L’actualité vue par Le Temps du Togo

Sénégal: Le groupe de presse Wal Fadjjri perd son fondateur

L’un des pionniers de la presse privée Sénégalaise, patron du…

Tennis : Nouvelles courts pour encourager la pratique de la discipline

Deux courts de tennis ainsi que des bâtiments administratifs et…

ONMT: Tous les médecins ne sont pas inscrits à l’ordre

L’Ordre national des médecins, ONMT, a organisé ses premières journées…

Un journaliste rwandais accusé de "terrorisme"

Un journaliste rwandais, pigiste pour le service local de la…

Eduquer à la paix par le dialogue inter religieux

Des acteurs communautaires ont échangé le 26 novembre à Sokodé…

Nigeria : Des programmes pour former les détenus dans les prisons

Les autorités des Services pénitentiaires au Nigéria (NPS) tentent de…

Le diocèse de Dapaong consacre trois nouveaux prêtres

Trois diacres du diocèse de Dapaong ont été ordonnés prêtres.…

Centrafrique : Un prêtre retrouvé calciné après les combats à Alindao

"On a retrouvé son corps, calciné", a déclaré l'abbé Mathieu…

Les pharmaciens mobilisés contre l’usage excessif des antibiotiques

Les pharmaciens célèbrent leur semaine au Togo. Pour cette nouvelle…

Ouganda : Onze écoliers meurent dans l'incendie de leurs dortoirs

Onze jeunes garçons Ougandais ont été tués et 20 grièvement…

Il guettait les proches des patients pour voler leurs motos

Voleur de motos? Un présumé avait sa tactique unique pour…

Togo/Bénin : Négociation pour la délimitation de la frontière maritime

Le Togo et le Bénin négocient la délimitation consensuelle de…

Cameron : Libération de la journaliste anglophone Mimi Mefo

La journaliste anglophone camerounaise, Mimi Mefo, a été libérée samedi…

Tchad : Un an de prison ferme pour "séquestration" d'une mineure

L'époux de la jeune Hawariya, qui l'accusait de l'avoir séquestrée…

eSwatini : La fille du roi, ministre de l'Information du royaume

La fille du roi Mswati III de l'eSwatini, ancien Swaziland,…

Mobilisation pour améliorer les conditions de vie des personnes âgées

L’Etat togolais mobilise ses partenaires pour la mise en œuvre…

Le Togo accueille un colloque international sur les plantes médicinales

Lomé abritera en décembre un colloque international sur les plantes…

Etude : Des chiens capables de diagnostiquer le paludisme

Des chiens spécialement formés pourraient diagnostiquer le paludisme en flairant…

Niels Högel, «l'infirmier du diable» accusé d'une centaine de meurtres

«Le pire meurtrier d'Allemagne depuis Hitler», «l'infirmier du diable», «le…

Tanzanie : Dar es Salaam appelle à dénoncer les homosexuels

Le gouverneur de Dar es Salaam et environs est en…

Guinée-équatoriale : Alfredo Okenve, a été arrêté et "roué de coups"

Un défenseur des droits humains équato-guinéen, Alfredo Okenve a été…

Gabon : la mouvance Anonymous a attaqué les sites officiels

Des hackers de la mouvance Anonymous ont revendiqué les attaques…

Indonésie : Un avion de Lion Air parti de Jakarta s'écrase…

Un appareil de la compagnie Lion Air a disparu des radars…

Liberia : Weah annonce la gratuité pour le premier cycle universitaire

Le président du Liberia, GeorgeLe président Georges Weah vient d’annoncer…

François Jeronimo Amorin J., héros de la lutte indépendantiste disparaît.

François Jeronimo Amorin Joao compte parmi les ardents militants ayant…

Canal+ condamnée pour un "éloge appuyé" du Togo

La chaîne française Canal+ a été condamnée par le CSA,…

Le Maroc teste son projet de télémédecine en zone rurale

Le Maroc a lancé, le 22 octobre 2018, la phase…

Raila Odinga nommé haut représentant de l'Union africaine

L’Union africaine nomme l’opposant kényan, Raila Odinga haut représentant de…

Arrestation pour contrefaçon de la quinine en RDC 

Deux responsables d'un des plus grands laboratoires pharmaceutiques en RDC…

Ethiopie : au moins 120 clous extraits de l'estomac d'un patient

Des médecins d'un hôpital de la capitale éthiopienne ont extrait…

«
»
TwitterFacebookGoogle+

Presse : Le PPT dément avoir reçu l’argent de la corruption

En pleine bourrasque de scandale de corruption, le Patronat de la Presse Togolaise dément que ses membres ont bénéficié des « cadeaux » du chef de l’Etat.

«Le PPT tient à informer l’opinion qu’aucun de ses membres n’a été bénéficiaire des enveloppes de 400.000 F CFA distribuées par le Président de la Haac comme cadeaux de fin d’année de la part du Chef de l’Etat à certains journalistes », selon le communiqué.

Le PPT tient donc pour vrai que le président Faure Gnassingbe a effectivement distribué des « cadeaux » en espèces aux journalistes et que le colis était sous pli.

En outre, cette organisation soutient que «Carlos KETOHOU n’a introduit aucune liste, ni effectué une quelconque négociation envers le Président de la Haac en faveur de ses membres ». Ce dernier aurait été victime de « cyberattacks » (sic) sur les réseaux sociaux, d’après le communiqué.

Le communiqué souligne d’ailleurs que toute autre déclaration contre Carlos Ketohou, le président du PPT, ne serait que diffamation.

Cependant, ce communiqué ne pourra pas ôter les doutes qui pèsent sur le sérieux du PPT depuis le déclenchement de cette affaire. Le communiqué intervient d’ailleurs dans un contexte de deux demissions dans ses rangs.

Tout d’abord, deux de ses membres démissionnaires, l’Alternative de Ferdinand Ayité et Le Rendez-vous d’Albi Alfa, ne sont pas revenus sur leurs démissions. Des départs qui risquent de fragiliser cette organisation plutôt proche de l’opposition et aux avant-postes de la lutte contre la corruption et pour la démocratie.

Ensuite, lors de son passage à l’émission Toc-Toc sur LCF, Carlos Ketohou a été confronté à Dominique Alizou, directeur de publication de l’hebdomadaire La Chronique, un journal notoirement proche du pouvoir. Et ce dernier, Monsieur Normal II, était scandalisé que l’on puisse parler de » l’argent de la corruption » en parlant des « cadeaux » du chef de l’Etat.

Lors de son intervention modérément combattue par Carlos Ketohou, Dominique Alizou a fait des révélations sur des opérations financières réalisées par lui et certains journalistes, y compris Carlos Ketohou. Des opérations qui relèvent des habitudes dans la presse privée togolaise.

Ainsi, avoue Dominique Alizou, lors d’un voyage officiel du chef de l’Etat aux Etats-Unis, les journalistes  ont-ils bénéficié chacun de 2.000 dollars supplémentaires comme «cadeau» du chef de l’Etat, ce en plus «des frais de mission» obtenus auprès du Trésor public.

Une autre fois, Dominique Alizou déclare avoir retiré dix millions CFA auprès du Secrétariat permanent du gouvernement et  équitablement réparti cet argent, 2 millions CFA à cinq journalistes, dont Carlos Ketohou. Il s’était agi d’un « devis » établi au nom d’un travail notoirement ficitif, à en croire M. Alizou, en tout cas pour une besogne qui ne relevait pas d’un travail ordinaire d’un journaliste.

Les 400.000 CFA de cadeau  du chef de l’Etat paraissent pipi de chat à côté des graves révélations faites par Dominique Alizou.

Presse et argent

Enfin, d’une façon  générale, il est un fait indéniable : l’argent régit les rapports entre le pouvoir et la presse privée togolaise. Beaucoup d’argent circule et de nombreux journalistes, notamment les fameux directeurs de presse s’en accommodent allègrement.

Il s’agit d’ailleurs d’une situation recherchée par les journalistes d’être soignés par le pouvoir pour « services rendus ». Ce qui jette un halo de doute sur la portée des informations distillées au public.

Dans une presse caractérisée par une absence totale de moyens, il n’est pas proprement scandaleux que l’Etat prenne en charge tout ou partie des frais de voyage des journalistes pendant une visite officielle du chef de l’Etat ou du Premier ministre.

Il en découle pour plus de transparence la nécessite que l’opinion publique soit renseignée  des missions qu’effectue  le chef de l’Etat. Et la participation de la presse privée ne peut apporter qu’un autre regard différent des reportages dithyrambiques de la presse officielle.

Cependant l’argent vient gâter ce qui apparait au prime abord une bonne idée. En dehors des frais de mission, normalement attribués à tout fonctionnaire en mission, et donc émargeant au budget de l’Etat, le fait de recevoir des gratifications du chef de l’Etat ne peut être considéré que comme un acte de corruption. Les journalistes peuvent difficilement nier les influences de ces dons exceptionnels du président sur leurs écrits.

Nettoyez la presse

On comprend dès lors les mièvreries de reportages lus çà et là dans la presse à l’occasion des visites du chef de l’Etat.

Avec cette affaire des 400.000CFA du chef de l’Etat s’ouvre publiquement le livre de l’histoire de la corruption de la presse privée. Les folles rumeurs racontées dans les gargotes de la capitale sous forme de médisance paraissent désormais vraisemblables.

Un mois après les Journées portes ouvertes de la presse privée, dont l’apothéose a eu lieu avec la distribution de « cadeaux » de la presse aux directeurs de sociétés de la place,  l’affaire des 400.000 CFA vient comme pour dénoncer l’imposture d’une certaine presse.

Il est temps  de nettoyer les écuries d’Augias !

1379 Vues totales 4 Vues ce jour
(Visited 185 times, 1 visits today)

Laisser un commentaire

Newsletter