Guinée-Bissau : sept ans de travail sans salaire des agents postaux

Les agents des services postaux de la Guinée-Bissau cumulent 88 mois d’arriérés de salaires. Le syndicat menace de grève et de veillée à la présidence.

Le 1er mars dernier, le Syndicat des travailleurs de la poste de Guinée-Bissau (SITRACORREIOS) a publié un communiqué dans lequel il interpelle le gouvernement sur le non-respect par les dirigeants de Correios da Guiné-Bissau (CGB) des différents accords signés avec les employés pour l’amélioration de leurs conditions de travail et de vie. D’après les agents de la compagnie nationale des services postaux, ils vivent depuis plus de sept ans sans salaire, soit 88 mois en tout, dans le grand désintérêt du gouvernement pour « les souffrances des travailleurs et de leurs familles qui sont en train de mourir lentement ».

Pour le Syndicat qui déclare avoir transmis depuis longtemps sa plateforme revendicative à la Présidence de la République, au Premier ministre, au ministre des Transports et Communications, à celui de la Fonction publique et au secrétaire général de l’Union nationale des travailleurs de Guinée Bissau (UNTG), il est plus que temps qu’une solution définitive soit trouvée à la situation précaire que traversent les agents postaux du pays.

«En cas de non satisfaction de nos exigences en particulier en ce qui concerne le paiement des salaires dus, le SITRACORREIOS se réserve le droit de déclencher une grève qui culminera avec une marche pacifique suivie d’une veillée devant la Présidence et la Primature », menace les agents de Correios da Guiné-Bissau.

Le Temps avec Agence Ecofin

Avatar
A propos Omaboe Akpovi 917 Articles
Journaliste Reporter, 7 ans d'expérience. Couvre l'actualité nationale et les reportages sociaux, culturels, ainsi que les événements de la la société civile. Passionné de lecture et des médias sociaux.

Laisser un commentaire