L’actualité vue par Le Temps du Togo

Les pharmaciens mobilisés contre l’usage excessif des antibiotiques

Les pharmaciens célèbrent leur semaine au Togo. Pour cette nouvelle…

Ouganda : Onze écoliers meurent dans l'incendie de leurs dortoirs

Onze jeunes garçons Ougandais ont été tués et 20 grièvement…

Il guettait les proches des patients pour voler leurs motos

Voleur de motos? Un présumé avait sa tactique unique pour…

Togo/Bénin : Négociation pour la délimitation de la frontière maritime

Le Togo et le Bénin négocient la délimitation consensuelle de…

Cameron : Libération de la journaliste anglophone Mimi Mefo

La journaliste anglophone camerounaise, Mimi Mefo, a été libérée samedi…

Tchad : Un an de prison ferme pour "séquestration" d'une mineure

L'époux de la jeune Hawariya, qui l'accusait de l'avoir séquestrée…

eSwatini : La fille du roi, ministre de l'Information du royaume

La fille du roi Mswati III de l'eSwatini, ancien Swaziland,…

Mobilisation pour améliorer les conditions de vie des personnes âgées

L’Etat togolais mobilise ses partenaires pour la mise en œuvre…

Le Togo accueille un colloque international sur les plantes médicinales

Lomé abritera en décembre un colloque international sur les plantes…

Etude : Des chiens capables de diagnostiquer le paludisme

Des chiens spécialement formés pourraient diagnostiquer le paludisme en flairant…

Niels Högel, «l'infirmier du diable» accusé d'une centaine de meurtres

«Le pire meurtrier d'Allemagne depuis Hitler», «l'infirmier du diable», «le…

Tanzanie : Dar es Salaam appelle à dénoncer les homosexuels

Le gouverneur de Dar es Salaam et environs est en…

Guinée-équatoriale : Alfredo Okenve, a été arrêté et "roué de coups"

Un défenseur des droits humains équato-guinéen, Alfredo Okenve a été…

Gabon : la mouvance Anonymous a attaqué les sites officiels

Des hackers de la mouvance Anonymous ont revendiqué les attaques…

Indonésie : Un avion de Lion Air parti de Jakarta s'écrase…

Un appareil de la compagnie Lion Air a disparu des radars…

Liberia : Weah annonce la gratuité pour le premier cycle universitaire

Le président du Liberia, GeorgeLe président Georges Weah vient d’annoncer…

François Jeronimo Amorin J., héros de la lutte indépendantiste disparaît.

François Jeronimo Amorin Joao compte parmi les ardents militants ayant…

Canal+ condamnée pour un "éloge appuyé" du Togo

La chaîne française Canal+ a été condamnée par le CSA,…

Le Maroc teste son projet de télémédecine en zone rurale

Le Maroc a lancé, le 22 octobre 2018, la phase…

Raila Odinga nommé haut représentant de l'Union africaine

L’Union africaine nomme l’opposant kényan, Raila Odinga haut représentant de…

Arrestation pour contrefaçon de la quinine en RDC 

Deux responsables d'un des plus grands laboratoires pharmaceutiques en RDC…

Ethiopie : au moins 120 clous extraits de l'estomac d'un patient

Des médecins d'un hôpital de la capitale éthiopienne ont extrait…

Le Togo contre la criminalité faunique et floristique

L’autorité chargée de la protection de l’environnement et des ressources…

Médias/RDC : Cinq journalistes "enlevés" à Kinshasa

Cinq journalistes d'un tri-hebdomadaire paraissant à Kinshasa "enlevés" après la…

Le Togo communique sur l’organisme de sécurité sanitaire des aliments

Le Togo est en chantier pour créer un organisme de…

Vers l’interconnexion des douanes de cinq pays ouest-africains

Réunis à Lomé, le Burkina Faso, la Côte d'Ivoire, le…

Angola : Le président se réjouit d'avoir freiné la corruption

Le président angolais s'est réjoui des résultats obtenus sur le…

Appel aux bonnes pratiques dans le commerce café-cacao

A l’orée de la campagne de commercialisation du café-cacao, les…

Sierra Leone: le gouvernement annule un contrat avec la Chine

Le gouvernement sierra léonais résilie un contrat de 300 millions $…

L'ancien footballeur Bonaventure Kalou gagne la mairie de Vavoua

L'ancien international ivoirien Bonaventure Kalou a été élu maire de…

«
»
TwitterFacebookGoogle+

Yahya Jammeh veut rester au pouvoir après le 19 janvier

Yahya Jammeh veut rester au pouvoir après le 19 janvier  2016 sauf en cas d’une décision de justice ou l’organisation d’une nouvelle élection.

Le sergent-président Yahya Jammeh fait de la résistance. Hier, au cours d’une intervention télévisée, il persiste et signe : il ne partira qu’après une décision de la Cour suprême ou en cas d’organisation d’une nouvelle élection.

«La Cédéao essaie de me pousser dehors. Cela n’arrivera pas. Tant que la Cour n’aura pas rendu sa décision sur cette affaire, il n’y aura pas d’investiture, le 19 janvier. Et nous verrons ce que la Cédéao et les grandes puissances derrière elle pourront faire », a déclaré Yahya Jammeh en narguant les chefs d’Etats de la sous-région.

 

Yahya Jammeh: même pas peur

 « Je ne serai intimidé par aucune puissance dans ce monde. Je veux m’assurer que justice soit rendue », a-t-il encore ajouté.

Ensuite, il estime que la seule manière pour ce faire « est d’organiser de nouveau une élection, afin que chaque Gambien vote. Et c’est la seule manière de résoudre cette affaire pacifiquement et équitablement.

Certes, le parti de Yahya Jammeh a introduit un recours devant la Cour Suprême de son pays pour invalider les résultats de la présidentielle. Il reproche à la Commission électorale des manquements dans le décompte des voix et  l’empêchement de ses électeurs de voter dans certaines circonscriptions.

Problème: la Cour suprême est incomplète et selon la loi, il appartient au président gambien de nommer les juges devant se prononcer sur son statut. Une situation inacceptable à la fois pour l’opposition gambienne et la Communauté internationale.

Une délégation de chefs d’Etat conduite par la présidente du Libéria, Ellen Johnson-Sirleaf avait rendu visite au despote gambien. Elle lui avait adressé une mise en garde contre toute velléité de rester au pouvoir.

Intervention militaire 

La semaine dernière un sommet de la CEDEAO a réitéré cette ferme volonté de voir Yahya Jammeh rendre le pouvoir à son successeur le 19 janvier prochain.

L’organisation ouest-africaine fait pression sur l’opposition gambienne afin de donner des garanties de liberté de circulation et de non poursuite judiciaire au président défait à la présidentielle du 1er décembre dernier.

Cependant, la CEDEAO continue de faire entendre qu’elle pourrait conduire une intervention militaire. Le Sénégal, avec le soutien de la CEDEAO et de la Communauté internationale, a déjà positionné un commando de 100 hommes aux frontières  de la Gambie.

La CEDEAO a une longue tradition d’intervention militaire dans les conflits dans les territoires membres.

Yahya Jammeh, qui a accepté les résultats avant de les dénoncer, s’est fourvoyé tout seul. En cas de refus, on n’attend de voir la réaction de  l’armée gambienne, forte seulement de 1000 hommes, devant une coalition armée ouest-africaine.

Peut-être que le sergent-président, le Mansa, compte-il sur la rebellion casamançaise et le coran pour mettre en échec la force ouest-africaine.

1129 Vues totales 1 Vues ce jour
(Visited 196 times, 1 visits today)

Laisser un commentaire

Newsletter