Incidents entre un maire et des routiers à Adidogomé

Kossi Aboka

Selon notre confrère Golfe News, une vive altercation s’était produite hier vendredi entre des chauffeurs routiers d’une station située non loin de la douane d’Adidogomé, et  le président de la délégation spéciale de la préfecture du Golfe,  Kossi Agbegnigan Aboka. Le président aurait eu des sueurs froides et a évité in extremis un passage à tabac par les chauffeurs. La délégation spéciale voudrait démanteler les installations d’une station anarchique, et le président était arrivé sur les lieux suivi des forces de l’ordre, qui ont réussi à le tirer des griffes rageuses des chauffeurs. Il s’agissait d’une station pour les voyages à destination de Kpalimé.

Un arrêté préfectoral avait exigé le démantèlement de ses stations anarchiques et le dégagement des voies publiques.  Et cette opération s’est déroulée sur les routes nationales N°1, N°2 et N°3. Elle vise surtout les chauffeurs et les vendeurs de véhicules d’occasion qui occupent illégalement les voies nationales.

La Délégation spéciale de la préfecture du Golfe, qui fait office de mairie, se plaigne de se perdre dans la géographie des stations pour une levée efficace des taxes.Les stations anarchiques seraient difficilement imposables.

Reste que cet incident intervient tout juste une semaine après la manifestation spontanée des chauffeurs de taxis-motos contre les exactions de la police routière et des agents du fisc, le 12 juin. La marche du 12 juin sur le ministère de la Sécurité avait failli dégénérer si le ministre Damehane Yark n’avait pas usé de diplomatie en revenant sur ses propres décisions. Le ministère avait ordonné la saisie des motos, une mesure qu’il était contraint à abandonner par la suite.

Le Togo n’a pas organisé d’élections locales depuis 1987. Les délégations spéciales nommée par décret présidentiel, donc non élues, et n’étant pas soumis au suffrage des électeurs de leurs communes, les dirigeants de ces mairies ont montré jusqu’ici leurs limites.

Soyez le premier à commenter

Votre avis sur cet article