Les Eperviers ouvrent les matches de leur groupe ce lundi

Les Eperviers du Togo ouvrent le bal des matches de poule dans le groupe C. Ils affrontent la Cote d’Ivoire, tenante du titre ce lundi à 16 heures TU à Oyèm.

Les Eperviers, équipe nationale du Togo, prennent le train de la phase finale de la coupe d’Afrique des Nations de Football ce lundi. En cette première journée dans la poule C ils entrent en confrontation avec les Eléphants de la Côte d’Ivoire, une explication entre espèces ailées et mammifères à Oyèm au Gabon.

En partant de Lomé le vendredi 12 janvier, le capitaine Adébayor Shéyi et ses camarades ont promis de mouiller le maillot pour faire rayonner le Togo : «nous sommes motivés et nous avons envie de faire quelque chose de bien pour notre pays. En 2013, nous sommes allés jusqu’en quarts de finale, cette fois-ci nous avons envie d’aller plus loin»

Des mains du Premier ministre Klassou Sélom, les Eperviers ont reçu le drapeau national avec pour mission de faire mieux que les quarts de finale obtenue lors de l’édition 2013 en Afrique du Sud. «En vous remettant le drapeau national, je voudrais vous convier à l’unité, au sens du devoir et vous rappeler la noble mission que le peuple togolais vous confie. Vos compatriotes du pays et de la diaspora ont tous les yeux rivés sur vos futurs exploits et espèrent que vous les comblerez davantage de joie et de bonheur », avait lancé le Premier Ministre aux Eperviers.

Le chef du gouvernement les a exhortés à surprendre le peuple togolais malgré la présence dans cette poule de la Cote d’Ivoire, équipe détentrice du trophée en 2015, le Maroc et la RDC.

Dans la capitale togolaise déjà dans la matinée, l’espoir se lie sur tous les visages des supporters. Chacun y va de tous les commentaires et rares sont les pronostics en faveur de l’adversaire du jour. Les taxis de ville et ceux partant de la capitale pour l’intérieur du pays arborent sur leur pare-brise le drapeau national pour montrer le soutien derrière l’équipe nationale. Quelques rares drapelets de la Cote d’Ivoire sont aussi visibles sur les moto-taxis en attendant l’ambiance de l’après match.

Avatar
A propos Emilie ORONG 746 Articles
Emilie Orong est une passionnée de l'écriture. Elle a rejoint L'Equipe Le Temps en 2015. Couvre l'actualité nationale en tous genre et a un regard pointu sur l'actualité africaine.

Laisser un commentaire