L’actualité vue par Le Temps du Togo

Face à la grogne populaire, Faure Gnassingbé sur les…

Depuis son arrivée au pouvoir en 2005, sous le commandement…

Les Évêques togolais s'engagent pour les réformes politiques

Les chefs de l'Eglise catholique romaine au Togo ne sont…

Réformes constitutionnelles: Les députés d'UNIR et de l'opposition dos à…

A l'Assemblée Nationale du Togo, les jours se passent et…

Réformes constitutionnelles par voie parlementaire: les jeux sont faits!

La session extraordinaire de l'Assemblée Nationale convoquée par le gouvernement…

Agitations cette nuit dans la cellule de Kpatcha Gnassingbé

Kpatcha Gnassingbé, fils d'Eyadema, et demi-frère du Président Faure Gnassingbé,…

La Commission des Réformes a rendu son rapport avec une…

La Commission de Réflexion sur les Réformes politiques, institutionnelles et…

Les Togolais au Sénégal ont manifesté à Dakar

Le réveil des Togolais pour exiger des changements politiques mobilise…

Tribune: Résister en étant radical pour libérer le Togo

Par Le Prof. Ayayi Togoata Apedo-Amah, Universitaire et homme du…

La session parlementaire aussitôt ouverte est ajournée

Comme annoncé la session parlementaire ouverte ce matin avait commencé…

Togo: Début de la session parlementaire sur fond de tension

C'est un dispositif militaire exceptionnel qui a accueilli les député…

Togo, entre pouvoir et opposition, le bras de fer se…

Au cours d'une Conférence de presse tenue hier par les…

Dégoût

Dégoût puant de honte et de laideur ignoble De la cruauté…

Contestations de l'opposition: le pouvoir préfère la dissuasion à la…

Face à la démonstration de force de l'opposition, le pouvoir…

Le parti au pouvoir a déversé ses militants pour contrer…

La situation devient critique à Lomé. UNIR le parti de…

A Lomé, Branle-bas autour de Deckon

Les responsables de l'opposition poussés par les manifestants ont décidé…

Jour 2 de mobilisation au Togo : Les manifestants prennent…

La deuxième journée de manifestations pacifiques pour réclamer les réformes…

Somalie : test concluant de logiciels limitant l’accès des populations à…

La pratique se généralise: prendre alibi sur les dérives des…

Budget de l’Etat : A peine 17 milliards de contribution…

Selon le dernier rapport 2014 de l’initiative pour la transparence…

Transhumance : bilan de la campagne 2017 du comité national

Le comité national de la transhumance est passé au bilan…

Le Togolais, pas brillant en matière de consommation d’alcool

  L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) surveille de très près…

Un marché moderne à bétail inauguré à Cinkassé

Il est construit et inauguré un marché transfrontalier dans l'extrême zone…

Compagnons d'UNIR, le peuple vous invite!

Par Michel Kinvi Nous avons appris que le RPT/UNIR a tenu…

Plusieurs écoles privées fermées au Cameroun

81 écoles privées camerounaises ont été fermées dans le pays…

25ème olympiade panafricaine de mathématiques: médaille de bronze du Togo

Le Togo a obtenu une médaille de bronze à l'édition…

Déclaration naissances : Les enfants lancent un plaidoyer dans le Bas-Mono

Les enfants de la zone sud-est du Togo, Bas-Mono, souvent…

Le corps judiciaire et les dispositions du code sécurité sociale

Des magistrats et avocats ont échangé des informations sur l’interprétation…

Des dizaines de personnalités togolaises à l'étranger dénoncent les violences…

C'est une chose quasi-inédite. Cent-douze (112)Togolais vivant à l'étranger viennent…

Ecotourisme : pirogues modernes pour surveiller les mangroves

La coopération GIZ et une coopérative de solidarité ont conclu…

Libre circulation: Rackets, prélèvements illicites aux postes frontaliers du Togo

Un rapport d’une ONG révèle des pratiques anormales aux postes…

Casques bleus Minusma : un soldat togolais perd la vie

Plusieurs casques bleus togolais ont déjà perdu la vie pour…

«
»
TwitterFacebookGoogle+

France : François Bayrou soutient Emmanuel Macron

,Le président du Modem, François Bayrou, apporte un soutien de poids à Emmanuel Macron, un appui qui peut muer l’outsider en favori de la présidentielle.

Coup de théâtre. Grand moment de politique en France. Adrénaline, incertitude, passion, bouleversement, émotion. La présidentielle française 2017 réserve des bouleversements en tout genre. Cette après-midi, le président du Modem, François Bayrou, le faiseur de roi qui ne dit pas son nom, a choisi son camp par la proposition d’une « alliance » à Emmanuel Macron.  Une aubaine pour le  presque  quadra président du mouvement En Marche !

Après analyse de la situation d’une  classe politique « décomposée », du déclassement d’un pays après dix ans de sarkozysme et de hollandisme, François Bayrou veut tourner  définitivement la page  par une refondation de la vie politique française.

«J’ai examiné depuis plusieurs semaines tous les éléments qui permettent de juger. Je veux vous dire à quel point la gravité de la situation m’a frappé. Jamais dans les 50 dernières années la démocratie en France n’a connu une situation aussi décomposée. Le bilan du gouvernement sortant est tel que les primaires de la gauche ont choisi un opposant déterminé à la politique suivie depuis le début du quinquennat», a-t-il déclaré.

Au regard de l’offre politique et la demande renouvelée des Français d’en bas  d’un renouveau du théâtre politique, François Bayrou fait un choix conditionné d’Emmanuel  Macron.  «J’ai décidé de faire à Emmanuel Macron une offre d’alliance», déclare-t-il.

 

Une alliance de raison pour moraliser  la vie publique

Le choix de François Bayrou est dicté par l’actualité, les éclaboussures des scandales à répétition sur les candidats François Fillon et Marine Le Pen. Le président du Modem est sidéré par la normalisation de la fange et le risque du « tout-pourri » qui peut entacher toute la classe politique et la décrédibiliser.

Le soutien affiché de la droite toute alignée derrière Fillon, l’indifférence des sympathisants d’extrême-droite à l’égard des accusations d’emplois présumés fictifs  de Marine Le Pen, constituent l’expression d’un pays qui se décompose, que la fange n’effraie guère. Le risque de voir l’extrême droite entrer à l’Elysée dans ces conditions en est d’autant plus grande.

Je demande expressément que le programme présenté par Macron comporte une loi de moralisation de la vie publique, notamment sur la lutte contre les conflits d’intérêt. Je refuse, comme j’ai refusé toute ma vie, que de grands intérêts prennent la vie publique en otage. Je ne céderai rien sur la séparation de la politique et de l’argent, indique François Bayrou.

Mais le président du Modem en appelle à un bouleversement général, à une recomposition du théâtre politique, qui passe par la gestion commune et consensuelle des affaires publiques en favorisant par un système électoral pondéré-la proportionnelle- l’implication de toutes les forces politiques positives. En clair, François Bayrou qui a un œil sur l’Allemagne et les pays nordiques, demande de but en blanc la concrétisation de la social-démocratie en France.

Je crois que cette alliance peut être une entente d’homme à homme, de courant à courant. La confrontation de ces visions et de ces idées, l’influence de l’une sur l’autre (…) apportera à la campagne électorale. Une majorité, cela se construit à partir d’histoires différentes, de familles politiques différentes, à condition qu’elles soient respectées (…) avec toutes leurs identités, leurs armes et leurs bagages », ajoute le maire de Pau.

François Bayrou, faiseur de roi

Mardi 21 février, les sondages étaient plus moins favorables à Emmanuel Macron. S’il y a stabilité chez l’égérie du Front national, Marine Le Pen (26%), François Fillon remonte quelque d’un demi avec 19%, alors que la situation demeure étale chez Macron, également 19%.

Cette remontée de Fillon depuis quelques jours contrairement à la stabilité de Marcon est un signe de la lassitude de l’opinion. D’autant plus qu’Emmanuel Macron, sans prendre de gant, a exprimé certaines vérités à l’égard du passé français qui ont fortement déplu à une forte partie de son électorat éclaté. Une polémique qui ne l’a pas aidé, loin de là, même si elle a montré la stature d’homme d’Etat qu’il commence à étrenner.

Le soutien de François Bayrou, 5% dans les sondages sans annonce de candidature, est un poids énorme dans la balance. Il pourra galvaniser cet électorat du centre hésitant à suivre Fillon et ses casseroles. Il rassure également cet électorat de la gauche socialiste et écologiste qui ne se retrouvent nullement dans le programme de Benoît Hamon.

Un Hamon affaibli au sein de son parti, un Mélenchon quelque peu ringard louvoyant  entre Marx,  Keynes, écologie et rupture avec l’Union Européenne,  c’est une gauche déglinguée qui risque finalement de profiter à Emmanuel Macron.

En 2007, Bayrou a favorisé Sarkozy en refusant l’alliance de Segolène Royale. En 2012, il a fait échouer le même Sarkozy en apportant son soutien à François Hollande. Un soutien dont Hollande n’a pas su cultiver en faisant entrer Bayrou et le centre au gouvernement. En choisissant très tôt Macron, le grand électeur met sous éteignoir la remontée de François Fillon, et permet en même temps une centripétence des forces politiques.

En dernière analyse, contre toute attente, Emmanuel Macron l’oustsider monte en puissance et sera probablement le vainqueur de la présidentielle en France. A moins d’une révélation d’un scandale…

 

869 Vues totales 1 Vues ce jour

Laisser un commentaire

Newsletter