Foot : Le sélectionneur adjoint des Eperviers file à l’anglaise

Sébastien  Migne vient d’être nommé entraîneur de Congo-Brazzaville. L’ennui : il était l’un des sélectionneurs adjoints des Eperviers du Togo.

Guy Akpovy, le gendarme-président de la FTF (fédération togolaise de football), a fait part de son étonnement après l’annonce du départ de Sébastien Migné.

« C’est une information surprenante. Je déplore ce départ brusque et sans préavis au moment où l’équipe nationale se prépare à amorcer les préparatifs pour les éliminatoires de la Coupe d’Afrique des Nations 2019 », a déclaré Guy Akpovy. Il s’agirait d’une rupture abusive de contrat.

Une situation à prendre avec des pincettes, un jeu de dupes où seuls les protagonistes ne peuvent duper qu’eux-mêmes. Les Eperviers ont deux adjoints, dont l’un, Sébastien Migné, était préparateur physique.

Sébastien Migné était arrivé dans la valise de Claude Le Roy, qui l’a proposé comme sélectionneur adjoint chargé de la préparation physique parce que le Togo n’en avait pas.

Les deux compères ont toujours œuvré ensemble, surtout au Congo-Brazzaville. Et Claude Le Roy devrait toujours disposer du numéro de la Fédération congolaise de football depuis le limogeage de Pierre Lechantre il y a quelques mois.

Il s’agit juste d’un échange de bons procédés entre copains combinards. Personne ne devrait jouer les vierges effarouchées.

Le Togolais Abalo Dosseh reste le sélectionneur-adjoint des Eperviers. En attendant, ces derniers manquent toujours d’un préparateur physique.

 

Soyez le premier à commenter

Votre avis sur cet article