L’actualité vue par Le Temps du Togo

Le salon international des études et formations ELITE ouvre à…

Un salon international, ELITE s’ouvre à Lomé pour renseigner sur…

Fait divers: Un voleur présumé battu à mort à Casablanca

Un voleur présumé a été battu à mort le 23…

Bouraima Brim Diabacté: "L'UFC ne périra jamais"

Brim Bouraïma Diabacté, l'un des vice-présidents de l'UFC, a déclaré…

Opération entonnoir: Les deux policiers évacués à Accra sont décédés

Deux autres policiers sont décédés suite à l'accident de leur…

Premier test à grande échelle d’un  vaccin contre le paludisme…

A la veille de la Journée mondiale de lutte contre…

Présidentielle française: Les Français du Togo ont plébiscité Emmanuel Macron

Les ressortissants français au Togo ont plébiscité Emmanuel Macron, 344…

RDC : Des proches de Joseph Kabila impliqués dans un scandale…

Selon Reuters révèle un scandale de corruption dans le marché…

Recul prix du cacao : la Côte-d'Ivoire réduit ses dépenses publiques

La réduction des dépenses publiques est de l’ordre de 10%…

Le Burundi interdit l’achat de téléphone mobile dans la rue

L’achat de téléphone portable au Burundi est désormais codifié. La…

Méningite au Nigeria : plus de 750 morts

Elle est énorme et coûteuse en vies humaines cette épidémie…

Mémoire : Une exposition sur la visite de Sylvanus Olympio aux…

L’Ambassade des USA au Togo et le HCRRUN organisent du…

Togo: 200 km de fibre optique pour raccorder 500 bâtiments…

Le chef de l’Etat Faure Gnassingbé inaugurera le 24 avril…

La route du beau: Quand le grand contournement innonde les…

La petite précipitation qu'a connu Lomé cette après-midi s'est soldée…

Un accident de la route fait quatre morts à Lilikopé

Un accident de la route impliquant un car et un…

La Togolaise des Eaux remplace gratuitement les compteurs défectueux

La Togolaise des Eaux (TdE) annonce le remplacement gratuit des…

Le Togo célèbre la journée internationale des sites et monuments

Chaque 18 avril est célébrée la journée internationale des sites…

L’opposition et la société civile s’unissent pour démissionner Jacob Zuma

Le président Jacob Zuma est  sur sellette depuis l’annonce d’une…

Etude : boues de vidange des fèces comme fertilisants agricoles ?

Des chercheurs togolais confirment la possibilité de l’utilisation des boues…

Santé : L'éléphantiasis éradiquée au Togo

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) félicite le Togo pour…

Faits divers: Deux policiers morts et trois autres gravement blessés…

"L'opération entonnoir" contre la vente du carburant illicite a fait…

Jordan Larue remporte l’édition 2017 du Motocross international de Lomé

Comme tous les ans, le rendez-vous sportif était le Motocross…

Réchauffement climatique: 90 milliards CFA pour lutter contre l’érosion côtière…

Un plan de lutte contre le réchauffement climatique et l’érosion…

King Mensah va fêter ses 20 ans de carrière le…

L’artiste de l’afro-funk King Mensah célébrera le 20ème anniversaire de…

Joss Stone, star de la world music sur la scène…

Le samedi 22 avril à 20h30, la star britannique Joss…

Championnat D1: Soupçon de match arrangé entre clubs d'élite

La course pour éviter la relégation en D2 a démarré.…

Afrique : Timide reprise de la croissance selon le FMI

Selon le FMI, les prévisions de croissance en Afrique sont…

Zimbabwe : Robert Mugabe, président depuis 37 ans. Et après…

Le président Robert Mugabe fait l'éloge du bilan désastreux à…

Le tour cycliste du Togo confisqué par des coureurs étrangers

L’édition 2017 du tour cycliste du Togo a connu son…

Santé: Campagne de vaccination contre la méningite dans le Tone

Des sources proches du ministère de la Santé, deux campagnes…

«
»
TwitterFacebookGoogle+

Journaliste battu : La tartufferie de Pitang Tchalla

La Haac a pris des précautions langagières pour dénoncer l’agression du journaliste Robert Avotor, mais en vérité Pitang Tchalla s’en moque.

Le président de la Haute autorité de l’audiovisuelle et de la communication, Pitang Tchalla, a des tours de passe passe digne d’un clown de cirque. Il produit un communiqué (communique_haac_affaire-robert-avotor) pour dénoncer le passage à tabac du reporter battu d’Alternative,  mais les éléments de langage montrent en réalité que le président de l’institution n’est guère préoccupé par les violences et voies de fait perpétrées par des gendarmes togolais.

Le  scepticisme est l’apanage des esprits profonds. Si Montaigne met le doute systématique au service de sa quête de la connaissance, tel n’est pas le cas de Pitang Tchalla, le président de la Haac, qui l’érige pour montrer sa mauvaise foi.

Le 10 février dernier, la Haac montre patte blanche en publiant un communiqué concernant l’agression du journaliste, Robert Avotor, par des gendarmes en mission dans un village de la préfecture du Golfe.

« La Haute autorité de l’audiovisuel et de la communication aurait appris par la presse, l’information qu’un journaliste [aurait été empêché] de faire son travail puis torturé », indique l’institution de réglementation. L’utilisation du conditionnel montre le doute de la Haac quant à la vérité de cette information par la [presse].  Le président de la Haac n’a pas eu l’idée d’aller constater de visu les « tortures » infligées  au reporter du bi-hebdomadaire L’Alternative.

La situation pourtant « l’intrigue ».  Et si tout cela relevait de l’imagination débordant du Journal L’Alternative? Et si Robert Avotor était un  torturé imaginaire ?

« Intrigué »,  Pitang Tchala  a donc a appelé le ministre de la Sécurité et de la Protection civile ainsi que le Directeur  de la gendarmerie nationale  pour connaître de cet « incident grave ».

Mais, même après avoir pris contact avec ces hauts responsables de la sécurité au Togo, le président de la Haac n’a apparemment pas eu les informations concernant  l’agression d’un journaliste par des gendarmes.

Résultat : du doute, Pitang Tchalla est passé à la négation au point de faire un jugement de Salomon et renvoyer dos à dos la victime et ses bourreaux.

Pitang Tchalla ne dénonce pas, il approuve

 « En attendant [Quoi ?], la Haac condamne sans équivoque toutes formes de violence physique, morale, verbale et éditoriale, et appelle tous les acteurs et protagonistes à œuvrer à l’apaisement par le respect des règles qui régissent la profession et d’éviter toutes escalades et surenchères », conclut le président de la Haac.

On notera les éléments de langage utilisés : De victime, le journaliste Robert Avotor est passé à bourreau ; d’agressé à agresseur ; et finalement il ne serait malencontreusement que la victime de la ligne éditoriale critique du journal Alternative. Un bouc-émissaire de la plume acérée d’un journal fouineur !

Et cerise sur le gâteau d’un communiqué qui va rester dans les annales de la tartuferie,  ou un gimmick de cette Haac, Pitang Tchalla ne signe pas son forfait. Il s’en lave presque les mains. C’est Ponce Pilate envoyant Jesus sur la croix tout en se défaussant de cette responsabilité. Qui pourra l’incriminer au cas où un étudiant ferait une thèse sur les comportements des présidents de la Haac ?

Certes, il est plus facile pour le président de la Haac de répartir les enveloppes contenant des dons en espèces du chef de l’Etat destinés à des journalistes véreux que de condamner l’agression d’un journaliste dans l’exercice de ses fonctions par des gendarmes censés lui assurer protection.

Le métier d’intendant de Faure Gnassingbé est plus aisé que celui de diriger une haute institution de la République censée incarner la liberté de presse, l’un des symboles de la démocratie.

 

838 Vues totales 3 Vues ce jour

Laisser un commentaire

Newsletter