L’actualité vue par Le Temps du Togo

Education: Détournements à la direction régionale de Lomé

Le conseil des ministres a révélé de graves malversations financières…

Alpha Condé pour sauver la mise à Yahya Jammeh

Le Guinéen Alpha Condé est en Gambie avec pour mission…

Aného découvre « l’or blanc » sur sa côte

Les premiers produits de l’unité artisanale de production de sel…

Un atelier sur la gestion du patrimoine muséographique

Un atelier sur le patrimoine a été organisé par la…

La préfecture Golfe et l'IYF engagés pour la décentralisation

La préfecture du Golfe et l'International Youth Fellwoship signent un…

Gambie : Adama Barrow investi à Dakar

Le président élu de la Gambie, Adama Barrow, a fait…

Le gouvernement institue un groupe de travail pour l'éducation

Le Premier ministre Selom Klassou a institué un Groupe de…

Gervais Djondo distingué pour sa contribution à l’économie africaine

L'entrepreneur Gervais Djondo a été distingué par l’Initiative AfroChampions pour…

Faure Gnassingbé aurait donné 5 milliards à Manuel Valls

Lors de son passage à Lomé, Faure Gnassingbé aurait offert…

Les enseignants en grève de trois jours à compter de…

Les syndicats enseignants du public ont relancé une grève de…

Vers une intervention militaire en Gambie

Selon un officiel nigérian, l’option militaire est imminente  en Gambie…

Téléphonie mobile : Un troisième opérateur est possible

Un troisième opérateur de téléphonie mobile est possible, déclare M.…

Le Roy aligne un groupe choc contre la Côte-d’Ivoire

Le sélectionneur des Eperviers du Togo, Claude Le Roy vient…

Médias : Le Groupe Sud média en voie de fermeture ?

L’ultimatum de la Haac aux médias menacés de fermeture a…

Les Eperviers ouvrent les matches de leur groupe ce lundi

Les Eperviers du Togo ouvrent le bal des matches de…

Gambie: Les jours de Yahya Jammeh sont comptés

A trois jours de la fin de son mandat ,…

Vers une monnaie numérique, le e-cfa dans l’Uemoa

Le Sénégal va tester au nom des pays de l'UEMOA,…

Politique : Yawovi Agboyibo le CAR en main

Yawovi Agboyibo a repris la tête du Comité d’action pour…

Jean-Pierre Fabre veut rencontrer Faure Gnassingbe

Dans un courrier au chef de l’Etat, le leader de…

L’Etat togolais appelle les couvents vaudous à de la discipline

Le non respect de la discipline au sein de la…

Presse : Le PPT dément avoir reçu l'argent de la corruption

En pleine bourrasque de scandale de corruption, le Patronat de…

Banque mondiale : Une croissance faible en Afrique en 2017

Pour la Banque mondiale, l’Afrique subsaharienne  connaîtra une croissance « modeste »…

Economie: Le Budget 2017 ne peut pas financer la croissance

Selon l’ancien ministre Kako Nubukpo, le budget 2017 limite les…

Etat-civil : Faciliter les procédures d’enregistrement de nouveaux-nés

Partenaires et acteurs se mobilisent pour améliorer les procédures d'enregistrement…

Togo: Deux milliards pour les victimes de violences politiques

Dans le cadre du processus de réconciliation, l'Etat a provisionné…

Suppression des frais roaming entre le Togo et cinq pays

Le Togo formalise son intention de supprimer les frais de…

Gambie: Yahya Jammeh attendra jusqu'en mai pour le recours

Le Cour suprême de Gambie n’a pas siégé sur le…

Côte d’Ivoire : Kablan Duncan nommé vice-président

Le président Alassane Ouattara a désigné Daniel Kablan Duncan, son…

Presse privée: Démission en cascade dans les corporations

  Le Patronat de la presse togolaise (PPT) enregistre une deuxième…

Gambie: Une Cour suprême fantôme pour Yahya Jammeh

La Cour suprême de Gambie doit statuer sur un recours…

«
»
TwitterFacebookGoogle+

La HAAC menace de fermer certains médias

Plusieurs médias de l’audiovisuel risquent de fermer boutique à partir du 15 janvier, d’après un ultimatum de la HAAC rendu publique le 27 décembre.

La Haute autorité de l’audiovisuelle et de la communication (HAAC) presse la gomme à fond: Après une mise en demeure, il y a quelques semaines, pour rappeler à l’ordre les médias de l’audiovisuel de faire la signature d’une convention d’installation ou le renouvellement de la convention,  l’institution a rendu publique la liste des médias dans son collimateur.

Ces radios et télévision doivent régulariser leur situation avant le 15 janvier sous peine de voir « les autorisations d’installation, d’exploitation et  les fréquences » « purement et simplement retirées » et « cédées à d’autres demandeurs » (sic).

Sont en ligne de mire :

Pour les radiodiffusions :

  • Radio Bethel à Gléi/Radio La Bonne Nouvelle à Lomé /Radio City FM à Lomé/Radio Maria à Kara/Radio Maria à Kpalimé/Radio La Voix de l’Oti à Mango/Radio La Voix de Vo à Amegnran/Radio Ocean à Aneho/ Radio Sky FM à Badou

Pour les chaines de télévision:

  • La Chaîne du Futur (LCF)

Des médias proches de l’opposition

Le fait d’évoquer le règlement pour fermer ces médias, ne peut occulter la volonté des dirigeants de la HAAC de museler certains médias jugés un peu trop proches de l’opposition ou de certains ex-caciques du pouvoir aujourd’hui en disgrâce.

C’est le cas par exemple de la télévision LCF et de sa radio City FM, proches de Pascal Bodjona, ancien ministre de l’Administration territoriale et ex-Directeur de cabinet du président Faure Gnassingbé.

L’ancien ministre a été plusieurs fois  arbitrairement détenu dans le cadre d’une sombre affaire d’escroquerie sur la personne d’un homme d’affaires Emirati, Abbas Youssef.

Si Pascal Bodjona, dont la voix s’est tassée depuis sa sortie de prison cette année, les médias bénéficiant de son soutien continuent de porter une voix critique à travers des émissions où viennent s’exprimer librement de nombreux dirigeants de l’opposition et de la société civile.

Contrecoup de sa disgrâce, l’assèchement de ses ressources financières, dont le corolaire est la mauvaise passe de LCF et City FM, qui ont connu des grognes et des débrayages du personnel.

Avec une telle santé financière déclinante, il est peu étonnant que LCF et City FM soient en mesure de régulariser leur renouvellement avant le 15 janvier.

De même, la situation pour les radios citées, y compris les radios proches de l’Eglise catholique ou  celle d’obédience protestante.

Restrictions des libertés d’information et d’expression

L’ultimatum de la HAAC vient rappeler les restrictions aux droits à l’information sur le territoire. Sous le paravent d’un code de la presse des plus libertaires au monde, le régime a hypocritement dressé des barrières  liberticides pour restreindre la liberté d’information.

Par exemple, les licences d’installation, d’exploitation, et les fréquences sont attribuées à compte-goutte par lARTP.

Et, à part Radio Lomé et Radio Kara, médias officiels et porte-voix du régime, aucun média privé, exception notable des chaînes étrangères  comme RFI et BBC, ne dispose de fréquence couvrant l’ensemble du territoire.

Les fréquences sont limitées géographiquement, souvent dans le périmètre de leurs landernaux préfectoraux.

En outre, les radios rurales citées sont démunies à sang, travaillant dans des conditions absolument épouvantables loin non seulement des canons du journalisme radio mais surtout du minimum syndical requis.

Aussi, journalistes peu instruits, programmes tellement indigents que l’information donnée instruit-t-elle à peine les cibles concernées quant à leurs situations de ruraux mais également ne les forme-t-elle pas en ce qui concerne la société démocratique, objectif avoué de l’installation des médias.

En principe, la HAAC a pour mission de réguler les médias et de permettre la pluralité de l’information.

Cependant sa composition partisane, et l’arrivée à sa tête d’un cacique du RPT, adhérent par opportunisme à UNIR, tombé en disgrâce avant de recouvrer les faveurs du palais, ne favorisent pas le nivellement des médias.

Le président Pitang Tchalla, a été taxé par un parti d’opposition de manquer de légitimité pour diriger une telle institution.

 

520 Vues totales 1 Vues ce jour

Laisser un commentaire

Newsletter