L’actualité vue par Le Temps du Togo

Le Burkina bombarde Bana avec des moustiques génétiquement modifiés

Dix mille moustiques mâles génétiquement modifiés ont été introduits à…

Liberia : Disparition de "conteneurs" de billets de banque

Cent millions de dollars, destinés à la Banque centrale du…

Vienne: Aussitôt son brevet de pilotage, meurt dans le crash…

Un avion de tourisme, piloté par un jeune de 20…

CILSS : Les Etats veulent renforcer la lutte contre la chenille…

Le Comité permanent inter-Etats de lutte contre la sécheresse dans…

RDC : Journalistes licenciés pour avoir couvert la conférence d’un opposant

Une ONG congolaise dénonce le licenciement de deux journalistes de…

Opic : Nouvelle enveloppe pour financer des projets en Afrique

L’agence américaine Overseas Private Investment Corporation, Opic, a approuvé une…

Le parquet ivoirien recherche "des dizaines de milliards" détournés

La haute autorité pour la bonne gouvernance a saisi le…

La Chine envisage son entrée dans le capital de Asky…

Le Fonds de développement Chine-Afrique (CAD-Fund) s’intéresse à Asky Airlines,…

Suppression de l’aide à la presse : "presse morte" maintenue en…

Les patrons de presse veulent protester en Côte-d'Ivoire contre la…

Participation des FAT aux opérations de maintien de la paix

Les Forces Armées Togolaises, FAT, ont organisé une journée d’information…

La Maison familiale de formation rurale se mue en Association

La Maison familiale de formation rurale rouvre à Manga avec…

William Gomis, ex-joueur de Saint-Etienne, tué dans une fusillade

Les dirigeants et joueurs de l’As Saint-Etienne sont profondément affectés…

Nigeria: une explosion de gaz fait plusieurs morts

Une explosion de gaz suivie d’un incendie a tué plusieurs…

La commune de Tsévié célèbre le mois de l’état civil

La mairie de Tsévié célèbre en partenariat avec le Service…

Ghana: Yahsat lance son service internet à haut débit par…

Le fournisseur de connectivité par satellite, Yahsat, a officiellement lancé…

Sénégal: la BOAD subventionne la construction d’infrastructures scolaires

Le Sénégal projette de construire cinq cent salles de classe…

Arrêté pour avoir comparé les Kenyans à des singes

Un homme d'affaires chinois a été arrêté au Kenya après…

RDC : Militants de Lucha libérés après deux jours de détention

Les sept militants de Lucha (Lutte pour le changement), arrêtés…

Transhumance : La campagne 2018 n’a enregistré aucune mort d’homme

Le Comité National de Transhumance (CNT) a tenu ses assises…

Ouganda : Les autorités interdisent un festival qui célébrerait l'homosexualité

Les autorités en Ouganda ont interdit un des plus importants…

RDC: Officiers arrêtés pour n'avoir pas empêché Lucha de manifester

Deux officiers de la police, accusés de n'avoir pas empêché…

RDC: libération du journaliste Tusenge Sebazungu contre rançon

Une organisation de défense de la presse annonce la libération…

Chine : 60 milliards de dollars au développement de l'Afrique

La Chine va consacrer soixante milliards de dollars supplémentaires au…

Hama: Un hebdomadaire tchadien suspendu pour "fausses informations"

Al-Chahed, un hebdomadaire tchadien, a été suspendu trois mois pour…

Bénin : Sanctions envisagées pour les footballeurs mentant sur leur âge

Bénin, le nouveau président de la fédération de football promet…

PPT : Carlos Kétohou passe les charges à Isidore Akollor

Le Patronat de la Presse Togolaise, PPT, a renouvelé son…

L’Université de Kara ouvre un master en planification de développement

L’Université de Kara va ouvrir cette année un programme de…

Les radios rurales du Togo souhaitent la performance

Les radios rurales du Togo sollicitent l’appui du gouvernement et…

Santé : Cas de cataractes pris en charge dans le Tchamba

Une opération chirurgicale foraine de la cataracte s'est déroulée du…

Ghana : les déchets électroniques passeront à l’usine

Le président du Ghana, Nana Akufo-Addo, a annoncé mercredi la…

«
»
TwitterFacebookGoogle+

Au Burkina Faso, la transition politique menacée

Menaces d’arrestation, appel à la démission, tractations en tous genres: plus rien ne va pour le Premier Ministre de la transition burkinabé Issac Yacouba Zida. Au delà des divergences entre l’ancien numéro 2 de la garde présidentielle de Blaise Compaoré, les nouvelles revendications du haut commandement militaire et de l’ancien parti au pouvoir font peser de lourdes menaces sur le pouvoir de la transition.

Ce jour, alors que le conseil des ministres venait de commencer au Palais Kosyam, Isaac Zida a quitté précipitamment pour rejoindre ses bureaux en centre-ville. Il a été suivi quelques instants par le Ministre de l’Administration territoriale, le colonel Auguste Denise Barry. Interrogé, ce dernier qui était revenu pour la suite du conseil à la différence de son chef expliquera que Zida avait eu un malaise et que lui-même était parti chercher un dossier…

Les événements de la journée ne sont pas faits pour rassurer les Ouagalais. Revenu hier d’Abidjan où il était en visite officielle, le Premier ministre avait été accueilli par un groupe de la société civile. Une marche a été improvisée de l’aéroport jusqu’aux bureaux du chef du gouvernement. Quelques centaines de personnes y ont participé. C’était la réponse de ces organisations de la société civile, parmi lesquelles le très populaire Bali Citoyen de Me Guy Hervé Kam et le Comité Anti-Référendum (CAR) du bouillant Hervé Ouattara.

Isaac Yacouba Zida: l'armée et l'ancien régime réclame sa tête

Isaac Yacouba Zida: l’armée et l’ancien régime réclame sa tête

Le fond du problème

Des revendications militaires, on est passé en 48 heures à une véritable crise politique. A l’origine c’était le Régiment de la Sécurité Présidentielle (RSP) qui réclamaient la démission des militaires du gouvernement et du parlement de transition. Après des discussions infructueuses avec le Président de la transition Michel Kafando, c’est maintenant le haut commandement militaire qui réclame la tête du colonel Zida. L’armée a indiqué qu’elle n’en voulait pas à la transition mais ne voulait plus en tant qu’entité prendre part à ses instances.

Curieusement, hier, des partis favorables à l’ancien président Compaoré sont montés au créneau, pour exiger également la démission du Premier Ministre.

Des voix sont vite montées au sein de la société civile pour accuser l’ancien régime d’être de mèche avec l’armée pour faire tomber la transition.

Les élections dans 3 mois

Pour les observateurs du jeu politique, il va sans dire que ce qui agite le microcosme politique burkinabé n’est rien d’autre que la loi électorale qui exclut de la course les partisans du régime Compaoré. En effet une loi révisant le code électoral rend inéligible « toute personne ayant soutenu ouvertement la révision de la constitution ». Pour des observateurs avertis, cette réforme comporte le risque d’exclure plusieurs acteurs de la course à la présidentielle et aux législatives prévues le Octobre prochain dans le pays.

Ainsi les « manœuvres auxquelles on assiste depuis quelques jours auraient pour finalité de bloquer le processus électoral ou contraindre le gouvernement à reporter les élections. Mais les agitateurs iront-ils jusqu’à attenter à la vie du Premier ministre? Rien n’est moins sûr? A Ouagadougou, la tension monte et personne ne semble contrôler la situation.

Claude Ouedraogo (correspondant permanent Le Temps à Ouagadougou)

4465 Vues totales 2 Vues ce jour
(Visited 222 times, 1 visits today)

Laisser un commentaire

Newsletter