Le Kenya détient la meilleure connexion Internet d’Afrique

Le Kenya offre la meilleure connexion internet actuellement en Afrique, une reconnaissance pour ses quinze mégabits par seconde. Titille les géants mondiaux

Dans le rapport de son étude sur l’Etat des lieux de l’Internet en Afrique et au Moyen-Orient (AME) en 2016, Akamai, la société des services de réseau de diffusion de contenu, a désigné le Kenya comme le pays offrant la meilleure connexion Internet de la région AME. Avec un débit de 15 Mbps, le pays se classe devant Israël qui arrive second avec 14 Mbps offerts à sa population. Sur les 148 pays qui ont constitué l’objet de l’étude d’Akamai, le Kenya détient la 23ème meilleure connexion Internet du monde.

La performance réalisée par le Kenya traduit le succès de la stratégie nationale du haut débit, implémentée par le gouvernement et le secteur privé et l’accès à la fibre optique est généralisé sur l’ensemble du territoire national. La 4G, fournie par les opérateurs télécoms, offre une connectivité de choix aux populations. Le point d’échange Internet réunissant plusieurs fournisseurs d’accès à Internet est aussi venu relever le débit.

Dans l’étude 2016 d’Akamai, la Corée du Sud trône à la première place du classement mondial des pays avec la meilleure connexion Internet. La nation propose à ses populations un débit de 26,1 Mbps. En Afrique, seul six pays ont été pris en compte. Il s’agit de l’Afrique du Sud, 81ème mondial et 2ème africain avec 6,6Mbps ; du Maroc, 103ème mondial et 3ème africain avec 5,2 Mbps ; du Nigeria, 114ème mondial et 4ème africain avec 4,1 Mbps ; de la Namibie, 125ème mondial et 5ème africain avec 3 Mbps et de l’Egypte, 142ème mondial et 6ème africain avec 2,2 Mbps. Le Togo traîne à trouver ses marques de départ dans le domaine.

Le Temps avec Agence Ecofin

Avatar
A propos Omaboe Akpovi 896 Articles
Journaliste Reporter, 7 ans d'expérience. Couvre l'actualité nationale et les reportages sociaux, culturels, ainsi que les événements de la la société civile. Passionné de lecture et des médias sociaux.

Laisser un commentaire