L’actualité vue par Le Temps du Togo

Les pharmaciens mobilisés contre l’usage excessif des antibiotiques

Les pharmaciens célèbrent leur semaine au Togo. Pour cette nouvelle…

Ouganda : Onze écoliers meurent dans l'incendie de leurs dortoirs

Onze jeunes garçons Ougandais ont été tués et 20 grièvement…

Il guettait les proches des patients pour voler leurs motos

Voleur de motos? Un présumé avait sa tactique unique pour…

Togo/Bénin : Négociation pour la délimitation de la frontière maritime

Le Togo et le Bénin négocient la délimitation consensuelle de…

Cameron : Libération de la journaliste anglophone Mimi Mefo

La journaliste anglophone camerounaise, Mimi Mefo, a été libérée samedi…

Tchad : Un an de prison ferme pour "séquestration" d'une mineure

L'époux de la jeune Hawariya, qui l'accusait de l'avoir séquestrée…

eSwatini : La fille du roi, ministre de l'Information du royaume

La fille du roi Mswati III de l'eSwatini, ancien Swaziland,…

Mobilisation pour améliorer les conditions de vie des personnes âgées

L’Etat togolais mobilise ses partenaires pour la mise en œuvre…

Le Togo accueille un colloque international sur les plantes médicinales

Lomé abritera en décembre un colloque international sur les plantes…

Etude : Des chiens capables de diagnostiquer le paludisme

Des chiens spécialement formés pourraient diagnostiquer le paludisme en flairant…

Niels Högel, «l'infirmier du diable» accusé d'une centaine de meurtres

«Le pire meurtrier d'Allemagne depuis Hitler», «l'infirmier du diable», «le…

Tanzanie : Dar es Salaam appelle à dénoncer les homosexuels

Le gouverneur de Dar es Salaam et environs est en…

Guinée-équatoriale : Alfredo Okenve, a été arrêté et "roué de coups"

Un défenseur des droits humains équato-guinéen, Alfredo Okenve a été…

Gabon : la mouvance Anonymous a attaqué les sites officiels

Des hackers de la mouvance Anonymous ont revendiqué les attaques…

Indonésie : Un avion de Lion Air parti de Jakarta s'écrase…

Un appareil de la compagnie Lion Air a disparu des radars…

Liberia : Weah annonce la gratuité pour le premier cycle universitaire

Le président du Liberia, GeorgeLe président Georges Weah vient d’annoncer…

François Jeronimo Amorin J., héros de la lutte indépendantiste disparaît.

François Jeronimo Amorin Joao compte parmi les ardents militants ayant…

Canal+ condamnée pour un "éloge appuyé" du Togo

La chaîne française Canal+ a été condamnée par le CSA,…

Le Maroc teste son projet de télémédecine en zone rurale

Le Maroc a lancé, le 22 octobre 2018, la phase…

Raila Odinga nommé haut représentant de l'Union africaine

L’Union africaine nomme l’opposant kényan, Raila Odinga haut représentant de…

Arrestation pour contrefaçon de la quinine en RDC 

Deux responsables d'un des plus grands laboratoires pharmaceutiques en RDC…

Ethiopie : au moins 120 clous extraits de l'estomac d'un patient

Des médecins d'un hôpital de la capitale éthiopienne ont extrait…

Le Togo contre la criminalité faunique et floristique

L’autorité chargée de la protection de l’environnement et des ressources…

Médias/RDC : Cinq journalistes "enlevés" à Kinshasa

Cinq journalistes d'un tri-hebdomadaire paraissant à Kinshasa "enlevés" après la…

Le Togo communique sur l’organisme de sécurité sanitaire des aliments

Le Togo est en chantier pour créer un organisme de…

Vers l’interconnexion des douanes de cinq pays ouest-africains

Réunis à Lomé, le Burkina Faso, la Côte d'Ivoire, le…

Angola : Le président se réjouit d'avoir freiné la corruption

Le président angolais s'est réjoui des résultats obtenus sur le…

Appel aux bonnes pratiques dans le commerce café-cacao

A l’orée de la campagne de commercialisation du café-cacao, les…

Sierra Leone: le gouvernement annule un contrat avec la Chine

Le gouvernement sierra léonais résilie un contrat de 300 millions $…

L'ancien footballeur Bonaventure Kalou gagne la mairie de Vavoua

L'ancien international ivoirien Bonaventure Kalou a été élu maire de…

«
»
TwitterFacebookGoogle+

Le gouvernement institue un groupe de travail pour l’éducation

Le Premier ministre Selom Klassou a institué un Groupe de travail censé solutionner les problèmes et désamorcer la grève dans le secteur éducation.

Une réunion  sur le secteur éducatif rassemblant ses acteurs a eu lieu le 19 janvier dernier à la Primature, à l’instigation du Premier ministre Selom Klassou. La rencontre est appelée officiellement « Groupe de travail ».

L’idée d’un tel groupe viendrait du chef de  l’Etat, qui a instruit son Premier ministre sans initiatives à créer « un cadre inclusif et élargi » de réflexion sur l’avenir du système éducatif où tous les acteurs concernés pourront débattre dans le respect mutuel à travers des échanges ouverts ».

L’objectif de ce dialogue est de trouver les «propositions idoines et les préoccupations des enseignants et celles du gouvernement et qui soient traitées de façon globale afin de garantir les acquis du secteur éducatif et de relever les nouveaux défis ».

Mais le Premier ministre a tenu à souligner que pour le Chef de l’Etat, «  le but est de maintenir dans notre pays un climat de paix sociale, facteur de développement. »

Quels sont les participants au dialogue ?

Le Groupe de travail est constitué « des centrales syndicales et des fédérations de syndicats siégeant au Cadre permanent de Concertation (CPC), des représentants des parents d’élèves, ceux des enseignements confessionnels et privés, de la Coalition nationale pour l’éducation pour tous et des partenaires techniques et financiers du Togo comme l’UNICEF, la Banque Mondiale et l’Agence Française de Développement», selon le communiqué.

Les ministres des Enseignements primaires et secondaires et de la Formation professionnelle, le Pr Komi Tchakpele et son collègue de la Fonction publique, du Travail et de la Réforme administrative, Gilbert Bawara, sont aussi membres du groupe.

Il s’agit d’un patchwork où on retrouve tout le monde et n’importe qui pour parler de :

  • Infrastructures scolaires ;
  • Réformes de l’enseignement ;
  • Programme scolaire ;
  • Salaires et primes des enseignants ;
  • L’enseignement confessionnel et privé.

Alors que l’on attend depuis 1991 l’organisation des Etats généraux de l’éducation, il est difficile de croire que ce groupe de travail n’est pas un « cadre de plus ».

Le Groupe de travail remplace-t-il les autres initiatives  du secteur de l’éducation  ?  

Apparemment non, selon le communiqué du gouvernement.  « Le Groupe de travail » ne substitue pas non plus aux autres cadres et initiatives qui existaient. Le Groupe de travail sur le secteur éducatif est « un cadre pragmatique et non de formalisme », a affirmé le chef du gouvernement.

En revanche, difficile de comprendre que le Groupe de travail ne remplace pas les autres cadres puisque son élargissement même aux syndicats et aux écoles confessionnelles et privées constitue la preuve que le gouvernement veut mettre à plat la question de l’éducation au Togo. Une ouverture qui pourrait conduire à noyer les revendications d’ordre salarial dans un gloubi-boulga indigeste.

Quid de la grève des enseignants ?

L’institution de ce Groupe de travail intervient dans un contexte de la relance des grèves des enseignants du public. Les syndicats enseignants rassemblés dans la Coordination des syndicats de l’éducation du Togo, ont lancé trois jours de grève du 18 au 20 janvier, un mouvement « reconductible si aucune solution n’est trouvée ». Une grève massivement suivie par les enseignants.

Sans conteste, l’instruction du chef de l’Etat pour cette « initiative » du Premier ministre fait écho à cette grève.  Le Premier ministre a demandé au « Groupe de travail » d’insister sur les acquis, histoire de rappeler que le gouvernement a déjà assez fait sur les revendications des syndicats.

Le Groupe de Travail doit « communiquer davantage sur ce qui a été déjà fait en faveur de ce secteur afin de savoir « d’où nous sommes partis ; quelle est la trajectoire prise ; où on est arrivé et où nous voulons aller », a déclaré le Premier ministre.

Une position qui ne plaira pas forcément aux enseignants pour qui la satisfaction des primes est incontournable.

Décidément, ce n’est pas demain  la fin du bras de fer entre syndicats et gouvernement. Et l’éducation s’enfonce un peu plus.

1621 Vues totales 1 Vues ce jour
(Visited 253 times, 1 visits today)

Laisser un commentaire

Newsletter