L’actualité vue par Le Temps du Togo

L’Etat révise le cadre opérationnel de  la justice pour mineurs

Le ministère togolais de la justice rend public un rapport…

Le HCRRUN accélère le processus d’indemnisation des victimes

Le HCRRUN prépare activement la phase d’indemnisation des victimes des…

La Tunisie accélère son adhésion à la CEDEAO

La Commission de la CEDEAO a officialisé lundi un mémorandum…

Justice: Condamnations pour deux trafiquants de peaux de pythons

Le commerce de peaux de pythons royaux est réglementé ici…

Lac Nangbéto : Après un repos obligé, la pêche reprend

Le cérémonial est devenu un rituel à chaque nouvelle saison…

Mise à niveau : Conclave des membres de la CENI

La CENI s'organise pour les échéances futures. Quatre jours de…

ONU-Habitat Togo : vers la promotion des établissements urbains décents

Le gouvernement du Togo et ONU-Habitat signent un mémorandum d’entente…

Ist/Vih/Sida : Le Togo et le Bénin en campagne conjointe

Des stratégies de lutte contre les Ist/Vih/Sida se multiplient : une…

Criminalité : Recrudescence des braquages à Anié

La préfecture de Anié et ses environs connaissent une insécurité…

Le plan secret de Faure Gnassingbé pour surprendre l'opposition

Qu'est-ce qui donc fait courir l'héritier-successeur du Général Eyadema? Depuis…

Tribune de Dany Ayida : Au-delà d’un simple dialogue, négocier…

Nous vous proposons la tribune de Dany K. Ayida, publiée…

Africans Rising: Brève interpellation de quatre activistes pro-démocratie

Brièvement interpellés dans la nuit du 12 au 13 octobre,…

Dany AYIDA: "L'alternance va se réaliser d'ici à 2020 au…

Le Temps vous propose l'interview de Dany Ayida, réalisée par…

Un navire togolais intercepté pour contrebande en Italie

Un navire battant pavillon togolais a été intercepté début novembre…

Justice : Rentrée solennelle 2017-2018 pour le barreau togolais

Le Barreau togolais a effectué, dans la semaine du 13…

Contre cancer du sein : Un site internet dédié par Alafia

Le site internet nocancer.net a été construit et dédié à…

L’Union Européenne s’intéressera aux volontaires nationaux sur ses projets

L’Union européenne et l’agence nationale du volontariat s’accordent sur l’implication…

Danyi abrite un projet d’assainissement pour milieux ruraux

Un projet d’« Appui à l’Assainissement Total piloté par les…

Les Nations Unies nomment un nouveau Directeur pour UNREC

La Haute-Représentante des Nations Unies pour les affaires de désarmement…

Côte d’Ivoire: Action judiciaire contre des opérateurs télécoms

L'Association ivoirienne des consommateurs des services télécoms intente une action…

Construction du tout premier bâtiment pour le CEG Sogou

Le collège d’enseignement général de Sogou (préfecture de Kpendjal) a…

Le footballeur Georges Griffiths tué par des braqueurs à Abidjan

Un joueur ivoirien, Georges Griffiths a été tué par balles…

Cinq présidents ouest africains au chevet de Faure Gnassingbé

Patrice Talon, Christian Kaboré, Nana Akufo-Addo, Alassane Ouattara et Mahamadou…

Eagle/Togo en Croisade contre trafic pointes d’ivoire : un ex marin interpellé

Le nommé Gumédzoé Koffi Mawuli a été interpellé le 02…

Lilian Thuram : L’ex international rejoint les opposants au Franc CFA

Le front anti-FCFA vient de recevoir un soutien, inattendu mais…

Revue à la hausse du budget 2018 de l’Assemblée Nationale

Les députés de l’Assemblée Nationale se sont octroyés environ neuf…

Un ministre tunisien décède lors d'un marathon contre le cancer

Le ministre Tunisien de la Santé est décédé dimanche après…

Remontée du dollar : bonnes et mauvaises nouvelles face au CFA

En un mois le dollar américain a progressé face au…

AFRIQUE Mediapart révèle des preuves d'un montage du procès de…

Alors que le procès de Laurent Gbagbo se poursuit actuellement…

«
»
TwitterFacebookGoogle+

France : Ça sent le sapin pour François Fillon

«Pas de classement sans suite», selon le Parquet national financier dans le dossier François Fillon. Le candidat LR risque un renvoi en correctionnel.

Les chances de François Fillon, le candidat de la droite à la présidentielle s’amenuisent comme peau de chagrin. Chaque jour qui passe apporte son lot de malheurs au point que l’on peut affirmer sans risque d’être démenti par les événements que la probabilité de le voir mener campagne jusqu’au bout est très faible.

Un communiqué du Parquet national financier (PNF) rendu public ce matin ôte les doutes quant à une possible mise en examen ou une comparution immédiate devant la justice pour « détournements de fonds publics », « abus de bien sociaux » et « recels » de ces délits.

Dans une tournure négative, le PNF évoque un non-recours au classement sans suite de l’affaire, tout en indiquant clairement que les faits de détournements de fonds publics sont suffisamment avérés pour permettre des poursuites.

« L’Office central de lutte contre la corruption et les infractions financières et fiscales (OCLCIFF) a remis au parquet national financier, le 15 février 2017, les premiers résultats de l’enquête préliminaire qui lui a été confiée le 25 janvier 2017 concernant des faits susceptibles d’être qualifiés de détournements de fonds publics, abus de biens sociaux et recels de ces délits, mettant en cause, notamment, monsieur et Madame Fillon (…) En tant qu’autorité de poursuite, il est de mon devoir d’affirmer que les nombreux éléments déjà recueillis ne permettent pas d’envisager, en l’état, un classement sans suite de la procédure», indique que le communiqué du PNF. 

En attendant la poursuite des investigations des policiers, cette sortie médiatique du PNF, attendue depuis le début de la semaine, rend encore plus difficile la campagne de François.

François Fillon dans la nasse

Car l’affaire d’emplois fictifs révélée par le Canard Enchaîné a plombé un candidat non seulement favori des sondages mais qui  partait rempoter l’élection présidentielle haut les mains.

 Large vainqueur de la primaire de la droite, éliminant tour à tour Nicolas Sarkozy et Alain Juppé, François Fillon paraissait comme un parangon de vertu, un bon catholique, bon père de famille, élu sans histoire, homme politique imbu de son devoir devant l’histoire et la situation de détresse et de décrochage que vit la nation française.

Bien que l’opinion conservatrice ait la mémoire courte que ce «collaborateur» taiseux de Nicolas Sarkozy fut en tout cas complice du précédent quinquennat médiocre, le profil de François Fillon collait parfaitement à son programme de redressement de la France.

Les révélations du palmipède et les réactions de François Fillon ont plutôt donné à voir le théâtre d’un homme fourbe, un sournois,  un grippe-sou doublé d’un misogyne pour qui sa femme compte pour du beurre. Un Rastignac politique décidé à vivre sur le dos de la princesse en traficotant quelques milliers d’Euros des fonds publics, marchant sur une ligne de crête des textes peu cohérents, tout en incitant les plus pauvres et les immigrés à la vindicte les accusant de plomber la France par l’assistanat.

François Fillon, un personnage de roman. Un dirigeant africain qui s’ignore. L’homme éhonté qui « ne voit pas le rapport » entre ces privilèges indus et les sacrifices immenses dont l’abolition de 500.000 postes de fonctionnaires qu’il demande à la France. Qui croit ne pas avoir de compte à rendre ni à la justice, ni à la justice, ni à son parti, ni à la presse.

François Filon le menteur compulsif qui s’est fait le credo de la politique sans morale  et a oublié qu’on ne peut quand même pas en faire sans. On voyait déjà son cynisme doublé d’un racisme pointé dans sa déclaration sur la colonisation considérée comme un partage de a culture de la France, niant le lourd passé colonial et postcolonial de la France. Une situation qui contraste avec celle de l’Allemagne pourtant source d’inspiration de sa politique économique, qui se penche, elle, sans complexe sur son passé colonial.

Une France en délitement moral

L’insolite dans toute cette affaire, c’est l’alignement de son parti derrière lui, l’approbation d’une conduite hautement répréhensible par la majeure partie de la droite. Une droite qui ressemble à s’y méprendre à l’extrême contre laquelle pourtant elle se veut un rempart.

D’ailleurs cette droite est conforme à son extrême, le comportement d’une Marine Le Pen sur laquelle glisse comme de l’eau le scandale des emplois fictifs au Parlement de l’Union Européenne ne rime-t-il pas avec celui d’un Fillon revendiquant avoir tous les droits de voler les fonds publics ? Marine Le Pen, l’anti-Europe, qui vit escroque cependant les fonds européens. Qui l’eût cru ?

Du coup le masque de la démocratie française tombe. Sa classe politique égale par sa corruption celle des républiques bananières d’Afrique. La République, cette gestion de la chose publique perd sens et valeurs.

Au-delà de la mesquine personne de François Fillon, la présidentielle française aura démontré que le déclin de la France est aussi avant tout moral. En parlant du déclin de l’Occident, Cioran disait que la France ne se releverait pas ! L’illustration est désormais faite.

Quand une soi-disant démocratie  et ses élites, pour assurer le rayonnement de leur pays mettent en esclavage des ex-colonies par le pillage et l’abâtardissement des dirigeants locaux, n’est-ce pas pas la preuve que ces élites viennent elles-mêmes d’extraction fangeuse ?

 

1162 Vues totales 1 Vues ce jour

Laisser un commentaire

Newsletter