L’actualité vue par Le Temps du Togo

Francophonie, l’écrivain Alain Mabanckou rejette l’offre d'Emmanuel Macron

La réponse de Alain Mabanckou est NON. Le président Macron…

Suppression des taxes douanières sur les équipements TIC annulée

L’expérience de la suppression des taxes douanières sur les terminaux…

Découverte d'explosifs et début d'enquête au Ghana

Des individus ont été appréhendés lundi à Accra en possession…

Vers la limitation de l’âge des véhicules d’occasion importés

Le Togo va se conformer aux réglementations en vigueur dans…

Liberia: Ellen Sirleaf exclue de son parti

A sept jours de la passation de pouvoirs à la…

Cameroun : passation des marchés publics par voie électronique

Une loi va désormais faciliter l’attribution des marchés publics au…

Le club Abou Ossé renouvelle l'exécutif: Adjola Abalo, nouveau Président

Adjola Abalo Emmanuel est le nouveau président du club Abou…

Côte d’Ivoire : Taxe imposée sur le transfert d’argent par mobile

L’Etat ivoirien impose une taxe de 0,5% sur le transfert…

Port de Cotonou : gestion confiée au port d’Anvers pour 10ans

Le Bénin a finalement confié la gestion de son Port de…

Côtes libyennes : Environ 300 migrants secourus

Près de 300 migrants ont été secourus dimanche au large…

Zimbabwé : Enquête sur le doctorat suspect de l'ex-première dame

Les autorités anti-corruption du Zimbabwe ont ouvert une enquête sur…

TogoCom : Nomination à la tête de la holding

Affoh Atcha-Dedji, Directeur Général G de Togo Cellulaire, prend les…

Zimbabwé: Abandon des poursuites contre une journaliste américaine

La justice zimbabwéenne a annulé jeudi les poursuites contre une…

Transport : Djibouti et Ethiopie reliés par des rails électrifiés

La Chine facilite la liaison ferroviaire entre le Djibouti et…

Le club Oméga, champion national de karaté

Le club OMEGA a été proclamé vainqueur de l’édition 2017…

Le colonel Barry en prison au Burkina Faso

Auguste Denise Barry, arrêté pour tentative de déstabilisation, a été…

Egypte : Deux coptes tués dans un magasin d'alcool

Dans une nouvelle attaque contre un magasin de boissons alcoolisées…

Aného, ville pilote de la technologie e-Civil

L’administration de la commune d’Aného renforce ses capacités dans le…

Mogho Naaba : "Prix Macky Sall pour le dialogue en Afrique"

Le Mogho Naaba Baongho, chef suprême des Moose du Burkina…

Le FMI s'alarme d'une "dette insoutenable" et de la corruption…

Le Fonds monétaire international (FMI) s'est alarmé du poids d'une…

Sénégal : Un observatoire des tarifs des opérateurs de téléphonie envisagée

Au Sénégal la création d’un observatoire des tarifs des opérateurs…

1,3 million d'armes illégales introduites au Ghana : inquiétant, selon l’ONU

Il est estimé une inquiétante quantité d’armes introduites clandestinement au…

Togo: la Coalition de l'opposition fait son bilan

Le regroupement des 14 partis de l'opposition politique au Togo,…

Togolaises, togolais, restons vigilants et déterminés face à l'opération de…

Une Réflexion de Wala Kperkouma La sortie de notre président Faure…

Médiation de la crise togolaise: Nul ne peut être joueur…

Une réflexion du Prof Ayayi Togoata APEDO-AMAH, Ecrivain, Enseignant-Chercheur Quelques personnes…

Jean –Luc Yacoubi Tchatchibara , un grand nom qui quitte…

Il était une référence dans la presse togolaise, Jean-Luc Yacoubi…

Uemoa : vers l’adoption d’une monnaie commune de la Cedeao

Les Etats membres de l’UEMOA sont en voie d’abandonner le…

Marche de soutien au Togo: la police ghanéenne arrête des…

Entre 12 et 18 manifestants ont été arrêtés, alors qu'ils…

Médias en Guinée : Les autorités ferment quatre Stations Radios

Les observateurs voient comme une continuité des hostilités à l’égard…

Football : le gardien Bassa Djéri entame une carrière professionnelle

Le gardien international togolais, Bassa Djeri Sabirou a paraphé en…

«
»
TwitterFacebookGoogle+

Chefferie traditionnelle: Les Tem manifestent contre la nomination d’un chef kabyè

Les populations manifestent contre l’abolition de la chefferie traditionnelle Tem de Lama-Tessi en faveur d’un chef Kabyè nommé par le gouvernement.

La préfecture de Tchaoudjo est entrée en ébullition depuis le week-end dernier: la nomination par decret du ministre de l’administration territoriale d’un chef traditionnel d’ethnie Kabyè dans le canton de Lama-Tessi, est à l’origine des soubresauts dans la région.

Ce matin, les populations de Sokodé (chef-lieu de la préfecture de Tchaoudjo) ont organisé une gigantesque marche de protestation contre le décret de nomination du nouveau chef traditionnel du canton de Lama-Tessi.

Samedi 8 avril, les populations de Kadambara, un autre canton de la préfecture de Tchaoudjo, ont également protesté massivement contre le décret portant nomination du chef Kabyè.

Barons du pouvoir mis en échec

Les ex-ministres du RPT et d’UNIR, le général Seyi Mémène, le colonel Ouro-Koura Agadazi, et Katari Foli-Bazi, tous tem et originaires de la préfecture de Tchaoudjo, dépêchés auprès des populations pour faire accepter la décision du gouvernement, ont essuyé un cuisant échec.

Les populations reprochent au gouvernement l’imposition d’un chef allogène à des autochtones, majoritairement des Tem. Généralement, les populations allogènes dépendent  de la chefferie traditionnelle autochtone. Et les populations elles-mêmes ont leur mode de désignation du chef, selon les us et les coutumes. Le ministère de l’Administration territoriale et de la Décentralisation n’a en réalité pour rôle que d’entériner les choix des populations autochtones.

Mais ces principes des us et coutumes locaux se heurtent quelquefois à la volonté politique de l’Administration centrale désireuse d’imposer dans certaines localités  pour des raisons politiciennes et électoralistes,  des chefs traditionnels n’ayant pas la caution de leur communauté.

Jeu dangereux du ministre Payadowa Boukpessi

La situation est encore plus complexe en ce qui concerne le cas du canton de Lama-Tessi, frontalier Soutouboua, préfecture d’origine du ministre de l’Administration territoriale et de la Décentralisation, Payadowa Boukpessi. En prévision des élections locales voire législatives prochaines, le ministre essaie de jouer sur la carte et le territoire, en passant par une recomposition des représentations politiques locales.

M. Payadowa Boukpessi  manipule l’histoire, la géographie et le démographie pour créer des situations favorables à UNIR, le parti au pouvoir. Comme l’indique l’éthonymie, Lama-Tessi est mot d’origine Kabyè, littéralement il signifie  » village des Lama ou ferme des Lama ». Les Lama sont des Kabyè de la préfecture de Kozah qui ont donné leur nom à la ville de Kara, anciennement Lama-Kara.

Majoritairement peuplé de Kabyè, Lama-Tessi n’en demeure pas moins une localité Tem. La démographie kabyè en ces lieux s’explique par un peuplement forcé à l’instigation du colonisateur allemand pour des raisons agricoles. Les Tem abusivement appelés Kotokoli, peuples commerçants,  sont rétifs au travail de la terre. Et les Kabyès sont réputés pour leur technique agricole et leur ardeur au travail agreste. Les Allemands les ont donc déplacés sur ces terres propices de Tchaoudjo et de Sotouboua (tous territoires de peuplement tem) pour leur mise en oeuvre agricole.

En voulant imposer un chef kabyè allogène à une population tem autochtone, le ministre Boukpessi essaie d’entériner un fait démographique- une majorité de kabyè- en effaçant l’histoire tout en bafouant les us et coutumes tem. Ce faisant, il attise les démons de l’ethnisme et du tribalisme entre les communautés.

En 1991, en pleins soubresauts démocratiques, des tensions entre les Kabyè et les Tem de la préfecture de Sotouboua ont fait des dizaines de morts. Le jeu électoraliste du ministre Payadowa Boukpessi pourrait mettre le feu aux poudre dans cette zone du pays.

 

804 Vues totales 1 Vues ce jour
(Visited 213 times, 1 visits today)

Laisser un commentaire

Newsletter