Ghana : L’opposant Dankwa Akuffo-Addo en avance à la présidentielle

Plusieurs sources annoncent une victoire éclatante de Dankwa Akuffo-Addo et de son parti (NPP) à la présidentielle et aux législatives.

Alternance en vue au Ghana. Selon diverses sources, Dankwa Akuffo-Addo, le principal challenger du président sortant John Dramani Mahama, accroitrait d’après les résultats de 218 circonscriptions sur un total de 275. Le candidat du NPP aurait plus de 53% des voix.  Le président John Mahama est loin derrière avec 43.75%.

Deux radios  donnaient 54,39 % et 54,75 % des voix et la télévision privée Joy News annonçait également Dankwa Akuffo-Addo vainqueur, avec 53 % des  voix. L’agence de presse américaine Bloomberg, se basant sur les chiffres de la Commission Electorale, crédite l’opposant de Dankwa Akuffo-Addo  sur 80 circonscriptions électorales.

L’élection s’est réduite à une confrontation entre le président sortant et Dankwa Akuffo-Addo. Les six autres candidats recueillent à peine 2% des voix. Le candidat de la CPP a 0.98% tandis que  l’ex-première dame, Mme Nana Konadu Agyeman avec 14,654 soit 0.15%, est dernière. Ce qui prouve une certaine détestation pour cette femme qui n’a même pas ouvertement le soutien officiel de son mari.

Pour les élections législatives, on constate également une saignée importante du NDC, le parti au pouvoir, qui recueille 70 sièges contre 105 pour le NPP.

Tensions et vives inquiétudes

Le candidat du NPP Dankwa Akuffo-Addo s’est déjà proclamé vainqueur de la présidentielle alors que la Commision tarde à donner les résultats officiels. Une situation qui accroit la tension dans la capitale, l’opposition et certains milieux de la société civile soupçonnent la Commission électorale de vouloir déclarer le président sortant vainqueur.

Dans la journée, les partisans de M. Akufo-Addo qui célébraient déjà leur victoire devant la résidence de leur leade, étaient armés de clubs de golf en début d’après-midi, prêts à en découdre avec leurs adversaires. Kwesi Koomson, un analyste ghanéen d’Africa Practice, se dit inquiet : « Ça ne sent pas bon. Si la Commission ne s’exprime pas de manière claire, il y a de sérieux risques de violences», rapporte notre confrère Le Monde.

Ban-Ki Moon appelle au calme

Les autres candidats à la présidentielle ont déjà déclaré le candidat Akuffo-Addo vainqueur et urge la Commission électorale de déclarer les vainqueurs.

Le Secrétaire général de l’Onu a lancé un appel au calme, demandant à la classe politique et aux populations d’attendre la fin de la collecte des données par la Commission électorale.

Un autre analyse, Ben Ephson maintient que le président sortant pourrait gagner la présidentielle dès le premier tour en dépit de la Berezina de son camp aux législatives.

Si aucun candidat ne dépasse la barre de 50%, un second est nécessaire pour les partager.

Avatar
A propos Komi Dovlovi 813 Articles
Journaliste chroniqueur, Komi Dovlovi collabore au journal Le Temps depuis sa création en 1999. Il s'occupe de politique et d'actualité africaine. Son travail est axé sur la recherche et l'analyse, en conjonction avec les grands  développements au Togo et sur le continent.

Laisser un commentaire