L’actualité vue par Le Temps du Togo

A paraître : "Lungi, le récit d’une tragédie", par Pierre Attiogbe

Le journaliste Pierre Attiogbe relate dans un livre à paraître…

Société civile : L’Université de Lomé rendra hommage cette après-midi à…

L’Université de Lomé, la délégation de l’Union Européenne et le…

Disparition: Le journaliste Jean-Karim Fall est décédé

Le journaliste franco-sénégalais Jean-Karim Fall est décédé ce 26 mai…

Affaire de caches d’armes : Le directeur du protocole de Guillaume…

Le directeur du protocole de Guillaume Soro, Souleymane Kamagaté, en…

Défense : Jean-Yves Le Drian a bloqué l’achat de cinq…

Le ministre français Jean-Yves Le Drian, a bloqué une transaction…

Société civile: L’accident qui a tué Boukari Manaf a fait…

Quatre tués et deux blessés dont un bébé de six…

Fonction publique: Les agents des cadastres revendiquent le versement de…

Depuis le 22 mai, les agents de la direction des…

Ethiopie: Yonatan Tesfaye Regassa condamné à 6 ans de…

En Ethiopie, l'opposant Yonatan Tesfaye Regassa a été condamné,  ce…

Essence: Des heurts entre populations et forces de l'ordre à…

L'interpellation de personnes pour trafic illicite de l'essence a tourné…

Media : Le journal "La Nouvelle" suspendu pour un mois…

Le journal "La Nouvelle" est suspendu pour un mois de…

Diaspora : La communauté togolaise en Guinée équatoriale demande un consulat

Forte de plus de 3000 âmes, la communauté togolaise présente…

Société civile : Boukari Manaf est décédé dans un tragique…

Boukari Manaf, consultant de la société civile et critique littéraire,…

Kara aménage son réseau d’assainissement collectif des eaux usées

L’Etat envisage des aménagements dans la ville de Kara pour…

Coup de pouce de UNICEF aux agents d’Etat-civil

Quarante agents d’Etat civil de la préfecture de Dankpen ont…

Idées: Et si vous rentriez (enfin) dans l’histoire ! M.…

Le 7ème anniversaire de l'alliance entre Faure Gnassingbe et Gilchrist…

Société : Le chef Awuya  d'Agoè-Assiyéyé éjecté de son palais royal

Sur décision de justice,  le chef Awuya du quartier Agoè-Assiyéyé,…

OMS : L’Ethiopien Tedros Adhanom Ghebreyesus élu directeur général

Les Etats membres de l’OMS ont élu le 23 mai…

Réforme constitutionnelle: le CAP 2015 convoque un meeting d'informations ce…

En vue de faire pression sur le pouvoir pour ladoption…

Réforme constitutionnelle: Des chauffeurs de taxi-motos lancent un appel aux…

A l'orée du vote de la réforme constitutionnelle, des chauffeurs…

Fermeture de Sikka Tv : Lourde condamnation de la la Haac…

La justice béninoise montre son indépendance en condamnant une institution…

Cinéma : L'acteur Roger Moore, interprète de James Bond, est mort

L’acteur de cinéma, Roger Moore, interprète de sept James Bond,…

Fait divers: La police nationale a présenté à la presse…

La Direction centrale de la police judiciaire a présenté ce…

Justice : Les greffiers en grève de trois jours depuis le…

Les cours et tribunaux du Togo sont paralysés depuis lundi…

Côte d’Ivoire : Les caches d'armes de Guillaume Soro

Une cache d'armes a été découverte à Bouaké, le 18…

Vient de paraître : Togo, le prix de la démocratie, par…

Le Togolais Dany Ayida, représentant-résident du NDI en RDC, vient…

Disparition : Essoyaba Boukpessi est décédé le 18 mai dernier

Essoyaba Boukpessi, le président du club de football As Togo…

Inde: Une chèvre née avec un œil et une oreille

D’après une vidéo de Barcroft Animal, une chèvre est née…

La BADEA accorde 60 millions de dollars à La BIDC

La BADEA et la BIDC ont signé un accord de…

Un financement de 5 milliards CFA de la BID pour…

Le Togo a obtenu de la BID un financement de…

Pacôme Yawovi Adjourouvi, un conseiller de Faure Gnassingbe si proche…

Selon Jeune Afrique, le Franco-Togolais Pacôme Yawovi Adjourouvi, maire adjoint…

«
»
TwitterFacebookGoogle+

France : François Bayrou soutient Emmanuel Macron

,Le président du Modem, François Bayrou, apporte un soutien de poids à Emmanuel Macron, un appui qui peut muer l’outsider en favori de la présidentielle.

Coup de théâtre. Grand moment de politique en France. Adrénaline, incertitude, passion, bouleversement, émotion. La présidentielle française 2017 réserve des bouleversements en tout genre. Cette après-midi, le président du Modem, François Bayrou, le faiseur de roi qui ne dit pas son nom, a choisi son camp par la proposition d’une « alliance » à Emmanuel Macron.  Une aubaine pour le  presque  quadra président du mouvement En Marche !

Après analyse de la situation d’une  classe politique « décomposée », du déclassement d’un pays après dix ans de sarkozysme et de hollandisme, François Bayrou veut tourner  définitivement la page  par une refondation de la vie politique française.

«J’ai examiné depuis plusieurs semaines tous les éléments qui permettent de juger. Je veux vous dire à quel point la gravité de la situation m’a frappé. Jamais dans les 50 dernières années la démocratie en France n’a connu une situation aussi décomposée. Le bilan du gouvernement sortant est tel que les primaires de la gauche ont choisi un opposant déterminé à la politique suivie depuis le début du quinquennat», a-t-il déclaré.

Au regard de l’offre politique et la demande renouvelée des Français d’en bas  d’un renouveau du théâtre politique, François Bayrou fait un choix conditionné d’Emmanuel  Macron.  «J’ai décidé de faire à Emmanuel Macron une offre d’alliance», déclare-t-il.

 

Une alliance de raison pour moraliser  la vie publique

Le choix de François Bayrou est dicté par l’actualité, les éclaboussures des scandales à répétition sur les candidats François Fillon et Marine Le Pen. Le président du Modem est sidéré par la normalisation de la fange et le risque du « tout-pourri » qui peut entacher toute la classe politique et la décrédibiliser.

Le soutien affiché de la droite toute alignée derrière Fillon, l’indifférence des sympathisants d’extrême-droite à l’égard des accusations d’emplois présumés fictifs  de Marine Le Pen, constituent l’expression d’un pays qui se décompose, que la fange n’effraie guère. Le risque de voir l’extrême droite entrer à l’Elysée dans ces conditions en est d’autant plus grande.

Je demande expressément que le programme présenté par Macron comporte une loi de moralisation de la vie publique, notamment sur la lutte contre les conflits d’intérêt. Je refuse, comme j’ai refusé toute ma vie, que de grands intérêts prennent la vie publique en otage. Je ne céderai rien sur la séparation de la politique et de l’argent, indique François Bayrou.

Mais le président du Modem en appelle à un bouleversement général, à une recomposition du théâtre politique, qui passe par la gestion commune et consensuelle des affaires publiques en favorisant par un système électoral pondéré-la proportionnelle- l’implication de toutes les forces politiques positives. En clair, François Bayrou qui a un œil sur l’Allemagne et les pays nordiques, demande de but en blanc la concrétisation de la social-démocratie en France.

Je crois que cette alliance peut être une entente d’homme à homme, de courant à courant. La confrontation de ces visions et de ces idées, l’influence de l’une sur l’autre (…) apportera à la campagne électorale. Une majorité, cela se construit à partir d’histoires différentes, de familles politiques différentes, à condition qu’elles soient respectées (…) avec toutes leurs identités, leurs armes et leurs bagages », ajoute le maire de Pau.

François Bayrou, faiseur de roi

Mardi 21 février, les sondages étaient plus moins favorables à Emmanuel Macron. S’il y a stabilité chez l’égérie du Front national, Marine Le Pen (26%), François Fillon remonte quelque d’un demi avec 19%, alors que la situation demeure étale chez Macron, également 19%.

Cette remontée de Fillon depuis quelques jours contrairement à la stabilité de Marcon est un signe de la lassitude de l’opinion. D’autant plus qu’Emmanuel Macron, sans prendre de gant, a exprimé certaines vérités à l’égard du passé français qui ont fortement déplu à une forte partie de son électorat éclaté. Une polémique qui ne l’a pas aidé, loin de là, même si elle a montré la stature d’homme d’Etat qu’il commence à étrenner.

Le soutien de François Bayrou, 5% dans les sondages sans annonce de candidature, est un poids énorme dans la balance. Il pourra galvaniser cet électorat du centre hésitant à suivre Fillon et ses casseroles. Il rassure également cet électorat de la gauche socialiste et écologiste qui ne se retrouvent nullement dans le programme de Benoît Hamon.

Un Hamon affaibli au sein de son parti, un Mélenchon quelque peu ringard louvoyant  entre Marx,  Keynes, écologie et rupture avec l’Union Européenne,  c’est une gauche déglinguée qui risque finalement de profiter à Emmanuel Macron.

En 2007, Bayrou a favorisé Sarkozy en refusant l’alliance de Segolène Royale. En 2012, il a fait échouer le même Sarkozy en apportant son soutien à François Hollande. Un soutien dont Hollande n’a pas su cultiver en faisant entrer Bayrou et le centre au gouvernement. En choisissant très tôt Macron, le grand électeur met sous éteignoir la remontée de François Fillon, et permet en même temps une centripétence des forces politiques.

En dernière analyse, contre toute attente, Emmanuel Macron l’oustsider monte en puissance et sera probablement le vainqueur de la présidentielle en France. A moins d’une révélation d’un scandale…

 

692 Vues totales 2 Vues ce jour

Laisser un commentaire

Newsletter