Deux éléphants sèment la terreur dans la faune de la Kéran

Il n’est pas rare de voir se rencontrer au quotidien et au détour d’un sentier ou dans les champs les animaux sauvages et les populations dans les environs de la faune du Togo et principalement dans la zone délimitée pour abriter le parc Oti-Kéran-Mandouri. Le couvert végétal y est luxuriant y appelant à une cohabitation à distance entre les hommes et les animaux de la brousse. Deux pachydermes ont rendu une visite malencontreuse à plusieurs villages de la Kéran : un grenier démoli et un bœuf éventré.

Dans la nuit du 7 au 8 août, deux éléphants ont traversé les forêts de la préfecture voisine de Dankpen pour se retrouver dans la Kéran. Leur traversée n’était pas élogieuse puisque sur leur passage c’est la désolation avec des cultures vivrières dévastées. Les petits ruminants n’ont eu la vie sauve qu’à l’agilité de leurs mouvements. Les deux éléphants ont commis le pire à Pangouda, un village situé à 35 km au nord-ouest de la ville de Kandé, où, ils ont détruit un grenier de sorgho. Les habitants ont dû continuer leur sommeil dans la brousse. Le contenu du grenier est évalué à quatre sacs de 100 kg de sorgho, presqu’une demi tonne appartenant au cultivateur Tinasse Aladjou. L’infortuné avait stocké la totalité de sa récolte de la saison écoulée. Un bœuf qui se trouvait sur leur passage a été éventré. Ils sont passés par les villages de N’boratchika, Ossacre avant de rentrer dans le parc Oti-Kéran-Mandouri.

Avatar
A propos Emilie ORONG 694 Articles
Emilie Orong est une passionnée de l'écriture. Elle a rejoint L'Equipe Le Temps en 2015. Couvre l'actualité nationale en tous genre et a un regard pointu sur l'actualité africaine.

Laisser un commentaire