Un trio de jazz ce soir à l’Institut Français de Lomé

Entre jazz, kamou et gnaoua, un trio de jazz africain conduit par le Franco-togolais Jer Ndoti se produit ce soir sur la scène de l’Institut Français du Togo à 20 heures, un dernier concert sous les arbres centenaires des jardins de l’Institut.

Depuis plus de (15) quinze ans, JER NDOTI le Franco-Togolais, accompagne avec sa fidèle basse (6) six cordes, les artistes européens et africains. Ses nombreuses collaborations sur ces (2) deux continents l’on transportés dans des : «voyages magiques, aussi bien terrestre que musicaux».

Du jazz dont il se dit héritier à la musique traditionnelle sahélienne dont il se dit le fils adoptif, en passant par les musiques afro-cubaines ou l’héritage universelle américain qu’est le blues et ses dérivés, JER NDOTI brise les frontières qu’elles soient géographiques ou artistiques.

En 2014, lors d’une interview sur la radio Togolaise Sport Fm, il déclare : «le concept de frontière est contre nature, il empêche la migration des peuples… La migration est à la base de tout, de toutes les civilisations, de tous les peuples et de toutes les cultures… Le métissage des peuples et des cultures est la seule alternative à long terme.».

Son premier album solo : «LE FUNUA», est un voyage qui nous fait découvrir ce monde musical sans frontières où le jazz côtoie les percussions Kamou où le Gnaoua embrasse la salsa, où l’histoire se raconte en français en arabe et en ewé.

JER NDOTI incarne cette nouvelle génération d’artiste qui prône l’inter culturalité et le métissage.

 

Avatar
A propos Komi Dovlovi 793 Articles
Journaliste chroniqueur, Komi Dovlovi collabore au journal Le Temps depuis sa création en 1999. Il s'occupe de politique et d'actualité africaine. Son travail est axé sur la recherche et l'analyse, en conjonction avec les grands  développements au Togo et sur le continent.

Soyez le premier à commenter

Votre commentaire sur cet article