Le Sénégal veut faciliter l’accès des femmes au foncier rural

Les femmes sénégalaises se battent pour l’accès au foncier rural. Les sensibilisations se multiplient pour que le droit coutumier rabaisse sa verticalité.

Excédées par l’injustice dont les femmes rurales sont victimes dans l’accès aux terres agricoles, huit organisations féminines de la société civile du Sénégal ont organisé un atelier sur « les préoccupations de la femme sénégalaise en matière d’accès et de contrôle des ressources foncières », atelier au cours duquel le Secrétaire d’Etat à l’Accompagnement et à la mutualisation des organisations paysannes, Moustapha Lô Diatta, a promis la mise sur pied d’une commission dédiée à la question.

« L’homme et la femme ont également le droit d’accéder à la possession et à la propriété de la terre dans les conditions déterminées par la loi. La Constitution garantit le droit à la propriété de la terre aux hommes comme aux femmes. Mais les réclusions coutumières et religieuses à l’accès à la femme à la terre sont à l’origine des disparités. Le président Macky Sall a réaffirmé, dès son accession à la magistrature suprême, sa volonté et son ambition de rendre ce droit effectif en instituant une commission nationale de réforme foncière chargée de lui donner une forme politique et législative », a-t-il déclaré.

« Nous n’avons pas de terres. Nous pouvons avoir des semences, de la volonté mais sans terres, sans le contrôle des terres, nous ne pouvons rien faire. Les textes législatifs n’interdisent pas l’accès des femmes à la terre, bien au contraire. Mais ça ne suffit pas. C’est pour ça que nous lançons un appel aux autorités. On demande 30% de terres pour les femmes rurales », a, pour sa part, plaidé Fatou Gueye Sarr, la représentante du Conseil économique social et environnemental,

Le Temps avec Souha Touré (agence Ecofin)

Avatar
A propos Emilie ORONG 669 Articles
Emilie Orong est une passionnée de l'écriture. Elle a rejoint L'Equipe Le Temps en 2015. Couvre l'actualité nationale en tous genre et a un regard pointu sur l'actualité africaine.

Laisser un commentaire