Le FMI va auditer la masse salariale du Gabon

La masse salariale du Gabon ne cesse de croître chaque année. Pour comprendre la situation, le FMI envoie une mission d’audit de commun accord dans ce pays.

L’Agence Ecofin annonce qu’au troisième trimestre 2016, la masse salariale de l’administration gabonaise était en dépassement de plus de 20%, passant ainsi de 421,86 milliards de FCFA sur la même période en 2015 à 506,55 milliards de FCFA.

Une mission du Fonds monétaire international est annoncée pour le Gabon afin d’auditer la structure des dépenses du pays, notamment sa masse salariale sans cesses croissante. Les deux délégations examineront la faisabilité du plan de relance de l’économie, question de s’accorder sur les axes pouvant conduire à la résolution de la crise financière que connaît le pays.

Ce n’est pas la première fois que le FMI met à l’index les dépenses de l’Etat gabonais. Cette interpellation avait été formulée en janvier 2016 au Cameroun, lors du sommet organisé sur l’impact de la chute des cours du pétrole sur les économies de la zone Cemac, par Christine Lagarde, directrice générale du Fonds.

L’on pourrait ainsi déboucher sur des discussions très serrées au sujet de la masse salariale et des effectifs de la fonction publique.

Dans la dernière note de conjoncture, l’augmentation de la masse salariale est expliquée par la progression de 21% de la solde permanente et des effectifs de la main d’œuvre non permanente, en hausse de plus de 4%.

Auxence Mengue

Soyez le premier à commenter

Vos commentaires sur l'article