Les femmes et les bonnes pratiques de gestion des unités de transformation agricole

Vingt-sept femmes issues des structures de transformation de produits agricoles des régions Maritime et des Plateaux ont pris part du 27 au 29 septembre à Notsè, à un atelier de formation sur les bonnes pratiques d’hygiène et de fabrication des aliments.

L’objectif est de renforcer les capacités des femmes sur les bonnes pratiques d’hygiène et de fabrication des aliments, leur présenter les normes de qualité, les critères d’acceptation des produits, et les informer sur le processus de certification des produits. Les participantes ont été outillées sur la maîtrise des opérations de production par filière et sur les normes de qualité. Le Togo a opté pour la voie de valorisation de la chaîne de valeur des produits agricoles en misant sur la transformation avec les moyens technique aux normes internationales et les perspectives de création d’un laboratoire avec l’appui de la FAO. Les femmes, pour en bénéficier devraient s’organiser en associations pour réduire les coûts des moyens de conservation et l’emballage. Le projet est conçu pour permettre aux femmes d’améliorer leurs niveaux techniques pour hisser à l’échelle de femmes entrepreneurs pour mieux gérer les excédents de produits agricoles par les moyens de transformation. L’action vise la modernisation des unités de transformation alimentaire
Le Temps avec ATOP

Avatar
A propos Emilie ORONG 665 Articles
Emilie Orong est une passionnée de l'écriture. Elle a rejoint L'Equipe Le Temps en 2015. Couvre l'actualité nationale en tous genre et a un regard pointu sur l'actualité africaine.

Soyez le premier à commenter

Commenter cet article