BORNEFONDEN ferme ses portes à Kaboli

Bornefonden, Unité de Développement Iyatan (UD) de Kaboli à 42 km au sud-est de Tchamba a fermé ses portes dans la localité. La cérémonie de désaffiliation s’est déroulée le 2 septembre dernier consacrant la fin de 24 années de présence de cette UD aux cotés de la population du canton. L’ONG va confier désormais à la communauté du canton la gestion de ses réalisations.

La cérémonie, pathétique, a été marquée par des témoignages sur les activités réalisées par l’organisation dans le milieu en matière de développement intégral et socioéconomique notamment en éducation, santé, protection du droit des enfants et activités génératrices de revenus.

«L’Unité de Développement Iyatan de Kaboli » a appuyé la scolarisation des enfants, l’apprentissage des jeunes, l’autonomisation des femmes. Elle a investi ses efforts dans la réalisation des infrastructures socio-éducatives et sanitaires, amélioré les revenus des familles à travers l’appui à la production végétale et animale et renforcé les capacités des structures locales. Les sensibilisations sur les différents fléaux qui menacent le développement du milieu ont été au cœur des œuvres de l’ONG.

En se retirant, Bornefonden rétrocède ses locaux ainsi que son domaine foncier à la communauté et qui seront gérés par le Comité Cantonal de Développement. Un conseiller aux familles y restera pour poursuivre le suivi des enfants encore dans le programme de l’ONG. Bornefonden installée à Kaboli en novembre 1992, a poursuivi les activités de l’organisation américaine Christian Child Fondation (CCF).
Le Temps/ATOP

Avatar
A propos Emilie ORONG 782 Articles
Emilie Orong est une passionnée de l'écriture. Elle a rejoint L'Equipe Le Temps en 2015. Couvre l'actualité nationale en tous genre et a un regard pointu sur l'actualité africaine.

Laisser un commentaire