Vers l’adoption d’un code pastoral pour la région des savanes

L’«Association de Sauvegarde du Couple Nature-Homme pour le développement autocentré» (ASCNA-HO) est en plaidoyer pour l’adoption d’un code pastoral pour la région des savanes. Le document a été remis aux Préfets de Cinkassé, Kpendjal, Oti,Tandjouaré et de Tône. L’initiative contribue à donner une réponse à la prévention et à la gestion durable des conflits fonciers liés au pastoralisme dans la région des Savanes.

Le code comporte des propositions se rapportant à la matérialisation des couloirs de transhumance, le respect des dates d’entrée et de sortie de la transhumance transfrontalière, la culture d’entente entre éleveurs et agriculteurs, la matérialisation des sites de pâturage, la non utilisation des mineurs pour la conduite des animaux au pâturage, le recensement des peulhs sédentaires, le désarmement des éleveurs transhumants et des agriculteurs, le renforcement des compétences des chefs de villages et cantons en matière de résolutions des conflits.
Les responsables de l’initiative ont sollicité la disponibilité de l’ensemble des préfets de la région des Savanes à rendre applicable le présent code pastoral dans leurs ressorts territoriaux en vue d’un regain de cohésion sociale entre agriculteurs et éleveurs en faveur d’un développement local intégré.

Les rapports entre agriculteurs (souvent autochtones) et éleveurs (nomades) sont toujours heurtés durant toute la période d’ouverture ou de fermeture de la campagne de transhumance. Des affrontements saisonniers violents sont rapportés quand vient la saison de la transhumance. Cette saison est réglementée dans le pays mais des dérapages sont légion.

Avatar
About Colombo KPAKPABIA 1038 Articles
Colombo Kpakpabia est Directeur de publication du journal Le Temps. Il capitalise plus de 20 ans d'expérience dans la presse écrite et audiovisuelle. Colombo axe son travail sur la recherche et l'efficacité. Contact Email: colombock@gmail.com

Laisser un commentaire