Secteur des phosphates : les employés menacent d’aller de nouveau en grève

Les travailleurs de la Société Nouvelle des Phosphates du Togo remettent à jour leur mouvement de débrayage. Ils menacent de boycotter le service les 24 et 25 Août prochains si leurs revendications ne trouvent pas de satisfaction dans les brefs délais.
« Nous allons reprendre la grève, si rien n’est fait », entend-on au niveau de la direction du Syndicat national des mineurs du Togo (Synamito). Mardi, mercredi et jeudi derniers un mouvement similaire avait paralysé toutes les activités sur le site d’extraction des phosphates de Hahotoé et de l’usine de traitement de Kpémé.

Les employés sollicitent depuis 2013 de leurs employeurs une revue améliorée des conditions de vie et de travail. Une plateforme revendicative existe depuis trois ans portant notamment sur le respect des minima conventionnels et le reclassement du personnel, la protection du personnel, les primes de production et de rendement et la révision des primes de transport et de logement.

Les syndicats des employés ne comprennent pas pourquoi « les discussions piétinent depuis 2013 et que les salaires ne sont pas conformes à la grille de la convention interprofessionnelle du Togo ».

Avatar
A propos Omaboe Akpovi 934 Articles
Journaliste Reporter, 7 ans d'expérience. Couvre l'actualité nationale et les reportages sociaux, culturels, ainsi que les événements de la la société civile. Passionné de lecture et des médias sociaux.

Laisser un commentaire