et sans condition » de Kombate Garimbité, un militant politique de l’Alliance des démocrates et le développement intégral (Addi), un parti d’opposition très implantée dans la Région de la Savane.

L’ONG des droits de l’homme accuse les autorités togolaises de détenir arbitrairement Kombate Garimbité « pour ses opinions ». Amnesty International dénonce également les menaces et intimidations à l’égard des militants de l’opposition, surtout ceux du Parti national panafricain (PNP) dans la Région Centrale.

Selon les informations recueillies par Amnesty, Kombate Garimbité aurait été arrêté à la suite d’une réunion de parents d’élèves du canton de Yembour au cours de laquelle il s’était opposé à un responsable.

Le chef du village de Yembour demandait aux parents d’élèves une cotisation de 1600FCFA chacun pour réparer les dégâts matériels causés par une manifestation d’élèves.

Le militant de l’Addi avait demandé si la mesure du chef venait d’une décision de justice.

« Suite à ces propos, il a été arrêté et accusé de +troubles aggravés à l’ordre public+ pour avoir instigué les manifestations d’élèves », s’indigne Amnesty, précisant que le militant est désormais détenu dans une prison de la région « sans accès à un avocat ».

Les militants de l’opposition sont régulièrement victimes des abus des autorités locales même pour avoir exprimé librement leurs opinions. Selon Kombate Garimbité, les autorités de la gendarmerie de Dapaong l’ont contraint à signer un procès-verbal de plusieurs pages sans l’avoir lu.

« Si Kombate Garimbité est détenu uniquement pour avoir exercé son droit à la liberté d’expression de manière pacifique, il doit être libéré immédiatement et sans condition,» a déclaré François Patuel, chercheur sur l’Afrique de l’Ouest à Amnesty International.

Opposition interdite à l’intérieur du pays

Amnesty International dénonce également les exactions commises à l’égard des militants de l’opposition dans la partie septentrionale du Togo.

Amnesty international a documenté plusieurs cas d’intimidation de militants politiques de l’opposition dans le pays, en particulier au Nord. Des militants du Parti national panafricain (PNP, opposition) ont été empêchés de manifester dans les villes de Mango le 12 mars et de Kara le 25 mars. Dans la capitale Lomé, une manifestation organisée par une coordination d’élèves et d’étudiants a été interdite le 9 mars au motif que son itinéraire incluait, selon la mairie de la ville, une zone d’affluence les jours ouvrables.

« La liberté d’expression et la liberté de réunion pacifique sont des droits et non des privilèges. Les autorités doivent mettre un terme à leur campagne d’intimidations et d’arrestations arbitraires de personnes exerçant ces droits, y compris les militants de l’opposition, » a déclaré François Patuel.

Exception faite de Lomé la capitale, il est quasi impossible pour l’opposition de s’exprimer librement et quotidiennement dans le reste du pays sans rencontrer des répressions ni être victime des exactions des représentants du gouvernement central, des préfets et de petits responsables locaux.

L’opposition est quasi interdite à l’intérieur du pays, notammment dans la partie septentrionale, d’où des jacqueries incessantes et parfois violentes dans ces contrées. Le pouvoir considère le Nord du pays, une zone arriérée, comme une chasse-gardée.

224 Vues totales 1 Vues ce jour

Laisser un commentaire

Newsletter