L’actualité vue par Le Temps du Togo

Liberia : Disparition de "conteneurs" de billets de banque

Cent millions de dollars, destinés à la Banque centrale du…

Vienne: Aussitôt son brevet de pilotage, meurt dans le crash…

Un avion de tourisme, piloté par un jeune de 20…

CILSS : Les Etats veulent renforcer la lutte contre la chenille…

Le Comité permanent inter-Etats de lutte contre la sécheresse dans…

RDC : Journalistes licenciés pour avoir couvert la conférence d’un opposant

Une ONG congolaise dénonce le licenciement de deux journalistes de…

Opic : Nouvelle enveloppe pour financer des projets en Afrique

L’agence américaine Overseas Private Investment Corporation, Opic, a approuvé une…

Le parquet ivoirien recherche "des dizaines de milliards" détournés

La haute autorité pour la bonne gouvernance a saisi le…

La Chine envisage son entrée dans le capital de Asky…

Le Fonds de développement Chine-Afrique (CAD-Fund) s’intéresse à Asky Airlines,…

Suppression de l’aide à la presse : "presse morte" maintenue en…

Les patrons de presse veulent protester en Côte-d'Ivoire contre la…

Participation des FAT aux opérations de maintien de la paix

Les Forces Armées Togolaises, FAT, ont organisé une journée d’information…

La Maison familiale de formation rurale se mue en Association

La Maison familiale de formation rurale rouvre à Manga avec…

William Gomis, ex-joueur de Saint-Etienne, tué dans une fusillade

Les dirigeants et joueurs de l’As Saint-Etienne sont profondément affectés…

Nigeria: une explosion de gaz fait plusieurs morts

Une explosion de gaz suivie d’un incendie a tué plusieurs…

La commune de Tsévié célèbre le mois de l’état civil

La mairie de Tsévié célèbre en partenariat avec le Service…

Ghana: Yahsat lance son service internet à haut débit par…

Le fournisseur de connectivité par satellite, Yahsat, a officiellement lancé…

Sénégal: la BOAD subventionne la construction d’infrastructures scolaires

Le Sénégal projette de construire cinq cent salles de classe…

Arrêté pour avoir comparé les Kenyans à des singes

Un homme d'affaires chinois a été arrêté au Kenya après…

RDC : Militants de Lucha libérés après deux jours de détention

Les sept militants de Lucha (Lutte pour le changement), arrêtés…

Transhumance : La campagne 2018 n’a enregistré aucune mort d’homme

Le Comité National de Transhumance (CNT) a tenu ses assises…

Ouganda : Les autorités interdisent un festival qui célébrerait l'homosexualité

Les autorités en Ouganda ont interdit un des plus importants…

RDC: Officiers arrêtés pour n'avoir pas empêché Lucha de manifester

Deux officiers de la police, accusés de n'avoir pas empêché…

RDC: libération du journaliste Tusenge Sebazungu contre rançon

Une organisation de défense de la presse annonce la libération…

Chine : 60 milliards de dollars au développement de l'Afrique

La Chine va consacrer soixante milliards de dollars supplémentaires au…

Hama: Un hebdomadaire tchadien suspendu pour "fausses informations"

Al-Chahed, un hebdomadaire tchadien, a été suspendu trois mois pour…

Bénin : Sanctions envisagées pour les footballeurs mentant sur leur âge

Bénin, le nouveau président de la fédération de football promet…

PPT : Carlos Kétohou passe les charges à Isidore Akollor

Le Patronat de la Presse Togolaise, PPT, a renouvelé son…

L’Université de Kara ouvre un master en planification de développement

L’Université de Kara va ouvrir cette année un programme de…

Les radios rurales du Togo souhaitent la performance

Les radios rurales du Togo sollicitent l’appui du gouvernement et…

Santé : Cas de cataractes pris en charge dans le Tchamba

Une opération chirurgicale foraine de la cataracte s'est déroulée du…

Ghana : les déchets électroniques passeront à l’usine

Le président du Ghana, Nana Akufo-Addo, a annoncé mercredi la…

Niger : Trois activistes société civile interdits de séjour à Agadez

Venus en séjour à Agadez, trois activistes nigériens, n’ont pu…

«
»
TwitterFacebookGoogle+

Gerry Taama aurait préféré les opposants togolais en prison en 2015

La victoire inattendue d’un opposant connu inconnu face au président-soldat gambien Yahya Jammeh est diversement appréciée au sein de l’opposition togolaise. Si la CDPA salue une victoire de la démocratie, dans un post sur Facebook, Gerry Taama avance que l’embastillement des leaders de l’opposition à été salutaire pour le bonheur des Gambiens.

Mettez-les en prison 

« Yaya Jammeh a sans doute rendu un immense service à son pays en faisant enfermer tous les leaders politiques avant les élections« , écrit le Président du Nouvel Engagement Togolais (NET), avant de planter des dards dans le dos des leaders du CAP 2015 accusés ni plus ni moins d’être des ethnocentristes.

Dans son argumentaire, selon Gerry Taama, le changement en Gambie n’a été tout d’abord possible que grâce à la seule volonté de Yahya Jammeh de ne pas frauder les résultats et de s’abstenir de la force pour reprendre à son compte la victoire de l’opposant Adama Barrow, laissant penser à un possible arrangement entre le pouvoir sortant et l’homme d’affaires. La politique ne serait donc qu’une affaire de buisiness. As usual.

« La première est que l’alternance est d’abord une histoire d’homme et non de système politique. Et en Afrique, c’est celui qui est au pouvoir qui fait l’alternance. »  Il donne l’exemple de  Jammeh et de Compaoré qui  ont accepté partir en protégeant et/ou respectant leur peuple.

Argumentaire tiré par les cheveux

L’opposant qui se fait analyste  oublie pourtant de parler du contexte politico-social, les rapports de force sur le terrain, au sein de l’armée supposée à la solde du sergent-président avant la présidentielle du 1er décembre 2016. Comme tout le monde croyait la présidentielle jouée d’avance, personne n’a vu venir. Normal. Même après, Gerry Taama n’essaie pas de se remettre en question. Si changement il y a, c’est le bon vouloir du despote qui aime tant son peuple et ne veut pas faire couler le sang ! Sans déconner. Il établit une comparaison avec Blaise Compaoré, le despote déchu du Burkina Faso, chassé par une jeunesse en colère. Le capitaine tombeur de Thomas Sankara n’aurait pas voulu de bain sang. Faux !  Les rapports de force au sein de l’armée n’étaient pas du tout favorables à Blaise. Mais ça, Gerry Taama qui fut lieutenant dans les Forces armées togolaises (FAT) n’a pas osé une comparaison entre l’armée togolaise majoritairement ethno-tribale et son homologue gambienne, plus hétérogène.

Tribalisme et compagnie

Et pour aller plus loin dans son argumentaire tiré par les cheveux, l’opposant-paysan (il dirige maintenant une ferme agro-pastorale) affirme que l’opposition togolaise est la pierre d’achoppement de l’alternance démocratique. La preuve : l’opposition togolaise souffre d’un « mal ethnique » et a tendance à exclure les opposants originaires du Nord. D’où le refus des populations du Nord de voter pour l’opposition !

Pour finir, le Togo est esclave du mal ethnique. Avant d’entrer en politique, je trouvais qu’on exagérait un peu sur le mal ethnique, mais mon immersion dans le microcosme m’a fait découvrir une autre réalité. Le vrai opposant ne vient pas du nord. Résultat, le nord continue et va continuer à voter utile pour le meilleur candidat du nord, écrit le soldat expert en communication devenu fermier, tout en étant dans un passé récent un libraire.

C’est le récit d’un Parcours de combattant d’un opposant politique originaire du « Nord ». Etonnant de la part d’un Saint-Cyrien que l’on croyait plus intelligent que la moyenne de l’armée. En réalité, le sous-officier Gerry Taama aurait mieux fait de s’occuper de ses moutons dans sa ferme.

Parcours d’un combattant 

Car, numériquement, le Nord est  inférieur au Sud. Et si un Nord monolithique votait « utile » pour « le meilleur candidat du Nord », comment alors ce candidat arriverait-t-il à gagner face à un Sud majoritaire,  raciste et exclusif ? En faisant voter les bêtes sauvages?

On est souvent très loin d’imaginer les liens dans lesquels le tribalisme enferme même ceux qui croient ne pas être tribaliste parce qu’ils ont pour époux une femme du « Sud ».

Gerry Taama a beau jeu d’accuser les leaders du CAP 2015, mais il y a une certitude qui ne trompe pas: l’opposition togolaise est alimentaire, qu’elle soit paysanne ou de cette bourgoisie commerçante ou de robe. Et les vrais opposants, on les reconnaît à leur ascétisme politique. Ils ne s’acoquinent pas du pouvoir des Gnassingbe !

1682 Vues totales 2 Vues ce jour
(Visited 124 times, 1 visits today)

Laisser un commentaire

Newsletter