L’actualité vue par Le Temps du Togo

Le Burkina bombarde Bana avec des moustiques génétiquement modifiés

Dix mille moustiques mâles génétiquement modifiés ont été introduits à…

Liberia : Disparition de "conteneurs" de billets de banque

Cent millions de dollars, destinés à la Banque centrale du…

Vienne: Aussitôt son brevet de pilotage, meurt dans le crash…

Un avion de tourisme, piloté par un jeune de 20…

CILSS : Les Etats veulent renforcer la lutte contre la chenille…

Le Comité permanent inter-Etats de lutte contre la sécheresse dans…

RDC : Journalistes licenciés pour avoir couvert la conférence d’un opposant

Une ONG congolaise dénonce le licenciement de deux journalistes de…

Opic : Nouvelle enveloppe pour financer des projets en Afrique

L’agence américaine Overseas Private Investment Corporation, Opic, a approuvé une…

Le parquet ivoirien recherche "des dizaines de milliards" détournés

La haute autorité pour la bonne gouvernance a saisi le…

La Chine envisage son entrée dans le capital de Asky…

Le Fonds de développement Chine-Afrique (CAD-Fund) s’intéresse à Asky Airlines,…

Suppression de l’aide à la presse : "presse morte" maintenue en…

Les patrons de presse veulent protester en Côte-d'Ivoire contre la…

Participation des FAT aux opérations de maintien de la paix

Les Forces Armées Togolaises, FAT, ont organisé une journée d’information…

La Maison familiale de formation rurale se mue en Association

La Maison familiale de formation rurale rouvre à Manga avec…

William Gomis, ex-joueur de Saint-Etienne, tué dans une fusillade

Les dirigeants et joueurs de l’As Saint-Etienne sont profondément affectés…

Nigeria: une explosion de gaz fait plusieurs morts

Une explosion de gaz suivie d’un incendie a tué plusieurs…

La commune de Tsévié célèbre le mois de l’état civil

La mairie de Tsévié célèbre en partenariat avec le Service…

Ghana: Yahsat lance son service internet à haut débit par…

Le fournisseur de connectivité par satellite, Yahsat, a officiellement lancé…

Sénégal: la BOAD subventionne la construction d’infrastructures scolaires

Le Sénégal projette de construire cinq cent salles de classe…

Arrêté pour avoir comparé les Kenyans à des singes

Un homme d'affaires chinois a été arrêté au Kenya après…

RDC : Militants de Lucha libérés après deux jours de détention

Les sept militants de Lucha (Lutte pour le changement), arrêtés…

Transhumance : La campagne 2018 n’a enregistré aucune mort d’homme

Le Comité National de Transhumance (CNT) a tenu ses assises…

Ouganda : Les autorités interdisent un festival qui célébrerait l'homosexualité

Les autorités en Ouganda ont interdit un des plus importants…

RDC: Officiers arrêtés pour n'avoir pas empêché Lucha de manifester

Deux officiers de la police, accusés de n'avoir pas empêché…

RDC: libération du journaliste Tusenge Sebazungu contre rançon

Une organisation de défense de la presse annonce la libération…

Chine : 60 milliards de dollars au développement de l'Afrique

La Chine va consacrer soixante milliards de dollars supplémentaires au…

Hama: Un hebdomadaire tchadien suspendu pour "fausses informations"

Al-Chahed, un hebdomadaire tchadien, a été suspendu trois mois pour…

Bénin : Sanctions envisagées pour les footballeurs mentant sur leur âge

Bénin, le nouveau président de la fédération de football promet…

PPT : Carlos Kétohou passe les charges à Isidore Akollor

Le Patronat de la Presse Togolaise, PPT, a renouvelé son…

L’Université de Kara ouvre un master en planification de développement

L’Université de Kara va ouvrir cette année un programme de…

Les radios rurales du Togo souhaitent la performance

Les radios rurales du Togo sollicitent l’appui du gouvernement et…

Santé : Cas de cataractes pris en charge dans le Tchamba

Une opération chirurgicale foraine de la cataracte s'est déroulée du…

Ghana : les déchets électroniques passeront à l’usine

Le président du Ghana, Nana Akufo-Addo, a annoncé mercredi la…

«
»
TwitterFacebookGoogle+

Presse privée: Démission en cascade dans les corporations

 

Le Patronat de la presse togolaise (PPT) enregistre une deuxième démission d’un de ses membres, suite au scandale corruption qui secoue la presse.

Cascade de démissions au sein de la presse privée à cause d’un don en espèces du chef de l’Etat togolais à une catégorie particulière de journalistes. Ferdinand Mensah Ayité, directeur du bi-hebdomadaire L’Alternative, journal critique à l’égard du pouvoir en place, vient de quitter en douce le PPT, «pour des raisons personnelles».

Cette démission fait suite à une première démission, le 9 janvier dernier, celle d’Albi-Alfa, Directeur de publication du journal Le Rendez-vous, et vice-président du PPT.

Ces départs au sein du PPT illustrent un malaise dans la presse. Le PPT est présenté comme proche de l’opposition, et ces journalistes, mythiquement incorruptibles, sont aux avant-postes de la lutte contre la corruption.

Pourtant cette confrérie des Robespierre de la presse privée se trouve elle-même entachée : l’un de ses leaders, en  l’occurrence, son président, Carlos Ketohou, serait au cœur du scandale. Une histoire d’arroseur arrosé.

De quoi s’agit-il dans la presse ?

Selon des sources dignes de foi et corroborées par l’un des bénéficiaires, le Président de la République, comme «à l’accoutumée», aurait décidé de gratifier certains journalistes de subsides pour «bien passer les fêtes de fin d’année.» Un cadeau du président, dit-on, sans qu’on sache sur quels budgets émarge  une telle générosité de Faure Gnassingbé.

L’argent aurait été remis à Pitang Tchalla, ci-devant président de la Haac, et grand pourfendeur, devant l’éternel, des comportements déviants dans la presse privée.

C’est par lui que le scandale est arrivé. Plusieurs dizaines de journalistes et des intervenants dans le monde de la communication, auraient perçu chacun 400.000 CFA pour la fête. Dans le plus grand secret. Jusqu’à ce que le secret est dehors…

Une machine digne de l’affaire Clearstream

Dans une machination digne des grands polars, le corbeau, celui qui aurait vendu la mêche concernant le partage d’une somme importante venant de la présidence de la République, serait lui-même, d’après son entourage, l’un des tenants et aboutissants de l’affaire.

Frustré de n’avoir pas pu toucher le jackpot ( 1,5 million CFA) qu’il aurait souhaité et ne pouvant pas se contenter des merles, 400.000 CFA,  faute d’avoir les grives, le corbeau, aurait donc publié sur le réseau social whatsapp, la liste des présumés bénéficiaires de la générosité présidentielle.

Sur la liste, on trouve les fameux journalistes du CONAPP, le patronat proche du pouvoir, évidents et normaux destinataires de la générosité de Faure Gnassingbé.

Mais, excellente machination, la liste est truffée de faux bénéficiaires, des journalistes dont on voudrait peut-être entacher la « réputation ». Il y a des listes de 35 journalistes, d’autres de 60.

Résultat, une incompréhension et une confusion totales sur la vérité de la liste voire sur son existence réelle. Tout le monde soupçonne tout le monde tandis que de sérieuses suspicions pèsent sur les démentis formels apportés par certains présumés bénéficiaires.

Si l’on voulait tomber le discrédit sur la presse privée, on ne s’y serait pas pris autrement. Une affaire Clearstream à la sauce togolaise.

Et, comme pour rendre l’imbroglio encore plus difficile à démêler, le PPT signe un communiqué au vitriol pour fustiger l’attitude du Président de la Haac, M. Pitang Tchalla, le précieux missionnaire du chef de l’Etat, et des journalistes bénéficiaires.

Dans ledit communiqué du PPT, il est même demandé aux journalistes bénéficiaires de ne pas céder à la tentation d’entacher leur  travail à cause de l’argent de « la corruption ».

Carlos Ketohou et Pitang Tchalla sur la sellette

Cependant, Carlos Ketohou, le signataire du fameux communiqué du PPT, est considéré par certains membres comme le fameux corbeau. En pleine réunion du PPT, il a le réflexe du journaliste d’investigation, appelle Pitang Tchalla au téléphone pour savoir si les allégations de la liste sont vraies. Comédie ? Décontenancé d’une telle outrecuidance, le président de la Haac aurait tout simplement raccroché sans broncher.

Depuis la découverte du pot aux roses, Carlos Ketohou est sur la sellette. Son PPT est en voie d’implosion avec le départ de ses membres. Pire, lui-même risque fort de perdre la face, jetant du discrédit sur tout son combat, surtout celui en matière de journalisme des droits de l’homme. Son journal, L’Indépendant Express risque d’en pâtir également, le contenu devenant suspect.

Mais le noeud de l’affaire, à savoir l’éthique bafouée, est en passe d’être oublié. On connait déjà les habitudes de la presse togolaise, facilement corruptible pour des clopinettes, cependant le comportement du Président de la Haac, institution de la République chargée de la régulation de médias, est proprement scandaleux si les faits sont avérés.

Si le président de la Haac se met dans le rôle du plus grand corrupteur commun, accepte de stipendier à tout va des journalistes, comment peut-il défendre cette institution devant la volonté manifeste d’un pouvoir central de contrôler et museler la presse ?

Depuis le début de l’affaire, Pitang Tchalla s’est emmuré dans un mutisme assourdissant tandis qu’un anonyme proche de la HAAC confiait à notre rédaction qu’il n’a pas agi en tant que président.  Au nom de quoi alors aurait-il fait cela ?

Dans un communiqué, le président de l’ANC, Jean-Pierre Fabre, taxait Pitang Tchalla d’être illégitime. Cette affaire des dons présidentiels en argent à certains journalistes montre à suffisance qu’il ne fait aucuns efforts pour prouver le contraire à ses détracteurs.

1094 Vues totales 1 Vues ce jour
(Visited 159 times, 1 visits today)

Laisser un commentaire

Newsletter