L’actualité vue par Le Temps du Togo

Bassar: Un ponceau réaménagé et réceptionné sur la piste Dimori-Bikpadjabe

Bassar enregistre le désenclavement de deux localités naguère reliées par…

Rd Congo: sanctions envisagées pour les compagnies minières

La banque centrale de la RDC ne va pas du…

Les Etats-Unis opposés au siège de la RDC au Conseil…

Un siège pour la RDC au conseil des droits de…

Le CLAC de Notsè transformé en centre culturel numérique

Le Centre de lecture publique, CLAC de Notsè a fait…

L’OOAS et l’école des bonnes pratiques en santé

L’Organisation Ouest-Africaine de la Santé, OOAS vient appui les politiques…

Le gouvernement togolais transforme le groupe Togo Telecom en Holding

Le groupe Togo Télécoms vient de voir son statut légal…

Un projet du gouvernement menacé de suspension par le FIDA

Un projet du FIDA pour la promotion de l'entrepreneuriat rural…

Dapaong : Des présumés trafiquants d’espèces protégées arrêtés et détenus

Le commissariat de Dapaong et EAGLE-Togo étaient en alerte sur…

La bibliothèque d’Aného bascule dans le numérique

Les TIC et l’évolution technologique tentent la révolution devant les…

Trente sept magistrats accusés de corruption au Burkina

La gangrène n’est pas que régionale mais se généralise :…

Fabrication pagnes traditionnels : Des femmes renforcent leurs aptitudes

Une cinquantaine de femmes de Timbou (12 km de Cinkassé)…

Creuset Togo et cinq cantons sur la délivrance des naissances

L’ONG Creuset Togo développe des activités de promotion du droit…

Bénin : les opérateurs télécoms font face à la colère des…

Les abonnés télécoms du Bénin n’en font pas dans la…

Livres numériques : En projet, l’édition numérique des livres au…

Les centres culturels allemand et français ont en projet l’«Edition,…

Nécrologie : l’artiste musicien Basile Adéwussi est décédé

Le monde des artistes de la chanson togolaise s’est vu…

Démarrage pénible pour les préparatifs des Eperviers locaux

Les Eperviers locaux préparent leur qualification pour le CHAN 2018…

Matériels d’installation des pépinières pour producteurs de cacao biologique

Une partie de la région des plateaux va renforcer ses…

Le projet-programme de l’entretien routier togolais estimé à 31,47 milliards

L’entretien routier pour 2018 coûtera au moins 30 milliards au…

Le Togolais Daryl Nouvi champion du cross de Ouagadougou

Le Togo s’est hissé au sommet à l’occasion du cross…

Les magistrats revoient le cadre juridique de leur plan de…

La justice togolaise se dote de nouveaux manuels pour relancer…

CEDEAO: carburants à faible taux de soufre recommandés dans l’espace

Les ministres de l’énergie de la CEDEAO recommandaient en décembre…

La BOAD prête pour financer les infrastructures agricoles

Le financement porte sur 27,6 milliards au Togo par la…

Le point d’échange Internet du Togo opérationnel depuis mi-juin

La ministre togolaise des postes et de l’économie numérique a…

Kossi Dzodji: Mendiant le jour mais braqueur la nuit

La police a localisé et maîtrisé un groupe de malfrats…

Maurice sacrée championne de la cybersécurité en Afrique

Sixième mondial selon l'Union internationale des télécommunications, l’île Maurice est…

« Génération 2030 » : prime aux projets des jeunes sur…

Le Togo a profité de la commémoration de l’édition 2017…

Sénégal : Sept ans de débat autour du code de la…

Les associations de presse du Sénégal ont appris que l'Assemblée…

Vers l’utilisation des fours solaires pour remplacer le charbon de…

En quinze jours une cinquantaine de menuisiers artisans de la…

Réalisation prochaine d’un film documentaire sur les danses traditionnelles

Un film documentaire autour des danses traditionnelles du centre du…

Des organismes à but non lucratif aux organisations terroristes

Des experts de la sous-région et partenaires discutent de l’utilisation…

«
»
TwitterFacebookGoogle+

Un juge annule le retrait de l’Afrique du Sud de la CPI

«Inconstitutionnelle et invalide», tel est le cinglant verdict de la Haute de Justice de Pretoria à propos du retrait de la CPI décidée par Jacob Zuma.

La justice  est le marqueur de la vitalité de la démocratie sud-africaine. La preuve vient d’être faite du camouflet qu’un juge de la Haute Cour de Justice de Prétoria a infligé au président Jacob Zuma en invalidant sa décision de retrait du pays de la Cour pénale internationale (CPI).

Sur saisine du parti d’opposition, l’Alliance démocratique (DA),  le juge a estimé que la lettre de retrait de la CPI, envoyée en octobre dernier à l’ONU, était « inconstitutionnelle et invalide », parce qu’elle n’avait pas été précédée « d’une approbation du Parlement ».

Le juge Phineas Mojapelo, de la Haute Cour de Pretoria , a ordonné au gouvernement de révoquer « sur-le-champ » « la notice de retrait ».

Malgré une majorité de l’ANC au parlement, le président Jacob Zuma ne se hasarderait pas d’y soumettre une telle décision controversée. La justice sud-africaine est à cran contre les despotes africains jouissant de l’impunité. Il y a deux ans, en plein sommet de l’Union Africaine, elle essayé d’exécuter un mandat de la CPI contre le président soudanais Omar El Béchir, accusé de crimes contre l’humanité.

En effet, le président soudanais et ses milices Janjanwid ont commis des massacres à l’égard des séparatistes du Darfour.

Cette décision intervient quelques jours après la décision des nouvelles autorités de Gambie de revenir sur le retrait décidé par l’ex-président Yahya Jammeh.

La Haute Cour de Justice de Pretoria.

Avalanche de retraits de la CPI

L’Afrique du Sud est l’un des tout premiers Etats africains à exprimer la volonté de se retirer de la CPI. Ils accusent cette dernière d’avoir un parti pris anti-africain. Le Burundi, pays en quasi guerre ethnique, dont le dirigeant est menacé, a décidé également de rompre avec le Traité de Rome. Autre Etat partisan du retrait: Le Kenya dont les dirigeants sont également menacés, envisagent « sérieusement » un retrait.

Depuis son entrée en fonction, en 2003, la CPI a ouvert dix enquêtes, dont neuf dans des pays africains. La CPI s’en est défendue en soulignant que nombre de plaintes dont elle était saisie (Centrafrique, Ouganda, Mali, République démocratique du Congo) émanaient de gouvernements africains.

A l’origine de sa saisine, le principal parti d’opposition sud-africain s’est réjoui mercredi du jugement du tribunal. « Ce retrait (…) était irrationnel et inconstitutionnel », a déclaré un député de l’Alliance démocratique (DA), James Selfe.

« Nous aimerions que l’Afrique du Sud reste à la CPI car nous croyons que c’est en accord avec notre Constitution et avec l’héritage que nous a laissé Nelson Mandela […] Le gouvernement doit se remettre au travail et reconsidérer sa décision à la lumière de ce jugement», déclare un dirigeant d’opposition, rapporte notre confrère en ligne Le Monde.

«Le gouvernement va se pencher sur les motivations du jugement et décider de faire appel ou non », a réagi de son côté mercredi le porte-parole du ministère de la justice, Mthunzi Mhaga.

 

603 Vues totales 2 Vues ce jour

Laisser un commentaire

Newsletter