L’actualité vue par Le Temps du Togo

RDC : Journalistes licenciés pour avoir couvert la conférence d’un opposant

Une ONG congolaise dénonce le licenciement de deux journalistes de…

Opic : Nouvelle enveloppe pour financer des projets en Afrique

L’agence américaine Overseas Private Investment Corporation, Opic, a approuvé une…

Le parquet ivoirien recherche "des dizaines de milliards" détournés

La haute autorité pour la bonne gouvernance a saisi le…

La Chine envisage son entrée dans le capital de Asky…

Le Fonds de développement Chine-Afrique (CAD-Fund) s’intéresse à Asky Airlines,…

Suppression de l’aide à la presse : "presse morte" maintenue en…

Les patrons de presse veulent protester en Côte-d'Ivoire contre la…

Participation des FAT aux opérations de maintien de la paix

Les Forces Armées Togolaises, FAT, ont organisé une journée d’information…

La Maison familiale de formation rurale se mue en Association

La Maison familiale de formation rurale rouvre à Manga avec…

William Gomis, ex-joueur de Saint-Etienne, tué dans une fusillade

Les dirigeants et joueurs de l’As Saint-Etienne sont profondément affectés…

Nigeria: une explosion de gaz fait plusieurs morts

Une explosion de gaz suivie d’un incendie a tué plusieurs…

La commune de Tsévié célèbre le mois de l’état civil

La mairie de Tsévié célèbre en partenariat avec le Service…

Ghana: Yahsat lance son service internet à haut débit par…

Le fournisseur de connectivité par satellite, Yahsat, a officiellement lancé…

Sénégal: la BOAD subventionne la construction d’infrastructures scolaires

Le Sénégal projette de construire cinq cent salles de classe…

Arrêté pour avoir comparé les Kenyans à des singes

Un homme d'affaires chinois a été arrêté au Kenya après…

RDC : Militants de Lucha libérés après deux jours de détention

Les sept militants de Lucha (Lutte pour le changement), arrêtés…

Transhumance : La campagne 2018 n’a enregistré aucune mort d’homme

Le Comité National de Transhumance (CNT) a tenu ses assises…

Ouganda : Les autorités interdisent un festival qui célébrerait l'homosexualité

Les autorités en Ouganda ont interdit un des plus importants…

RDC: Officiers arrêtés pour n'avoir pas empêché Lucha de manifester

Deux officiers de la police, accusés de n'avoir pas empêché…

RDC: libération du journaliste Tusenge Sebazungu contre rançon

Une organisation de défense de la presse annonce la libération…

Chine : 60 milliards de dollars au développement de l'Afrique

La Chine va consacrer soixante milliards de dollars supplémentaires au…

Hama: Un hebdomadaire tchadien suspendu pour "fausses informations"

Al-Chahed, un hebdomadaire tchadien, a été suspendu trois mois pour…

Bénin : Sanctions envisagées pour les footballeurs mentant sur leur âge

Bénin, le nouveau président de la fédération de football promet…

PPT : Carlos Kétohou passe les charges à Isidore Akollor

Le Patronat de la Presse Togolaise, PPT, a renouvelé son…

L’Université de Kara ouvre un master en planification de développement

L’Université de Kara va ouvrir cette année un programme de…

Les radios rurales du Togo souhaitent la performance

Les radios rurales du Togo sollicitent l’appui du gouvernement et…

Santé : Cas de cataractes pris en charge dans le Tchamba

Une opération chirurgicale foraine de la cataracte s'est déroulée du…

Ghana : les déchets électroniques passeront à l’usine

Le président du Ghana, Nana Akufo-Addo, a annoncé mercredi la…

Niger : Trois activistes société civile interdits de séjour à Agadez

Venus en séjour à Agadez, trois activistes nigériens, n’ont pu…

Elections RDC: un milicien condamné pour viols sur enfants, candidat

En RDC une ONG est en colère contre la CENI…

Kenya : La vice-présidente de la Cour suprême arrêtée pour corruption

La vice-présidente de la Cour suprême du Kenya, Philomena Mwilu,…

Le Bénin introduit une taxe sur les réseaux sociaux

Depuis le 03 août 2018, l’utilisation de WhatsApp, Facebook, Twitter…

«
»
TwitterFacebookGoogle+

Presse : Le PPT dément avoir reçu l’argent de la corruption

En pleine bourrasque de scandale de corruption, le Patronat de la Presse Togolaise dément que ses membres ont bénéficié des « cadeaux » du chef de l’Etat.

«Le PPT tient à informer l’opinion qu’aucun de ses membres n’a été bénéficiaire des enveloppes de 400.000 F CFA distribuées par le Président de la Haac comme cadeaux de fin d’année de la part du Chef de l’Etat à certains journalistes », selon le communiqué.

Le PPT tient donc pour vrai que le président Faure Gnassingbe a effectivement distribué des « cadeaux » en espèces aux journalistes et que le colis était sous pli.

En outre, cette organisation soutient que «Carlos KETOHOU n’a introduit aucune liste, ni effectué une quelconque négociation envers le Président de la Haac en faveur de ses membres ». Ce dernier aurait été victime de « cyberattacks » (sic) sur les réseaux sociaux, d’après le communiqué.

Le communiqué souligne d’ailleurs que toute autre déclaration contre Carlos Ketohou, le président du PPT, ne serait que diffamation.

Cependant, ce communiqué ne pourra pas ôter les doutes qui pèsent sur le sérieux du PPT depuis le déclenchement de cette affaire. Le communiqué intervient d’ailleurs dans un contexte de deux demissions dans ses rangs.

Tout d’abord, deux de ses membres démissionnaires, l’Alternative de Ferdinand Ayité et Le Rendez-vous d’Albi Alfa, ne sont pas revenus sur leurs démissions. Des départs qui risquent de fragiliser cette organisation plutôt proche de l’opposition et aux avant-postes de la lutte contre la corruption et pour la démocratie.

Ensuite, lors de son passage à l’émission Toc-Toc sur LCF, Carlos Ketohou a été confronté à Dominique Alizou, directeur de publication de l’hebdomadaire La Chronique, un journal notoirement proche du pouvoir. Et ce dernier, Monsieur Normal II, était scandalisé que l’on puisse parler de » l’argent de la corruption » en parlant des « cadeaux » du chef de l’Etat.

Lors de son intervention modérément combattue par Carlos Ketohou, Dominique Alizou a fait des révélations sur des opérations financières réalisées par lui et certains journalistes, y compris Carlos Ketohou. Des opérations qui relèvent des habitudes dans la presse privée togolaise.

Ainsi, avoue Dominique Alizou, lors d’un voyage officiel du chef de l’Etat aux Etats-Unis, les journalistes  ont-ils bénéficié chacun de 2.000 dollars supplémentaires comme «cadeau» du chef de l’Etat, ce en plus «des frais de mission» obtenus auprès du Trésor public.

Une autre fois, Dominique Alizou déclare avoir retiré dix millions CFA auprès du Secrétariat permanent du gouvernement et  équitablement réparti cet argent, 2 millions CFA à cinq journalistes, dont Carlos Ketohou. Il s’était agi d’un « devis » établi au nom d’un travail notoirement ficitif, à en croire M. Alizou, en tout cas pour une besogne qui ne relevait pas d’un travail ordinaire d’un journaliste.

Les 400.000 CFA de cadeau  du chef de l’Etat paraissent pipi de chat à côté des graves révélations faites par Dominique Alizou.

Presse et argent

Enfin, d’une façon  générale, il est un fait indéniable : l’argent régit les rapports entre le pouvoir et la presse privée togolaise. Beaucoup d’argent circule et de nombreux journalistes, notamment les fameux directeurs de presse s’en accommodent allègrement.

Il s’agit d’ailleurs d’une situation recherchée par les journalistes d’être soignés par le pouvoir pour « services rendus ». Ce qui jette un halo de doute sur la portée des informations distillées au public.

Dans une presse caractérisée par une absence totale de moyens, il n’est pas proprement scandaleux que l’Etat prenne en charge tout ou partie des frais de voyage des journalistes pendant une visite officielle du chef de l’Etat ou du Premier ministre.

Il en découle pour plus de transparence la nécessite que l’opinion publique soit renseignée  des missions qu’effectue  le chef de l’Etat. Et la participation de la presse privée ne peut apporter qu’un autre regard différent des reportages dithyrambiques de la presse officielle.

Cependant l’argent vient gâter ce qui apparait au prime abord une bonne idée. En dehors des frais de mission, normalement attribués à tout fonctionnaire en mission, et donc émargeant au budget de l’Etat, le fait de recevoir des gratifications du chef de l’Etat ne peut être considéré que comme un acte de corruption. Les journalistes peuvent difficilement nier les influences de ces dons exceptionnels du président sur leurs écrits.

Nettoyez la presse

On comprend dès lors les mièvreries de reportages lus çà et là dans la presse à l’occasion des visites du chef de l’Etat.

Avec cette affaire des 400.000CFA du chef de l’Etat s’ouvre publiquement le livre de l’histoire de la corruption de la presse privée. Les folles rumeurs racontées dans les gargotes de la capitale sous forme de médisance paraissent désormais vraisemblables.

Un mois après les Journées portes ouvertes de la presse privée, dont l’apothéose a eu lieu avec la distribution de « cadeaux » de la presse aux directeurs de sociétés de la place,  l’affaire des 400.000 CFA vient comme pour dénoncer l’imposture d’une certaine presse.

Il est temps  de nettoyer les écuries d’Augias !

1268 Vues totales 1 Vues ce jour
(Visited 185 times, 1 visits today)

Laisser un commentaire

Newsletter