L’actualité vue par Le Temps du Togo

Libre circulation: Rackets, prélèvements illicites aux postes frontaliers du Togo

Un rapport d’une ONG révèle des pratiques anormales aux postes…

Casques bleus Minusma : un soldat togolais perd la vie

Plusieurs casques bleus togolais ont déjà perdu la vie pour…

La création d’une monnaie unique de la Cedeao reportée à…

Pas de monnaie unique de la Cedeao en 2020. L’information…

El hadj Kantoutib YANDJA préside Foadan Football Club de Dapaong

Foadan, club de football de première division du Togo prépare…

Mise en œuvre politiques UEMOA: Avancée mitigée du Togo

L’espace UEMOA organise une revue annuelle où chaque pays évalue…

Kpalimé: Comprendre et expliquer l’importance des taxes dans une commune

Kpalimé et d’autres villes pilotes sont en voie d’expérimentation des…

CAN 2019 : Paul Biya s'implique dans l'accélération de construction

Le Président camerounais, Paul Biya s’implique dans l’avancement de préparation…

Marseille : des témoins assistent à un viol en pleine…

Trois amies qui célébraient leurs retrouvailles à la terrasse d’un…

CAN 2019 : Issa Hayatou répond à son successeur Ahmad

L'ancien président de la CAF, Issa Hayatou rumine à peine…

CEMAC : La forte baisse des réserves de change menace le…

Le FCFA menacé de dévaluation. Le FMI confirme les inquiétudes…

Le journaliste américain Garry Iwele interdit de quitter la RDC

Le journaliste indépendant Garry Iwele, basé à Washington, interpellé puis…

Des inspections pédagogiques célèbrent la citoyenneté par des saynètes

Des inspections pédagogiques ont accueilli un festival en cette fin…

Olusegun Obasanjo présente son livre «l’Afrique en marche»

L’écriture est devenue l’une des passions de l’ancien président nigérian,…

Togo recrute Directeur Général pour réguler l'ARCEP

Le Togo dit vouloir nouer avec les principes modernes de…

La CAF rejette les réserves du Togo contre le Bénin

La CAF a rejeté les réserves portées par le Togo…

Environnement : Les communautés Wadagni s’organisent autour de leurs forêts

Les vastes terres de Wadagni étaient prisées du fait de…

L’année scolaire se termine au collège militaire Eyadéma de Tchitchao

Tout se passe en beauté en cette fin d’année pour…

L'académie Kabiyè réactualise ses textes

Les membres de l’académie de langue nationale Kabiyè ont tenu…

Zones minières : nécessité d’un dialogue autour des droits des communautés

Le 25 juillet à Vogan le «dialogue des parties prenantes…

Qualification CHAN : Des réserves dans la double confrontation Togo-Bénin

Le Togo et le Bénin ont joué pour la qualification…

La vingtième promotion EFOFAT accède aux grades de sous-lieutenants

L’Ecole de Formation des Officiers des Forces Armées Togolaises (EFOFAT)…

Quarante entraîneurs togolais en quête de la licence B-CAF

Quarante entraîneurs de football du Togo sont en stage pour…

Les Akposso ont leur concours/festival de danses traditionnelles

Une première édition du festival de danses traditionnelles s'est déroulé…

Le FMI pourrait délocaliser en Chine dans dix ans

Selon la patronne du Fonds Monétaire International, Christine Lagarde, le…

Transport taxi : Le Caire, mégapole la moins chère au monde

Quelles sont les villes où le Taxi coûte le plus…

Elle trouve la mort dans un conflit foncier dans l’Akébou

Mme Tchando Bêta contribuait au revenu de la famille par…

Bassar: Un ponceau réaménagé et réceptionné sur la piste Dimori-Bikpadjabe

Bassar enregistre le désenclavement de deux localités naguère reliées par…

Rd Congo: sanctions envisagées pour les compagnies minières

La banque centrale de la RDC ne va pas du…

Les Etats-Unis opposés au siège de la RDC au Conseil…

Un siège pour la RDC au conseil des droits de…

Le CLAC de Notsè transformé en centre culturel numérique

Le Centre de lecture publique, CLAC de Notsè a fait…

«
»
TwitterFacebookGoogle+

Diaspora: En Allemagne, un Togolais mentalement déséqulibré immole sa femme par le feu

Un Togolais mentalement déséquilibré a immolé sa femme par le feu à Kiel, une ville d’Allemagne proche de Hambourg. La femme morte laisse deux enfants. 

« Femme en feu, le suspect  arrêté », titre le quotidien allemand Die Welt dans son édition en ligne, à propos du meurtre d’une femme d’origine togolaise par son époux, Togolais d’origine également, tandis que le journal populaire Bild titre, également dans son édition en ligne, ne déroge pas à ses expressions de caniveau » Horreur: Un homme enflamme sa femme à mort ! » Le suspect a été arrêté. Il s’agit d’un déséquilibré qui suivait des soins psychiatriques. Elle laisse deux enfants mineurs. 

L’action se passait vers 9 heures du matin à Kiel, une commune à quelques minutes de la ville-Etat de Hambourg. Et selon le témoignage d’une Allemande, Angela Hauschild, 61 ans, qui a vu la scène, le couple était dans un véhicule  quand la femme en sortit en tentant de fuir son agresseur qui l’avait aspergée d’un liquide inflammable et l’avait allumée sur une passerelle en face de l’Hôpital Mare.

En dépit de l’aide des personnes pour éteindre les flammes, et l’arrivée des secouristes, la femme, une mère d’enfants de 3 et 7 ans décéda quelques heures plus tard de ses blessures à l’hôpital Mare Klinikum.

« Que vont devenir mes enfants? »

Gravement consumée, la dame savait que son pronostic vital était engagé et ne cessait de dire « Que vont devenir mes enfants ?», rapporte le journal.

Selon la police de Kronshagen, le meurtrier et sa victime ont tous deux le statut de « Résident Permanent ». Ils étaient arrivés en Allemagne en provenance du Togo, il y a 20 ans. Le monsieur d’abord. La dame, une courte période après. La victime et son meurtrier, dont la police n’a révélé pas les noms, résident depuis de nombreuses années à Kiel. Il  a été interpellé peu après le forfait en tentant de fuir.

Des témoins sous le choc

Le maire de Kiel, Ulf Kämpfer (SPD), a commenté le drame et déclaré : « Cette violence incroyablement cruelle m’a choqué profondément. Mes pensées sont avec deux enfants»

Le Togolais meurtrier brûleur de sa femme reste en détention en attendant la fin de l’enquête policière et les poursuites judiciaires.

Couples vivant sous tensions multiformes

La vie des Togolais en Allemagne n’est pas du tout tranquille. Selon des Togolais résident à Hambourg, les couples d’origine togolaise vivent des tensions multiples. Les couples s’effritent peu après les mariages, et les divorces sont légions, notamment entre les couples de culture cotocoli, a déclaré ce Togolais à notre rédaction.

La vie en Allemagne n’est pas du tout facile, et des soucis de travail, le chômage, l’éducation des enfants, créent des tensions entre les couples. Beaucoup de femmes vivent avec des anti-dépresseurs, ajoute ce Togolais spécialisé dans l’assurance-maladie. Ce qui arrive est quelque peu l’aboutissement extrême des problèmes que connaissent les familles. Généralement, les Togolais retournent au Togo pour se remarier à des femmes qui, arrivées en Allemagne, découvrent une condition de l’égalité des sexes. Une situation que ne supportent pas les hommes qui préfèrent les femmes soumises. La plupart du temps, ça se termine par un divorce et la femme part avec les enfants dans un foyer.

 

 

 

2828 Vues totales 5 Vues ce jour

Laisser un commentaire

Newsletter