L’actualité vue par Le Temps du Togo

Médias/RDC : Cinq journalistes "enlevés" à Kinshasa

Cinq journalistes d'un tri-hebdomadaire paraissant à Kinshasa "enlevés" après la…

Le Togo communique sur l’organisme de sécurité sanitaire des aliments

Le Togo est en chantier pour créer un organisme de…

Vers l’interconnexion des douanes de cinq pays ouest-africains

Réunis à Lomé, le Burkina Faso, la Côte d'Ivoire, le…

Angola : Le président se réjouit d'avoir freiné la corruption

Le président angolais s'est réjoui des résultats obtenus sur le…

Appel aux bonnes pratiques dans le commerce café-cacao

A l’orée de la campagne de commercialisation du café-cacao, les…

Sierra Leone: le gouvernement annule un contrat avec la Chine

Le gouvernement sierra léonais résilie un contrat de 300 millions $…

L'ancien footballeur Bonaventure Kalou gagne la mairie de Vavoua

L'ancien international ivoirien Bonaventure Kalou a été élu maire de…

Dapaong : Une grotte mariale dédiée au pèlerinage des fidèles

Après quinze ans d’existence, la paroisse Bon Pasteur de Natbagou…

Caravane en vue contre l’accaparement des terres par les nantis

Une caravane ouest-africaine sur le droit à la terre et…

Côte d'Ivoire : Bonaventure Kalou veut devenir Maire

L’ancien attaquant international ivoirien, Bonaventure Kalou veut devenir maire pour…

Koroki change d’entraîneur après trois journées de championnat

La première division du championnat national de football enregistre un…

Justice tchadienne : séquestrée à 14 ans, Hawariya n’y croit plus

Deux ans après l'affaire du viol de Zouhoura, la justice…

Afrique du Sud : Le roi des Zoulous récuse les réformes…

Le roi des Zoulous a demandé au président sud-africain à…

Des prisonniers prennent le contrôle d'une prison de Juba

Des prisonniers ont provisoirement pris le contrôle d'une partie d’une…

Second repas pour les détenus de la prison de Sokodé

L’Union Européenne UE et l’ONG allemande DAHW ont conjointement aidé…

Démantèlement d’un vaste réseau de prostitution en France

Un vaste réseau soupçonné d'avoir collecté et blanchi des dizaines…

RDC : Quatre opposants mettent en garde la commission électorale

Selon quatre candidats de l'opposition congolaise la commission électorale devrait…

Handicap International forme des régisseurs de prisons

Le programme Handicap International Humanité et Inclusion célèbre la question…

La région des savanes s’offre un centre d’appareillage

Pour soutenir les personnes vivant avec un handicap il est…

RDC : Koffi Olomide contre la « machine à voter »

Le roi de la rumba Koffi Olomide rejette la "machine…

Burkina Faso : Trois gendarmes "grièvement blessés" dans une attaque

Trois gendarmes burkinabè ont été grièvement blessés lundi dans une…

Melania Trump en Afrique pour les enfants et leur Bien-Être

La Première dame des Etats-Unis, Melania Trump a entamé mardi…

Dankpen: La foudre tue trois femmes dont deux coépouses

Trois peulhes ne se sont pas trouvées au bon endroit…

Afrique du Sud : Desmond Tutu de nouveau hospitalisé

L’ancien archevêque anglican sud-africain Desmond Tutu a été hospitalisé jeudi…

La Voix de l’Amérique diffusera désormais au Togo

 Par une convention, La Voix de l’Amérique, est désormais autorisée…

Sierra-Leone : Des Chinois accusés d’exploitation illicite des mines expulsés

La Sierra-Leone va expulser 38 ressortissants chinois accusés d'avoir exploité…

Angola : Filomeno dos Santos incarcéré pour corruption

Le fils de l'ex-président angolais Jose Eduardo dos Santos, Jose…

Le Burkina bombarde Bana avec des moustiques génétiquement modifiés

Dix mille moustiques mâles génétiquement modifiés ont été introduits à…

Liberia : Disparition de "conteneurs" de billets de banque

Cent millions de dollars, destinés à la Banque centrale du…

Vienne: Aussitôt son brevet de pilotage, meurt dans le crash…

Un avion de tourisme, piloté par un jeune de 20…

«
»
TwitterFacebookGoogle+

Yahya Jammeh veut rester au pouvoir après le 19 janvier

Yahya Jammeh veut rester au pouvoir après le 19 janvier  2016 sauf en cas d’une décision de justice ou l’organisation d’une nouvelle élection.

Le sergent-président Yahya Jammeh fait de la résistance. Hier, au cours d’une intervention télévisée, il persiste et signe : il ne partira qu’après une décision de la Cour suprême ou en cas d’organisation d’une nouvelle élection.

«La Cédéao essaie de me pousser dehors. Cela n’arrivera pas. Tant que la Cour n’aura pas rendu sa décision sur cette affaire, il n’y aura pas d’investiture, le 19 janvier. Et nous verrons ce que la Cédéao et les grandes puissances derrière elle pourront faire », a déclaré Yahya Jammeh en narguant les chefs d’Etats de la sous-région.

 

Yahya Jammeh: même pas peur

 « Je ne serai intimidé par aucune puissance dans ce monde. Je veux m’assurer que justice soit rendue », a-t-il encore ajouté.

Ensuite, il estime que la seule manière pour ce faire « est d’organiser de nouveau une élection, afin que chaque Gambien vote. Et c’est la seule manière de résoudre cette affaire pacifiquement et équitablement.

Certes, le parti de Yahya Jammeh a introduit un recours devant la Cour Suprême de son pays pour invalider les résultats de la présidentielle. Il reproche à la Commission électorale des manquements dans le décompte des voix et  l’empêchement de ses électeurs de voter dans certaines circonscriptions.

Problème: la Cour suprême est incomplète et selon la loi, il appartient au président gambien de nommer les juges devant se prononcer sur son statut. Une situation inacceptable à la fois pour l’opposition gambienne et la Communauté internationale.

Une délégation de chefs d’Etat conduite par la présidente du Libéria, Ellen Johnson-Sirleaf avait rendu visite au despote gambien. Elle lui avait adressé une mise en garde contre toute velléité de rester au pouvoir.

Intervention militaire 

La semaine dernière un sommet de la CEDEAO a réitéré cette ferme volonté de voir Yahya Jammeh rendre le pouvoir à son successeur le 19 janvier prochain.

L’organisation ouest-africaine fait pression sur l’opposition gambienne afin de donner des garanties de liberté de circulation et de non poursuite judiciaire au président défait à la présidentielle du 1er décembre dernier.

Cependant, la CEDEAO continue de faire entendre qu’elle pourrait conduire une intervention militaire. Le Sénégal, avec le soutien de la CEDEAO et de la Communauté internationale, a déjà positionné un commando de 100 hommes aux frontières  de la Gambie.

La CEDEAO a une longue tradition d’intervention militaire dans les conflits dans les territoires membres.

Yahya Jammeh, qui a accepté les résultats avant de les dénoncer, s’est fourvoyé tout seul. En cas de refus, on n’attend de voir la réaction de  l’armée gambienne, forte seulement de 1000 hommes, devant une coalition armée ouest-africaine.

Peut-être que le sergent-président, le Mansa, compte-il sur la rebellion casamançaise et le coran pour mettre en échec la force ouest-africaine.

1065 Vues totales 2 Vues ce jour
(Visited 196 times, 1 visits today)

Laisser un commentaire

Newsletter