L’actualité vue par Le Temps du Togo

Le Burkina bombarde Bana avec des moustiques génétiquement modifiés

Dix mille moustiques mâles génétiquement modifiés ont été introduits à…

Liberia : Disparition de "conteneurs" de billets de banque

Cent millions de dollars, destinés à la Banque centrale du…

Vienne: Aussitôt son brevet de pilotage, meurt dans le crash…

Un avion de tourisme, piloté par un jeune de 20…

CILSS : Les Etats veulent renforcer la lutte contre la chenille…

Le Comité permanent inter-Etats de lutte contre la sécheresse dans…

RDC : Journalistes licenciés pour avoir couvert la conférence d’un opposant

Une ONG congolaise dénonce le licenciement de deux journalistes de…

Opic : Nouvelle enveloppe pour financer des projets en Afrique

L’agence américaine Overseas Private Investment Corporation, Opic, a approuvé une…

Le parquet ivoirien recherche "des dizaines de milliards" détournés

La haute autorité pour la bonne gouvernance a saisi le…

La Chine envisage son entrée dans le capital de Asky…

Le Fonds de développement Chine-Afrique (CAD-Fund) s’intéresse à Asky Airlines,…

Suppression de l’aide à la presse : "presse morte" maintenue en…

Les patrons de presse veulent protester en Côte-d'Ivoire contre la…

Participation des FAT aux opérations de maintien de la paix

Les Forces Armées Togolaises, FAT, ont organisé une journée d’information…

La Maison familiale de formation rurale se mue en Association

La Maison familiale de formation rurale rouvre à Manga avec…

William Gomis, ex-joueur de Saint-Etienne, tué dans une fusillade

Les dirigeants et joueurs de l’As Saint-Etienne sont profondément affectés…

Nigeria: une explosion de gaz fait plusieurs morts

Une explosion de gaz suivie d’un incendie a tué plusieurs…

La commune de Tsévié célèbre le mois de l’état civil

La mairie de Tsévié célèbre en partenariat avec le Service…

Ghana: Yahsat lance son service internet à haut débit par…

Le fournisseur de connectivité par satellite, Yahsat, a officiellement lancé…

Sénégal: la BOAD subventionne la construction d’infrastructures scolaires

Le Sénégal projette de construire cinq cent salles de classe…

Arrêté pour avoir comparé les Kenyans à des singes

Un homme d'affaires chinois a été arrêté au Kenya après…

RDC : Militants de Lucha libérés après deux jours de détention

Les sept militants de Lucha (Lutte pour le changement), arrêtés…

Transhumance : La campagne 2018 n’a enregistré aucune mort d’homme

Le Comité National de Transhumance (CNT) a tenu ses assises…

Ouganda : Les autorités interdisent un festival qui célébrerait l'homosexualité

Les autorités en Ouganda ont interdit un des plus importants…

RDC: Officiers arrêtés pour n'avoir pas empêché Lucha de manifester

Deux officiers de la police, accusés de n'avoir pas empêché…

RDC: libération du journaliste Tusenge Sebazungu contre rançon

Une organisation de défense de la presse annonce la libération…

Chine : 60 milliards de dollars au développement de l'Afrique

La Chine va consacrer soixante milliards de dollars supplémentaires au…

Hama: Un hebdomadaire tchadien suspendu pour "fausses informations"

Al-Chahed, un hebdomadaire tchadien, a été suspendu trois mois pour…

Bénin : Sanctions envisagées pour les footballeurs mentant sur leur âge

Bénin, le nouveau président de la fédération de football promet…

PPT : Carlos Kétohou passe les charges à Isidore Akollor

Le Patronat de la Presse Togolaise, PPT, a renouvelé son…

L’Université de Kara ouvre un master en planification de développement

L’Université de Kara va ouvrir cette année un programme de…

Les radios rurales du Togo souhaitent la performance

Les radios rurales du Togo sollicitent l’appui du gouvernement et…

Santé : Cas de cataractes pris en charge dans le Tchamba

Une opération chirurgicale foraine de la cataracte s'est déroulée du…

Ghana : les déchets électroniques passeront à l’usine

Le président du Ghana, Nana Akufo-Addo, a annoncé mercredi la…

«
»
TwitterFacebookGoogle+

Europe : Islam Karimov, l’un des rares despotes est décédé

Islam Karimov  est décédé ce vendredi après plus 25 ans à la tête de son pays qu’il dirigea d’une main de fer. C’est l’un derniers dictateurs en exercice en Europe qui compte également entre  Alexandre Loukatchenko de Biolorussie ainsi que Vladmir Poutine.

Le président de l’Ouzbékistan Islam Karimov est décédé ce 2 septembre à l’âge de 78 ans, selon une dépêche de l’AFP. Il était l’un des dictateurs sur un continent que beaucoup pourraient penser entièrement démocrate.  Il a régné sans partage sur l’Ouzbékistan pendant plus d’un quart de siècle, au prix de méthodes autoritaires décriées. Il a toujours fait valoir que son contrôle quasi total des instances du pouvoir était vital pour la sécurité et la modernisation de son pays. En revanche, ses détracteurs et les ONG internationales ont toujours dénoncé un régime brutal et l’étouffement de toute forme d’opposition dans cette nation de 30 millions d’habitants.

Elections frauduleuses et massacres en tout genre

Né le 30 janvier 1938 à Samarcande, au cœur de la route de la Soie, Islam Karimov a grandi dans un orphelinat avant de poursuivre des études en mécanique puis en économie. Il a gravi tous les échelons du Parti communiste pendant l’ère de l’URSS, jusqu’à prendre la tête de la République soviétique d’Ouzbékistan en 1989. A l’indépendance, en 1991, il parvient finalement à se maintenir au pouvoir.

Le numéro un ouzbek s’emploie aussitôt à éliminer tous ses opposants. Certes, la transition de ce pays d’Asie centrale vers l’économie de marché se déroule sans trop de heurts. Mais les détracteurs d’Islam Karimov lui reprochent d’avoir laissé une élite corrompue s’emparer de tous les leviers du pouvoir. Son règne sera ponctué d’élections truquées et d’arrestations arbitraires. L’ONU a régulièrement dénoncé l’usage de la torture dans les prisons ouzbèkes.

Le quart de siècle qui vient de s’écouler a été marqué en Ouzbékistan par de longs mandats présidentiels, après des victoires écrasantes sur des concurrents de faible notoriété. Le tout sur fond de participation présentée comme massive à chaque fois qu’une élection était organisée. Ainsi, Islam Karimov avait été réélu une troisième fois à la tête de l’Ouzbékistan pour cinq ans de plus en mars 2015, avec plus de 90 % des voix.

Avant cela, le président avait été mis au ban de la communauté internationale après un massacre de manifestants. En 2005 à Andijan, les autorités avaient en effet ouvert le feu sur des milliers de personnes. Selon une évaluation de l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE), entre 300 et 500 personnes avaient été tuées ce jour-là.

Une succession difficile en vue

Comme dans toute dictature ayan marqué son pays au fer rouge, la question de la succession se pose  et l’on peu craindre pour la stabilité apparente maintenue grâce à une féroce répression de l’opposition.

Deux impétrants probables parmi la liste des candidats potentiels : Chavkat Mirzioïev, dernier Premier ministre du président Kadirov, et Roustam Azimov, son vice-Premier ministre. Ils sont considérés comme des rivaux et seraient auraient engagé une lutte discrète avant même l’annonce de la mort du dictateur ouzbek.

RFI/Le Temps

 

1884 Vues totales 4 Vues ce jour
(Visited 151 times, 1 visits today)

Laisser un commentaire

Newsletter