Aucun Togolais sur les listes électorales du Ghana selon les autorités

Le ministre ghanéen de l’intérieur, Kwesi Ahwoi, a rejeté les accusations du NPP (New Patriotic Party), le principal parti d’opposition, quant à la présence de nationaux Togolais dans le fichier électoral ghanéen. Aucun citoyen de nationalité togolaise n’est enregistré sur les listes électorales du Ghana a plaidé le ministre. Pour le gouvernement ghanéen, ces 76.600 électeurs mis en cause par le NPP sont des binationaux.

Le Secrétaire général du NPP, Dr. Mahamadu Bawumiah, avait déclaré que le fichier était corrompu à dessein de frauder les prochaines élections présidentielle et législatives de 2016. Une comparaison faciale du fichier électoral togolais- obtenu dans des conditions inexpliquées- et du fichier ghanéen a ressorti 76.600 électeurs de « nationaux togolais » enregistrés à la fois au Togo et sur les listes de la Volta Region et de Brong Ahafo, régions du Ghana.

Selon les recensements de 2012, le Ghana a 25 millions d’habitants et 14 millions d’électeurs. Une populations électorale un peu  trop élevée si on s’appuie sur les standards internationaux, selon le NPP.

Mais cette sortie du ministre de l’intérieur est loin de taire la polémique sur le fichier électoral. Le parti au pouvoir, le NDC (National democratic Congress), parle de surenchère tribalo-électoraliste tout en accusant le NPP d’attiser la haine ethnique.

De même le NPP accuse le NDC de vouloir, en complicité avec la Commission électorale nationale- jusqu’ici hors de soupçon, tripatouiller le fichier électoral.

Le Ghana connaîtra les élections présidentielle et législatives en décembre 2016. Les deux principaux favoris du scrutin sont le président sortant John Mahama (NDC) et probablement Nana Addo (NPP); à moins que ce dernier est battu aux primaires de son parti. La candidature du président sortant peut être gênée par celle de Mrs Konadu Rwalings, l’épouse du très populaire ex-président John Jerry Rawlings, président fondateur du NDC.

Avatar
A propos Komi Dovlovi 836 Articles
Journaliste chroniqueur, Komi Dovlovi collabore au journal Le Temps depuis sa création en 1999. Il s'occupe de politique et d'actualité africaine. Son travail est axé sur la recherche et l'analyse, en conjonction avec les grands  développements au Togo et sur le continent.

Laisser un commentaire