Un Togolais déporté des USA pour sa position sur l’homosexualité

YALI 2016: délégation du Togo

Un jeune togolais retenu pour faire partie du programme « Young African Leaders Initiative » n’ira pas jusqu’au bout de ses six semaines de formation YALI. Il est reproché au  boursier de ce programme initié par le Président Barack Obama d’avoir tenu des propos homophobes. Sa faute serait sa critique répétitive de la politique américaine sur les homosexuels

Le jeune togolais aurait été momentanément retiré du groupe et mis en isolement. Les tentatives pour faire changer d’avis au Kansas State University où il devrait se faire  former pendant six semaines ont été  vaines : « he didnt stop questions about the amarica’s law on LGBT and share his vision during the lecture », lit-on dans un post.

Douze jeunes togolais participent depuis le 18 juin à ce programme comprenant un séminaire de six semaines sur le leadership organisé dans une université américaine, des initiatives de partage sur le busines et l’entrepreneuriat, constitution de réseaux et de développement des compétences, un investissement dans une génération de futurs leaders.

Les participants sont composés de leaders ayant des projets individuels ou collectifs. Il s’agit de Ayawavi Attisso, Enyonam Fumey, Faita Essofa, Nathalie Gamaba Kpante, Emefa Ameyo Kpegba, Rafiou Lassissi, Enyonam Mensah, Abou Douti, Kossi Charles Akakpo, Hombe Kafechina, Foli Segbedji, Tani Tindame.

Le togolais indésiré pour ses prises de position est attendu à l’aéroport International Gnassingbé Eyadema ce lundi 27 juin 2016 à 17h 05. Sur son compte l’intéressé a écrit « Lovely Africa! ».

CK

Avatar
A propos Omaboe Akpovi 911 Articles
Journaliste Reporter, 7 ans d'expérience. Couvre l'actualité nationale et les reportages sociaux, culturels, ainsi que les événements de la la société civile. Passionné de lecture et des médias sociaux.

Laisser un commentaire