L’actualité vue par Le Temps du Togo

Sénégal: Le groupe de presse Wal Fadjjri perd son fondateur

L’un des pionniers de la presse privée Sénégalaise, patron du…

Tennis : Nouvelles courts pour encourager la pratique de la discipline

Deux courts de tennis ainsi que des bâtiments administratifs et…

ONMT: Tous les médecins ne sont pas inscrits à l’ordre

L’Ordre national des médecins, ONMT, a organisé ses premières journées…

Un journaliste rwandais accusé de "terrorisme"

Un journaliste rwandais, pigiste pour le service local de la…

Eduquer à la paix par le dialogue inter religieux

Des acteurs communautaires ont échangé le 26 novembre à Sokodé…

Nigeria : Des programmes pour former les détenus dans les prisons

Les autorités des Services pénitentiaires au Nigéria (NPS) tentent de…

Le diocèse de Dapaong consacre trois nouveaux prêtres

Trois diacres du diocèse de Dapaong ont été ordonnés prêtres.…

Centrafrique : Un prêtre retrouvé calciné après les combats à Alindao

"On a retrouvé son corps, calciné", a déclaré l'abbé Mathieu…

Les pharmaciens mobilisés contre l’usage excessif des antibiotiques

Les pharmaciens célèbrent leur semaine au Togo. Pour cette nouvelle…

Ouganda : Onze écoliers meurent dans l'incendie de leurs dortoirs

Onze jeunes garçons Ougandais ont été tués et 20 grièvement…

Il guettait les proches des patients pour voler leurs motos

Voleur de motos? Un présumé avait sa tactique unique pour…

Togo/Bénin : Négociation pour la délimitation de la frontière maritime

Le Togo et le Bénin négocient la délimitation consensuelle de…

Cameron : Libération de la journaliste anglophone Mimi Mefo

La journaliste anglophone camerounaise, Mimi Mefo, a été libérée samedi…

Tchad : Un an de prison ferme pour "séquestration" d'une mineure

L'époux de la jeune Hawariya, qui l'accusait de l'avoir séquestrée…

eSwatini : La fille du roi, ministre de l'Information du royaume

La fille du roi Mswati III de l'eSwatini, ancien Swaziland,…

Mobilisation pour améliorer les conditions de vie des personnes âgées

L’Etat togolais mobilise ses partenaires pour la mise en œuvre…

Le Togo accueille un colloque international sur les plantes médicinales

Lomé abritera en décembre un colloque international sur les plantes…

Etude : Des chiens capables de diagnostiquer le paludisme

Des chiens spécialement formés pourraient diagnostiquer le paludisme en flairant…

Niels Högel, «l'infirmier du diable» accusé d'une centaine de meurtres

«Le pire meurtrier d'Allemagne depuis Hitler», «l'infirmier du diable», «le…

Tanzanie : Dar es Salaam appelle à dénoncer les homosexuels

Le gouverneur de Dar es Salaam et environs est en…

Guinée-équatoriale : Alfredo Okenve, a été arrêté et "roué de coups"

Un défenseur des droits humains équato-guinéen, Alfredo Okenve a été…

Gabon : la mouvance Anonymous a attaqué les sites officiels

Des hackers de la mouvance Anonymous ont revendiqué les attaques…

Indonésie : Un avion de Lion Air parti de Jakarta s'écrase…

Un appareil de la compagnie Lion Air a disparu des radars…

Liberia : Weah annonce la gratuité pour le premier cycle universitaire

Le président du Liberia, GeorgeLe président Georges Weah vient d’annoncer…

François Jeronimo Amorin J., héros de la lutte indépendantiste disparaît.

François Jeronimo Amorin Joao compte parmi les ardents militants ayant…

Canal+ condamnée pour un "éloge appuyé" du Togo

La chaîne française Canal+ a été condamnée par le CSA,…

Le Maroc teste son projet de télémédecine en zone rurale

Le Maroc a lancé, le 22 octobre 2018, la phase…

Raila Odinga nommé haut représentant de l'Union africaine

L’Union africaine nomme l’opposant kényan, Raila Odinga haut représentant de…

Arrestation pour contrefaçon de la quinine en RDC 

Deux responsables d'un des plus grands laboratoires pharmaceutiques en RDC…

Ethiopie : au moins 120 clous extraits de l'estomac d'un patient

Des médecins d'un hôpital de la capitale éthiopienne ont extrait…

«
»
TwitterFacebookGoogle+

Ali Bongo Ondimba du Gabon boude les entreprises françaises

Le chef de l’Etat Ali Bongo Ondimba, dernièrement reconduit à la tête du Gabon, a entamé ce mardi une visite d’Etat en Chine jusqu’au 9 décembre. Son séjour sera essentiellement mis à profit pour inviter les entreprises chinoises à investir massivement dans son pays, «terre d’opportunités».

Au cours d’une interview accordée à l’agence de presse chinoise Xinhua, Ali Bongo invite les entreprises chinoises à investir dans le domaine de la transformation locale de ses matières premières. « Notre message vis-vis de la Chine c’est de demander aux entreprises chinoises de venir investir au Gabon dans le domaine de la transformation» a-t-il dit.

Son objectif est que 2020 soit la dernière année pour l’exploitation des matières premières sans une première transformation locale, a-t-il rappelé : « Nous voulons généraliser la transformation locale de toutes nos matières premières. C’est valorisant pour nos produits. Ils seront beaucoup plus compétitifs. Ensuite, cela crée des emplois, des emplois importants pour les Gabonais. »

Il existe entre les deux pays un important chantier qui participera à la transformation de l’économie gabonaise avec la route Libreville-Port-Gentil : «c‘est avec une entreprise chinoise et nous voulons poursuivre dans cette voie là, et inviter encore d’autres entreprises, celles qui ne nous connaissent pas, à venir investir de manière importante, dans notre pays, » a-t-il martelé.

La Chine et le Gabon ont établi leurs relations en février 1974. Elles ont prospéré essentiellement dans les investissements de la Chine pour la transformation du bois et dans des missions médicales jusqu’à ce fameux contrat que les Gabonais avaient unanimement qualifié en son temps de «contrat de la honte», un document relatif aux gisements de fer de Bélinga cédé aux intérêts chinois pour 1600 milliards de francs CFA, avec prêt consenti dont le financement est assuré uniquement par la partie chinoise qui détenait 85 à 90% du capital et laissant au gouvernement gabonais 10 à 15% en échange d’un traitement préférentiel sur les taxes d’exploitation des ressources naturelles du Gabon.

A la période de ce scandale Ali Bongo n’était pas encore à la tête du pays. Son père voulait tester la vigilance de la France en initiant une nouvelle amitié avec la Chine. Aujourd’hui la bouderie du Gabon envers la France, et vice versa, est palpable. François Hollande avait refusé de serrer la main à Ali Bongo au dernier sommet de la francophonie à Madagascar. Et ça, Ali Bongo prend sa revanche. Pourquoi ne pas accorder les privilèges dont la France jouit au Gabon à une généreuse Chine ! C’est tentant pour sa dignité écornée après une élection présidentielle qu’il a notoirement truquée en sa faveur.

3125 Vues totales 2 Vues ce jour
(Visited 364 times, 1 visits today)

Laisser un commentaire

Newsletter