L’actualité vue par Le Temps du Togo

Valorisation filière forestière : deux nouveaux appuis pour accompagner

La filière forestière togolaise enregistre deux nouvelles initiatives pour renforcer…

Mondial 2026 : Maroc, Côte d’Ivoire et Espagne, co-organisateurs ?

Le Maroc veut innover dans l’organisation des coupes du monde.…

Le Kenya détient la meilleure connexion Internet d’Afrique

Le Kenya offre la meilleure connexion internet actuellement en Afrique,…

La Guinée occtroie des tablettes numériques aux étudiants

Le président Alpha Condé avait promis environ cent mille tablettes…

Le Togo possède sa nouvelle carte topographique numérique

Le Togo a dessiné sa nouvelle carte topographique numérique qui…

Publication d'une enquête pour les prévisions macroéconomiques

Le Togo pense à hisser son économie sur un sentier…

Téléphonie mobile: Orange arrache Airtel Burkina

Le réseau de la téléphonie mobile du Burkina Faso subit…

La francophonie célèbre sa quinzaine au Togo

La francophonie se célèbre tous les 20 mars. Depuis quelques…

Droits humains : Le Togo invité à mettre en œuvre les…

Le Conseil des droits de l'homme a adopté ce 16…

Energie : L'industrie pétrolière et gazière d'Afrique en mai au…

Ce rassemblement annuel de l'industrie du pétrole et du gaz…

Brésil : Retour au foot pour un gardien assassin

Un footballeur brésilien, Bruno Fernandes retrouve les pelouses après sept…

Education : La grève des enseignants absente du Conseil des ministres

Timide reprise des cours après trois de grève, une petite…

Le PAM veut utiliser le port de Lomé comme un…

De passage à Lomé, le Directeur du PAM a fait…

Ahmad Ahmad au podium de la Confédération Africaine de Football

L'Assemblée Générale de la Confédération Africaine de Football a élu…

La cité lacustre de Ganvié attirera bientôt les touristes

Le nouveau projet touristique du Bénin va consister à moderniser…

Togo: Les milieux d’affaires à l’origine du limogeage de Henri…

Maversations, hostilités des milieux d'affaires seraient à l'origine du départ…

Afrique Sud : Des suspects du braquage de l'aéroport de Johannesburg

Déjà des arrestations une semaine après un braquage inédit à…

Claude Ameganvi lance une campagne pétitionnaire pour la démission de…

Claude Ameganvi du Parti des Travailleurs, sonne la mobilisation populaire…

La danse de la gourde, Akoto a son festival

La danse de la gourde, Akoto, a un droit d'auteur…

Adébayor Shéyi retrouve le sens des buts

Blessé depuis le 04 février 2017 après son premier match…

Sélectionneur adjoint FTF : Julien Chevalier remplace Migné

Le Ministère togolais des sports accepte Julien Chevalier comme nouveau…

Cinquantenaire pour les sœurs de NDA de Notsè

Double commémoration des sœurs assomptionnistes célébrant le bicentenaire de leur…

Session ordinaire du comité technique spécialisé de l’UA à Lomé

Démarrage à Lomé des travaux de la session ordinaire du…

Kanté fait sa fête traditionnelle TISLM-DIFOINI-OBOUDAM 2017

Les Lamba, Tamberma et N’gangan de la Kéran ont célébré…

Vers la baisse des tarifs télécoms au Bénin

Le gendarme des télécoms au Bénin recommande aux opérateurs de…

Guinée: Le militaire Toumba Diakité expulsé vers Conakry

Recherché par la justice guinéenne pour le massacre de 157…

Education: Des manifestations d'élèves dans plusieurs localités du pays

Dans plusieurs localités du pays se déroulent actuellement des manifestations…

La Fifa récuse le limogeage des dirigeants maliens de football

Les dirigeants maliens de la fédération de football ont été…

La prison civile de Dapaong fera peau neuve

La prison civile de Dapaong date de la période coloniale.…

Les cyclistes togolais mis au vert à Adéta

Les cyclistes togolais ont démarré leur regroupement en vue de…

«
»
TwitterFacebookGoogle+

Un juge annule le retrait de l’Afrique du Sud de la CPI

«Inconstitutionnelle et invalide», tel est le cinglant verdict de la Haute de Justice de Pretoria à propos du retrait de la CPI décidée par Jacob Zuma.

La justice  est le marqueur de la vitalité de la démocratie sud-africaine. La preuve vient d’être faite du camouflet qu’un juge de la Haute Cour de Justice de Prétoria a infligé au président Jacob Zuma en invalidant sa décision de retrait du pays de la Cour pénale internationale (CPI).

Sur saisine du parti d’opposition, l’Alliance démocratique (DA),  le juge a estimé que la lettre de retrait de la CPI, envoyée en octobre dernier à l’ONU, était « inconstitutionnelle et invalide », parce qu’elle n’avait pas été précédée « d’une approbation du Parlement ».

Le juge Phineas Mojapelo, de la Haute Cour de Pretoria , a ordonné au gouvernement de révoquer « sur-le-champ » « la notice de retrait ».

Malgré une majorité de l’ANC au parlement, le président Jacob Zuma ne se hasarderait pas d’y soumettre une telle décision controversée. La justice sud-africaine est à cran contre les despotes africains jouissant de l’impunité. Il y a deux ans, en plein sommet de l’Union Africaine, elle essayé d’exécuter un mandat de la CPI contre le président soudanais Omar El Béchir, accusé de crimes contre l’humanité.

En effet, le président soudanais et ses milices Janjanwid ont commis des massacres à l’égard des séparatistes du Darfour.

Cette décision intervient quelques jours après la décision des nouvelles autorités de Gambie de revenir sur le retrait décidé par l’ex-président Yahya Jammeh.

La Haute Cour de Justice de Pretoria.

Avalanche de retraits de la CPI

L’Afrique du Sud est l’un des tout premiers Etats africains à exprimer la volonté de se retirer de la CPI. Ils accusent cette dernière d’avoir un parti pris anti-africain. Le Burundi, pays en quasi guerre ethnique, dont le dirigeant est menacé, a décidé également de rompre avec le Traité de Rome. Autre Etat partisan du retrait: Le Kenya dont les dirigeants sont également menacés, envisagent « sérieusement » un retrait.

Depuis son entrée en fonction, en 2003, la CPI a ouvert dix enquêtes, dont neuf dans des pays africains. La CPI s’en est défendue en soulignant que nombre de plaintes dont elle était saisie (Centrafrique, Ouganda, Mali, République démocratique du Congo) émanaient de gouvernements africains.

A l’origine de sa saisine, le principal parti d’opposition sud-africain s’est réjoui mercredi du jugement du tribunal. « Ce retrait (…) était irrationnel et inconstitutionnel », a déclaré un député de l’Alliance démocratique (DA), James Selfe.

« Nous aimerions que l’Afrique du Sud reste à la CPI car nous croyons que c’est en accord avec notre Constitution et avec l’héritage que nous a laissé Nelson Mandela […] Le gouvernement doit se remettre au travail et reconsidérer sa décision à la lumière de ce jugement», déclare un dirigeant d’opposition, rapporte notre confrère en ligne Le Monde.

«Le gouvernement va se pencher sur les motivations du jugement et décider de faire appel ou non », a réagi de son côté mercredi le porte-parole du ministère de la justice, Mthunzi Mhaga.

 

327 Vues totales 2 Vues ce jour

Laisser un commentaire

Newsletter