RDC: Pas de report des élections

Dans un communiqué rendu public dans la journée, le Gouvernement congolais a apporté un démenti à l’information d’un report des élections qu’aurait annoncé le Président Joseph Kabila au cours de sa visite de travail en Tanzanie. Le gouvernement a également rappelé que le chef de l’État congolais n’a pas les prérogatives de convoquer les scrutins en RD Congo.

Lors de sa visite de travail à Dar es Salam, « le président Kabila a simplement déclaré qu’il veut que les élections à venir en RDC soient crédibles, qu’elles se tiennent avant décembre ou après, lorsqu’elles seront convoquées par l’organe habilité », a déclaré le Gouvernement congolais.

Plusieurs médias ont néanmoins affirmé que le président Kabila avait annoncé le report des élections en RDC, alors qu’il s’exprimait en swahili en marge d’un déplacement en Tanzanie.

Tsisekedi demande toujours le départ du facilitateur

Cette polémique intervient alors que sont en cours les négociations entre le pouvoir et une partie de l’opposition. Les négociations devraient permettre d’aboutir à une grave crise qui menace de faire imploser le pays à l’orée de la fin de mandat du président Joseph Kabila, qui ne peut plus se représenter.  Les discussions doivent pouvoir aboutir à l’organisation de plusieurs scrutins dont l’élection présidentielle.

L’information est tombée alors que se déroulent à Kinshasa les dernières tractations en vue de la conclusion d’un accord politique. Le  Rassemblement  de l’opposition, dirigé par Etienne Tsisekedi, opposant historique, a tenu un conclave au cours duquel il a lancé un nouvel appel à la Communauté internationale pour le remplacement du facilitateur Edem Kodjo, désigné par l’Union Africaine.

 

Soyez le premier à commenter

Votre avis sur cet article