FIDA : Jour J pour la candidature de Gilbert Houngbo

L’ex Premier ministre Gilbert Houngbo sera fixé aujourd’hui sur le sort de sa candidature à la présidence du FIDA. Face à lui sept autres candidatures.

Les États membres du Fonds international de développement agricole (FIDA) se réunissent depuis ce matin au siège du Fonds à  Rome,  pour  nommer le nouveau Président. L’élection se déroule dans le cadre de la quarantième session du Conseil des gouverneurs. La session se termine demain 15 février.

Le Président occupe le plus haut poste de responsabilité au sein du Fonds et est chargé de diriger l’organisation, qui est à la fois un organisme spécialisé des Nations Unies et une institution financière internationale.

L’ex Premier ministre du Togo, Gilbert Houngbo est candidat du Togo à ce prestigieux poste. Sa candidature est soutenue par l’Union Africaine et la CEDEAO.

Face à lui trois candidatures féminines et quatre masculines, de l’Indonésie, du  Mexique, de l’Italie, le Maroc,  de la Turquie, de la République dominicaine et de la Suisse.

La tâche du Togolais ne sera pas facile d’autant plus qu’une autre candidature, celle du Maroc est en lice.

Gilbert Houngbo, riche expérience dans le système des Nations Unies

Actuellement Directeur général adjoint de l’OIT depuis 2013, le Togolais a néanmoins l’avantage de 30 années d’expérience dans le système des Nations Unies, où il a occupé des fonctions élevées dont celle de Sous-Secrétaire général, Directeur du Bureau régional pour l’Afrique (2006-2008).

Si je suis élu Président, je poursuivrai le programme d’amélioration institutionnelle continue et de positionnement stratégique du FIDA sur la scène internationale du développement. Celui-ci inclura un rôle accru dans les processus internationaux de suivi de mise en œuvre des Objectifs de développement durable (ODD).

J’investirai également pour que l’engagement politique soit renforcé aux plans international, régional, national et local.

Outre les domaines de politiques soulignés dans la section suivante, j’aurai pour objectif une augmentation considérable du financement des opérations du FIDA et je poursuivrai la réforme et les améliorations de l’efficacité organisationnelle, a déclaré le Togolais.

Le Fonds international de développement agricole (FIDA, International Fund for Agricultural Development, IFAD) est une institution spécialisée du système des Nations unies. Il a été fondé en décembre 1977 dans le sillage de la Conférence mondiale de l’alimentation réunie à Rome en 1974.

Soyez le premier à commenter

Vos commentaires sur l'article