L’actualité vue par Le Temps du Togo

Angola : Filomeno dos Santos incarcéré pour corruption

Le fils de l'ex-président angolais Jose Eduardo dos Santos, Jose…

Le Burkina bombarde Bana avec des moustiques génétiquement modifiés

Dix mille moustiques mâles génétiquement modifiés ont été introduits à…

Liberia : Disparition de "conteneurs" de billets de banque

Cent millions de dollars, destinés à la Banque centrale du…

Vienne: Aussitôt son brevet de pilotage, meurt dans le crash…

Un avion de tourisme, piloté par un jeune de 20…

CILSS : Les Etats veulent renforcer la lutte contre la chenille…

Le Comité permanent inter-Etats de lutte contre la sécheresse dans…

RDC : Journalistes licenciés pour avoir couvert la conférence d’un opposant

Une ONG congolaise dénonce le licenciement de deux journalistes de…

Opic : Nouvelle enveloppe pour financer des projets en Afrique

L’agence américaine Overseas Private Investment Corporation, Opic, a approuvé une…

Le parquet ivoirien recherche "des dizaines de milliards" détournés

La haute autorité pour la bonne gouvernance a saisi le…

La Chine envisage son entrée dans le capital de Asky…

Le Fonds de développement Chine-Afrique (CAD-Fund) s’intéresse à Asky Airlines,…

Suppression de l’aide à la presse : "presse morte" maintenue en…

Les patrons de presse veulent protester en Côte-d'Ivoire contre la…

Participation des FAT aux opérations de maintien de la paix

Les Forces Armées Togolaises, FAT, ont organisé une journée d’information…

La Maison familiale de formation rurale se mue en Association

La Maison familiale de formation rurale rouvre à Manga avec…

William Gomis, ex-joueur de Saint-Etienne, tué dans une fusillade

Les dirigeants et joueurs de l’As Saint-Etienne sont profondément affectés…

Nigeria: une explosion de gaz fait plusieurs morts

Une explosion de gaz suivie d’un incendie a tué plusieurs…

La commune de Tsévié célèbre le mois de l’état civil

La mairie de Tsévié célèbre en partenariat avec le Service…

Ghana: Yahsat lance son service internet à haut débit par…

Le fournisseur de connectivité par satellite, Yahsat, a officiellement lancé…

Sénégal: la BOAD subventionne la construction d’infrastructures scolaires

Le Sénégal projette de construire cinq cent salles de classe…

Arrêté pour avoir comparé les Kenyans à des singes

Un homme d'affaires chinois a été arrêté au Kenya après…

RDC : Militants de Lucha libérés après deux jours de détention

Les sept militants de Lucha (Lutte pour le changement), arrêtés…

Transhumance : La campagne 2018 n’a enregistré aucune mort d’homme

Le Comité National de Transhumance (CNT) a tenu ses assises…

Ouganda : Les autorités interdisent un festival qui célébrerait l'homosexualité

Les autorités en Ouganda ont interdit un des plus importants…

RDC: Officiers arrêtés pour n'avoir pas empêché Lucha de manifester

Deux officiers de la police, accusés de n'avoir pas empêché…

RDC: libération du journaliste Tusenge Sebazungu contre rançon

Une organisation de défense de la presse annonce la libération…

Chine : 60 milliards de dollars au développement de l'Afrique

La Chine va consacrer soixante milliards de dollars supplémentaires au…

Hama: Un hebdomadaire tchadien suspendu pour "fausses informations"

Al-Chahed, un hebdomadaire tchadien, a été suspendu trois mois pour…

Bénin : Sanctions envisagées pour les footballeurs mentant sur leur âge

Bénin, le nouveau président de la fédération de football promet…

PPT : Carlos Kétohou passe les charges à Isidore Akollor

Le Patronat de la Presse Togolaise, PPT, a renouvelé son…

L’Université de Kara ouvre un master en planification de développement

L’Université de Kara va ouvrir cette année un programme de…

Les radios rurales du Togo souhaitent la performance

Les radios rurales du Togo sollicitent l’appui du gouvernement et…

Santé : Cas de cataractes pris en charge dans le Tchamba

Une opération chirurgicale foraine de la cataracte s'est déroulée du…

«
»
TwitterFacebookGoogle+

Togo : Les 5 défis du troisième mandat de Faure Gnassingbé

Le nouveau premier ministre nommé à la suite de la présidentielle du 25 Avril 2015 a formé son gouvernement. L’investiture du président annoncée (en grande pompe) n’a pas eu lieu, sans qu’une raison officielle en soit donnée. Des promesses innombrables ont été faites pendant la campagne électorale. Au-delà de la déclaration de politique générale présentée par Komi Klassou devant les députés, le régime est attendu sur des chantiers prioritaires qu’il ne saurait ignorer.

  1. Les réformes politiques

L’élection présidentielle s’est tenue alors que le régime n’a pas tenu les promesses et engagements pris dans le cadre des dialogues politiques passés avec l’opposition. Il s’agit notamment de réformes institutionnelles et normatives pour ancrer le pays dans un véritable système démocratique. Ce qui choque le plus les observateurs et les acteurs démocratiques dans le pays, c’est le scrutin présidentiel à un tour et le mandat présidentiel illimité.

Face à une opposition claudicante et à un pouvoir jusqu’au-boutiste, le processus politique au Togo a besoin d’être repensé sérieusement.

  1. La décentralisation et les élections locales

En dépit des discours, le régime UNIR a refusé jusqu’à présent d’organiser les élections communales. Les réformes administratives sont presque au point mort. Contrairement à tous ses voisins, le Togo reste un Etat unitaire fort, avec des collectivités territoriales sous la férule du pouvoir central. La décentralisation fait partie des attributions d’un des ministères du nouveau gouvernement. Normalement les élections devraient consacrer un processus de réformes administratives, impliquant les différents acteurs. Le parti au pouvoir semble avoir trainé dans ce processus parce qu’il n’était pas sûr de gagner ces élections. Mais l’état de délabrement de l’opposition actuelle semble le rassurer à avancer désormais. On s’attend à ce que des élections municipales soient annoncées dans les six prochains mois.

  1. Les Togolais de l’étranger

Le gouvernement n’a pas réussi à intégrer la diaspora dans le processus de développement national. Le fait que les communautés togolaises à l’étranger soient dominées par des personnalités acquises à l’opposition pourrait expliquer cet état de fait. Il y a eu lors du mandat passé des rencontres au pays et dans des missions envoyées par des officiels dans certains pays d’immigration des Togolais. Mais les projets entrepris (y compris ceux en partenariat avec les donateurs internationaux, dont la BAD et le PNUD) n’ont pas abouti.  La diaspora a des revendications parmi lesquelles le vote lors des consultations nationales (législatives et présidentielles). Quand on sait l’importance et la qualité dont regorge cette communauté, continuer à l’ignorer serait grave.

  1. L’assainissement de la gestion publique

Le Togo n’a pas bonne cote en matière de la bonne gouvernance et des libertés publiques. Des efforts importants devront être consentis, notamment en matière de lutte contre la corruption. Les ambitions du pays sur le plan des investissements extérieurs et de la coopération internationale obligent les dirigeants à passer de la parole aux actes.

  1. La réforme des forces de défense et de sécurité

Le pays est considéré comme un régime policier. L’armée est présente à toutes les échelles de la gestion publique. Elle est une des composantes au gouvernement dont le pays aurait bien pu se passer. De vieilles relations incestueuses existent entre les forces armées et le pouvoir politique. De plus le caractère tribal de l’armée nationale est regardé comme un des obstacles à l’alternance démocratique à la tête du pays. Des promesses avaient été faites pour la réforme du secteur de la sécurité, mais  elles sont restées vaines.

Le troisième mandat de Faure Gnassingbé ne s’écoulera pas comme un fleuve tranquille. Les défis sont grands et les menaces d’instabilité sont réelles. Si le pouvoir ne prend pas l’initiative de s’ouvrir en entamant lui-même des réformes crédibles, les Togolais pourraient être amenés à trouver d’autres moyens de coercition dont les conséquences seraient dommageables à tous les égards.

K. Agboglati

3971 Vues totales 2 Vues ce jour
(Visited 1 282 times, 1 visits today)

1 comment

  1. Joseph le Sage

    Je ne crois pas que ce régime acceptera volontairement de faire les réformes politiques. Il n’y a qu’une solution sure: l’obliger à partir!

Laisser un commentaire

Newsletter