Seize jours de foire contre les violences faites aux femmes

Le Groupe de réflexion et d’action Femme Démocratie et Développement (GF2D) est en foire depuis le 29 novembre et ce jusqu’au 1er décembre à Lomé. Cette 2ème édition consacrée aux droits de la femme appelle à une mobilisation pour l’autonomisation de la femme. Il est consacré chaque année seize jours d’activisme contre les violences faites aux femmes du 25 novembre au 10 décembre soit une contribution à faire du respect des droits des femmes, une réalité pour leur bien-être et le développement des communautés.

Les 16 jours comprennent des renforcements des capacités des femmes à jouir et à défendre leurs droits civils, politiques et socio-économiques, de faciliter l’accès des femmes à la justice en les outillant sur les mécanismes juridictionnels et non juridictionnels. Cette manifestation permettra également de favoriser un cadre de collaboration multi-acteurs et multisectoriels pour la prise en compte intégrale des droits fondamentaux des femmes et de sensibiliser les hommes contre le phénomène des violences faites aux femmes. Magistrats, notaires, avocats et huissiers offriront des consultations juridiques gratuites aux femmes et jeunes filles. Des professionnels de la santé ainsi que des institutions œuvrant dans le domaine de l’entreprenariat seront aussi présents pour donner des conseils sur la santé de la reproduction et la gestion des activités génératrices de revenus aux femmes.
La foire donne aussi l’occasion aux conférences-débats, l’animation des boutiques des droits de la femme, des émissions radiophoniques et télévisuelles.

Les violences à l’égard des femmes sont des violations de leurs droits et libertés fondamentales. Les conséquences de ces violations entrainent parfois des séquelles irrémédiables.

Pour le GF2D, la campagne des 16 jours est un appel aux gouvernements et aux acteurs impliqués dans la promotion de la femme à coopérer pour lutter contre la pandémie mondiale de la violence à l’égard des femmes et des filles.

Soyez le premier à commenter

Votre avis sur cet article