L’actualité vue par Le Temps du Togo

Les pharmaciens mobilisés contre l’usage excessif des antibiotiques

Les pharmaciens célèbrent leur semaine au Togo. Pour cette nouvelle…

Ouganda : Onze écoliers meurent dans l'incendie de leurs dortoirs

Onze jeunes garçons Ougandais ont été tués et 20 grièvement…

Il guettait les proches des patients pour voler leurs motos

Voleur de motos? Un présumé avait sa tactique unique pour…

Togo/Bénin : Négociation pour la délimitation de la frontière maritime

Le Togo et le Bénin négocient la délimitation consensuelle de…

Cameron : Libération de la journaliste anglophone Mimi Mefo

La journaliste anglophone camerounaise, Mimi Mefo, a été libérée samedi…

Tchad : Un an de prison ferme pour "séquestration" d'une mineure

L'époux de la jeune Hawariya, qui l'accusait de l'avoir séquestrée…

eSwatini : La fille du roi, ministre de l'Information du royaume

La fille du roi Mswati III de l'eSwatini, ancien Swaziland,…

Mobilisation pour améliorer les conditions de vie des personnes âgées

L’Etat togolais mobilise ses partenaires pour la mise en œuvre…

Le Togo accueille un colloque international sur les plantes médicinales

Lomé abritera en décembre un colloque international sur les plantes…

Etude : Des chiens capables de diagnostiquer le paludisme

Des chiens spécialement formés pourraient diagnostiquer le paludisme en flairant…

Niels Högel, «l'infirmier du diable» accusé d'une centaine de meurtres

«Le pire meurtrier d'Allemagne depuis Hitler», «l'infirmier du diable», «le…

Tanzanie : Dar es Salaam appelle à dénoncer les homosexuels

Le gouverneur de Dar es Salaam et environs est en…

Guinée-équatoriale : Alfredo Okenve, a été arrêté et "roué de coups"

Un défenseur des droits humains équato-guinéen, Alfredo Okenve a été…

Gabon : la mouvance Anonymous a attaqué les sites officiels

Des hackers de la mouvance Anonymous ont revendiqué les attaques…

Indonésie : Un avion de Lion Air parti de Jakarta s'écrase…

Un appareil de la compagnie Lion Air a disparu des radars…

Liberia : Weah annonce la gratuité pour le premier cycle universitaire

Le président du Liberia, GeorgeLe président Georges Weah vient d’annoncer…

François Jeronimo Amorin J., héros de la lutte indépendantiste disparaît.

François Jeronimo Amorin Joao compte parmi les ardents militants ayant…

Canal+ condamnée pour un "éloge appuyé" du Togo

La chaîne française Canal+ a été condamnée par le CSA,…

Le Maroc teste son projet de télémédecine en zone rurale

Le Maroc a lancé, le 22 octobre 2018, la phase…

Raila Odinga nommé haut représentant de l'Union africaine

L’Union africaine nomme l’opposant kényan, Raila Odinga haut représentant de…

Arrestation pour contrefaçon de la quinine en RDC 

Deux responsables d'un des plus grands laboratoires pharmaceutiques en RDC…

Ethiopie : au moins 120 clous extraits de l'estomac d'un patient

Des médecins d'un hôpital de la capitale éthiopienne ont extrait…

Le Togo contre la criminalité faunique et floristique

L’autorité chargée de la protection de l’environnement et des ressources…

Médias/RDC : Cinq journalistes "enlevés" à Kinshasa

Cinq journalistes d'un tri-hebdomadaire paraissant à Kinshasa "enlevés" après la…

Le Togo communique sur l’organisme de sécurité sanitaire des aliments

Le Togo est en chantier pour créer un organisme de…

Vers l’interconnexion des douanes de cinq pays ouest-africains

Réunis à Lomé, le Burkina Faso, la Côte d'Ivoire, le…

Angola : Le président se réjouit d'avoir freiné la corruption

Le président angolais s'est réjoui des résultats obtenus sur le…

Appel aux bonnes pratiques dans le commerce café-cacao

A l’orée de la campagne de commercialisation du café-cacao, les…

Sierra Leone: le gouvernement annule un contrat avec la Chine

Le gouvernement sierra léonais résilie un contrat de 300 millions $…

L'ancien footballeur Bonaventure Kalou gagne la mairie de Vavoua

L'ancien international ivoirien Bonaventure Kalou a été élu maire de…

«
»
TwitterFacebookGoogle+

La France réduit son dispositif Sangaris en Centrafrique

Le ministre français de la Défense, Jean-Yves Le Drian, était arrivé dimanche dans la capitale centrafricaine, a annoncé officiellement la fin de trois ans d’opération militaire dans le pays, au moment où un règlement de comptes entre groupes armés était en cours.

Déjà la semaine écoulée, d’autres violences dans le centre du pays ont fait des morts dont six gendarmes. Le lundi, M. Le Drian s’est attaché à rassurer les députés centrafricains lors d’un discours à l’Assemblée nationale à Bangui avant de présider la cérémonie marquant la fin de l’opération Sangaris. Devant l’inquiétude des députés, M. Le Drian tente de rassurer : « l’armée française sera certes moins visible mais elle sera présente, active et vigilante. Nous sommes fiers de l’opération Sangaris. Il est donc hors de question de laisser remettre en cause les acquis ».

La France maintiendra par ailleurs « une force de réserve tactique de 350 soldats » au sein de la Mission des Nations unies (Minusca), dont 12500 casques bleus des Nations Unies sont désormais seuls en première ligne pour assurer la sécurité des civils faute d’un Etat et d’une armée capables de résister aux groupes armés ainsi qu’aux groupes d’auto-défense d’éleveurs peuls..

La France avait lancé Sangaris début décembre 2013 alors que la Centrafrique connaissait des massacres après le renversement du président François Bozizé.

L’opération Sangaris avait trois missions à remplir: mettre fin au chaos, accompagner la montée en puissance des forces internationales et permettre la tenue d’élections démocratiques.

La France avait mobilisé quelque 2.500 soldats au plus fort des tensions. Le ministre a également rendu hommage lundi aux quatre soldats français morts lors de l’opération Sangaris.

Pour Anicet Georges Dologuélé, ancien candidat à l’élection présidentielle « Sangaris se retire beaucoup trop tôt. Nos forces de sécurité ne sont pas en mesure de prendre le relais ».

La force Sangaris a été mise en cause dans des scandales d’abus sexuels, tout comme des Casques bleus de nombreux contingents. Des enquêtes judiciaires sont en cours à Paris sur ces accusations de viols, d’abus ou d’exploitation sexuelle, notamment sur mineurs, ou de sévices physiques.

Comme le disent certains experts, le risque, c’est que la Minusca soit chassée à coups de pierres et que, dans 5 ou 6 ans, une nouvelle intervention française soit indispensable pour sauver la Centrafrique.

L’avènement d’une paix durable dans le pays est menacé du fait de ce retrait prématuré et qui donnera lieu à la reprise et à la poursuite des affrontements entre milices et groupes armés. Les Centrafricains craignent un regain de tension et que le travail entamé depuis trois ans ne soit pas totalement achevé. Les populations ne semblent pas avoir confiance aux casques bleus de l’ONU cités dans des scandales d’abus sexuels dans le pays et qui fait monter un raz le bol contre la MINUSCA.

Dans un pays où tout semble à reconstruire, les ingrédients d’une guerre civile s’accumulent, les groupes armés sont très actifs et la reprise des hostilités n’est plus trop éloigné. Le pays devrait se reprendre en charge.

1959 Vues totales 4 Vues ce jour
(Visited 68 times, 1 visits today)

Laisser un commentaire

Newsletter