L’actualité vue par Le Temps du Togo

Le Burkina bombarde Bana avec des moustiques génétiquement modifiés

Dix mille moustiques mâles génétiquement modifiés ont été introduits à…

Liberia : Disparition de "conteneurs" de billets de banque

Cent millions de dollars, destinés à la Banque centrale du…

Vienne: Aussitôt son brevet de pilotage, meurt dans le crash…

Un avion de tourisme, piloté par un jeune de 20…

CILSS : Les Etats veulent renforcer la lutte contre la chenille…

Le Comité permanent inter-Etats de lutte contre la sécheresse dans…

RDC : Journalistes licenciés pour avoir couvert la conférence d’un opposant

Une ONG congolaise dénonce le licenciement de deux journalistes de…

Opic : Nouvelle enveloppe pour financer des projets en Afrique

L’agence américaine Overseas Private Investment Corporation, Opic, a approuvé une…

Le parquet ivoirien recherche "des dizaines de milliards" détournés

La haute autorité pour la bonne gouvernance a saisi le…

La Chine envisage son entrée dans le capital de Asky…

Le Fonds de développement Chine-Afrique (CAD-Fund) s’intéresse à Asky Airlines,…

Suppression de l’aide à la presse : "presse morte" maintenue en…

Les patrons de presse veulent protester en Côte-d'Ivoire contre la…

Participation des FAT aux opérations de maintien de la paix

Les Forces Armées Togolaises, FAT, ont organisé une journée d’information…

La Maison familiale de formation rurale se mue en Association

La Maison familiale de formation rurale rouvre à Manga avec…

William Gomis, ex-joueur de Saint-Etienne, tué dans une fusillade

Les dirigeants et joueurs de l’As Saint-Etienne sont profondément affectés…

Nigeria: une explosion de gaz fait plusieurs morts

Une explosion de gaz suivie d’un incendie a tué plusieurs…

La commune de Tsévié célèbre le mois de l’état civil

La mairie de Tsévié célèbre en partenariat avec le Service…

Ghana: Yahsat lance son service internet à haut débit par…

Le fournisseur de connectivité par satellite, Yahsat, a officiellement lancé…

Sénégal: la BOAD subventionne la construction d’infrastructures scolaires

Le Sénégal projette de construire cinq cent salles de classe…

Arrêté pour avoir comparé les Kenyans à des singes

Un homme d'affaires chinois a été arrêté au Kenya après…

RDC : Militants de Lucha libérés après deux jours de détention

Les sept militants de Lucha (Lutte pour le changement), arrêtés…

Transhumance : La campagne 2018 n’a enregistré aucune mort d’homme

Le Comité National de Transhumance (CNT) a tenu ses assises…

Ouganda : Les autorités interdisent un festival qui célébrerait l'homosexualité

Les autorités en Ouganda ont interdit un des plus importants…

RDC: Officiers arrêtés pour n'avoir pas empêché Lucha de manifester

Deux officiers de la police, accusés de n'avoir pas empêché…

RDC: libération du journaliste Tusenge Sebazungu contre rançon

Une organisation de défense de la presse annonce la libération…

Chine : 60 milliards de dollars au développement de l'Afrique

La Chine va consacrer soixante milliards de dollars supplémentaires au…

Hama: Un hebdomadaire tchadien suspendu pour "fausses informations"

Al-Chahed, un hebdomadaire tchadien, a été suspendu trois mois pour…

Bénin : Sanctions envisagées pour les footballeurs mentant sur leur âge

Bénin, le nouveau président de la fédération de football promet…

PPT : Carlos Kétohou passe les charges à Isidore Akollor

Le Patronat de la Presse Togolaise, PPT, a renouvelé son…

L’Université de Kara ouvre un master en planification de développement

L’Université de Kara va ouvrir cette année un programme de…

Les radios rurales du Togo souhaitent la performance

Les radios rurales du Togo sollicitent l’appui du gouvernement et…

Santé : Cas de cataractes pris en charge dans le Tchamba

Une opération chirurgicale foraine de la cataracte s'est déroulée du…

Ghana : les déchets électroniques passeront à l’usine

Le président du Ghana, Nana Akufo-Addo, a annoncé mercredi la…

«
»
TwitterFacebookGoogle+

Gabon: Son ministre démissionne, Bongo isolé un peu plus

Les rats commencent-ils à quitter le navire Bongo en pleine tempête ? Un signe en tout cas cette après midi avec la démission du ministre de la Justice  et  deuxième vice-premier ministre Séraphin Moudounga. La défection d’une telle sommité du Gouvernement intervient au moment même où la France annonce la disparition de dix Français.  

Coup de théâtre dans un système monolithique fermé qu’est la démission d’un ministre d’un gouvernement africain. Sur RFI, le ministre Séraphin Moudounga  explique sur RFI être en désaccord avec la ligne de rigidité prônée par le président officiellement  élu Ali Bongo Ondimba.  Il affirme vouloir démissionner pour « prendre sa liberté« .  Il s’agit d’une défection de très haut niveau, la première depuis le début des troubles mercredi dernier suite à la publication controversée des résultats.

Ayant constaté que, du côté du pouvoir, on n’apportait pas de réponse à la préoccupation de la nécessaire garantie de la paix et du nécessaire affermissement de la démocratie, j’ai pris la décision de prendre congé, d’une part, du Parti démocratique gabonais, et de me décharger de mes fonctions de membre du gouvernement pour que, grâce à ces deux actes majeurs que je pose, je puisse bénéficier de ma totale liberté, a déclaré le 2ème vice-premier ministre, Séraphin Moundounga.

 

Recomptage des voix rejetées

Le ministre de la justice accuse surtout le successeur et fils d’Omar Bongo de jusqu’au-bout-isme,, alors que pays est en train de « basculer dans la violence » si les résultats ne sont pas proclamés bureau de vote par burear comme à l’appel de la communauté internationale.

J’ai redouté que le Gabon puisse basculer dans la violence si les résultats étaient rendus publics sans qu’il ne soit procéder au recomptage des résultats, procès-verbal par procès-verbal de chaque bureau de vote. Ceci n’ayant pas pas eu lieu, le pays a basculé dans la violence et cette violence se poursuit de façon latente jusqu’à ce jour. Donc la paix est gravement menacée dans notre pays, la sécurité est gravement menacée. Il a été répondu que le recomptage n’était pas prévu par la loi électorale gabonaise, a indiqué M. Moudounga sur les ondes de RFI.

 

Disparition de dix Français

Alors que la pression internationale s’accentue sur le régime gabonais avec un appel à la grève illimitée, et les appels de la communauté internationale, le climat d’insécuirité règne dans la capitale Libreville. Ainsi le Quai d’Orsay, le ministre français des Affaires étrangères, Jean-Marc Ayrault, a fait part de sa vive préoccupation quant au sort de « plusieurs de nos compatriotes » dont on est « sans nouvelles ».

Il y a dix mille ressortissants français au Gabon dont une présence militaire estimée à 400 éléments parachutistes. Première partenaire économique du Gabon, la France est surtout présente dans l’hydrocarbure avec la mainmise de la multinationale Totale dans le secteur pétrolier.

Selon le Gouvernement, les troubles de mercredi aurait occasionné trois morts et plusieurs blessés tandis que l’opposition parle d’un bilan humain plus lourd. Des sources indépendantes avaient avancé jeudi 1er septembre un chiffre de 7 personnes tuées.

 

 

05-09-2016 – Par Sébastien Nemeth

00:00

00:00

Il dit vouloir « oeuvrer au côté du peuple gabonais à ce que la paix soit garantie dans le pays ». M. Moundounga sera l’invité d’Afrique matin ce mardi.

 

2471 Vues totales 2 Vues ce jour
(Visited 268 times, 1 visits today)

Laisser un commentaire

Newsletter