Kanté fait sa fête traditionnelle TISLM-DIFOINI-OBOUDAM 2017

Les Lamba, Tamberma et N’gangan de la Kéran ont célébré la 32ème édition de leur fête traditionnelle «Tislm-Difoini-Oboudam». Fête de moisson et initiation.

Cérémonie de libation, explication du sens de la fête, défilé des différents produits agricoles de la préfecture, dégustation des mets traditionnels, parade des groupes de danses traditionnelles et folkloriques ont meublé l’apothéose de cette fête des moissons et d’initiation le 11 mars dernier à Kanté.

A travers ces célébrations c’est la valorisation, la sauvegarde, la protection et la promotion du patrimoine culturel des pratiques ancestrales qui sont en vue. C’est aussi un retour aux sources pour perpétuer le patrimoine de chaque communauté.

C’est aussi l’occasion pour chaque localité de poser les questions cruciales et  d’engager des plaidoyers en direction des décideurs de développement. La Kéran est l’une des préfectures les plus enclavées du pays et le chantier de développement reste très vaste. Les marchés sont précaires, aucun  lieu de loisirs digne. Kéran a engagé un club de football qui joue le championnat de la première division mais son stade ne répond pas aux normes conventionnelles d’un terrain omnisports.

Etymologiquement, Tislm pour les peuples Lamba et Oboudam pour les N’gangan traduisent pratiquement les mêmes rites qui sont pratiqués pendant et après les récoltes pour rendre grâce à Dieu. Difoini pour le peuple Tamberma veut dire fête initiatique des jeunes qui s’apprêtent à entrer dans la vie active. Ces jeunes sont soumis à des épreuves de bravoure, de combativité et d’endurance marquées par un combat de fouet.

Avatar
A propos Omaboe Akpovi 917 Articles
Journaliste Reporter, 7 ans d'expérience. Couvre l'actualité nationale et les reportages sociaux, culturels, ainsi que les événements de la la société civile. Passionné de lecture et des médias sociaux.

Laisser un commentaire