Mondial 2026 : Maroc, Côte d’Ivoire et Espagne, co-organisateurs ?

Le Maroc veut innover dans l’organisation des coupes du monde. Il lance une candidature conjointe avec la Cotre d’Ivoire et l’Espagne pour le Mondial 2026.

Selon le quotidien marocain Assabah, l’on devra s’attendre à une candidature d’un trio euro-africain composé du Maroc, de la Côte d’Ivoire et de l’Espagne pour l’organisation de la Coupe du monde de football en 2026.

Dans sa parution du 22 mars, Assabah révèle que le Maroc entamera bientôt des négociations avec l’Espagne pour l’organisation conjointe de la coupe du monde 2026.

Quant au choix de la Côte d’Ivoire, le quotidien marocain assure qu’il intervient en remplacement du Portugal qui, sollicité un moment pour sa proximité avec le Maroc, au même titre que l’Espagne, semble ne pas être intéressé par la Coupe du monde du fait de la crise économique que traverse le pays.

Le choix de la Côte d’Ivoire résulte, d’une part, des liens forts d’amitié et de coopération qui unissent les deux pays, et d’autre part, du fait que le pays tirera une expérience de l’organisation des jeux de la francophonie en 2018 et de la Coupe d’Afrique des nations de football en 2021.

La candidature conjointe de ce trio euro-africain aura en face d’elle un trio nord-américain non moins important composé notamment des Etats-Unis, du Mexique et du Canada.

A noter qu’il y a d’assez bonnes raisons d’espérer pour cette candidature tournante chaque quatre ans sur les cinq continents. En effet, l’organisation de la Coupe du monde de football 2026 ne peut avoir lieu que sur les continents africain ou nord-américain. En 2014, elle s’est déroulée en Amérique. Celle de 2018 est prévue en Europe et en 2022, elle échoit à l’Asie.

Si le choix venait donc à être porté sur la candidature Maroc – Côte d’Ivoire – Espagne, cela offrirait à l’Afrique la possibilité d’organiser la deuxième Coupe du monde de football de son histoire après celle de 2010 en Afrique du Sud.

Le Temps et Agence Ecofin

Soyez le premier à commenter

Votre avis sur cet article