Contre la pauvreté des sols et les changements climatiques

La GIFERC paraît la bonne pratique de gestion durable des terres. Une soixantaine de techniciens et producteurs agricoles conviennent de l’«appui aux organisations paysannes pour la vulgarisation de la Gestion Intégrée de la Fertilité, de l’Eau et des Ravageurs par les Champignons (GIFERC) » dans la région maritime. L’initiative entend restaurer la fertilité sur 500 hectares de terrains cultivables dégradés au profit de 1000 producteurs, en leur fournissant des moyens nécessaires pour utiliser la nouvelle approche innovante basée sur l’utilisation de bio fertilisants et de bio pesticides obtenus à partir des champignons. Au cours des douze prochains mois les bénéficiaires pourront ainsi doubler ou tripler leur production de maïs qui est l’aliment de base de la zone d’exécution du projet. Ceux-ci auront des rudiments préalables sur la pratique et les rendements de GIFERC dans le respect de l’environnement.

Le Togo fait face à de nombreux défis dont l’appauvrissement des sols et les changements climatiques. La technique GIFERC peut être d’un apport dans les solutions à ces défis et accroître la production agricole. Les feux de brousse et l’utilisation des fongicides et pesticides chimiques détruisent des micro- organismes de fertilisation des sols que sont les champignons. La GIFERC permet de restaurer la fertilité des sols pour de meilleurs rendements agricoles.

Avatar
A propos Colombo KPAKPABIA 1035 Articles
Colombo Kpakpabia est Directeur de publication du journal Le Temps. Il capitalise plus de 20 ans d'expérience dans la presse écrite et audiovisuelle. Colombo axe son travail sur la recherche et l'efficacité. Contact Email: colombock@gmail.com

Soyez le premier à commenter

Votre commentaire sur cet article