L’approche « bureau du citoyen » dans un processus de contrôle citoyen

La commune de Kpalimé a mis sur pied le bureau du citoyen de la ville. Les bases de ce processus ont été posées avec l’élaboration des textes devant régir l’approche « bureau du citoyen ».

Ce bureau a pour attribution d’enregistrer les besoins des citoyens liés à la vie publique, au développement de la commune et à la gestion des affaires publiques. Les étapes sont qu’une fois ces préoccupations enregistrées, le bureau traite les plaintes, et produit un rapport qu’il dépose à la mairie. Il fait ensuite le suivi à travers son coordonnateur pour que le maire donne des réponses aux préoccupations inscrites dans le rapport.

L’un des principes de la démocratie est la pratique au quotidien de la bonne gouvernance. L’institution de ce bureau est une initiative qui constitue un outil de gestion de proximité efficace. La population de la commune fera l’expérience de s’en accommoder de ce nouvel outil pour l’amélioration du cadre de vie. Cet outil peut renforcer le dialogue et la collaboration entre les administrés et l’administration communale mais aussi entre la société et les élus.

La commune de Kpalimé est identifiée comme la commune pilote qui doit travailler en collaboration avec les autres communes afin d’enrichir le document sur le bureau du citoyen pour son éventuelle intégration à la loi de la décentralisation.

Avatar
A propos Emilie ORONG 669 Articles
Emilie Orong est une passionnée de l'écriture. Elle a rejoint L'Equipe Le Temps en 2015. Couvre l'actualité nationale en tous genre et a un regard pointu sur l'actualité africaine.

Laisser un commentaire