L’actualité vue par Le Temps du Togo

Angola : Filomeno dos Santos incarcéré pour corruption

Le fils de l'ex-président angolais Jose Eduardo dos Santos, Jose…

Le Burkina bombarde Bana avec des moustiques génétiquement modifiés

Dix mille moustiques mâles génétiquement modifiés ont été introduits à…

Liberia : Disparition de "conteneurs" de billets de banque

Cent millions de dollars, destinés à la Banque centrale du…

Vienne: Aussitôt son brevet de pilotage, meurt dans le crash…

Un avion de tourisme, piloté par un jeune de 20…

CILSS : Les Etats veulent renforcer la lutte contre la chenille…

Le Comité permanent inter-Etats de lutte contre la sécheresse dans…

RDC : Journalistes licenciés pour avoir couvert la conférence d’un opposant

Une ONG congolaise dénonce le licenciement de deux journalistes de…

Opic : Nouvelle enveloppe pour financer des projets en Afrique

L’agence américaine Overseas Private Investment Corporation, Opic, a approuvé une…

Le parquet ivoirien recherche "des dizaines de milliards" détournés

La haute autorité pour la bonne gouvernance a saisi le…

La Chine envisage son entrée dans le capital de Asky…

Le Fonds de développement Chine-Afrique (CAD-Fund) s’intéresse à Asky Airlines,…

Suppression de l’aide à la presse : "presse morte" maintenue en…

Les patrons de presse veulent protester en Côte-d'Ivoire contre la…

Participation des FAT aux opérations de maintien de la paix

Les Forces Armées Togolaises, FAT, ont organisé une journée d’information…

La Maison familiale de formation rurale se mue en Association

La Maison familiale de formation rurale rouvre à Manga avec…

William Gomis, ex-joueur de Saint-Etienne, tué dans une fusillade

Les dirigeants et joueurs de l’As Saint-Etienne sont profondément affectés…

Nigeria: une explosion de gaz fait plusieurs morts

Une explosion de gaz suivie d’un incendie a tué plusieurs…

La commune de Tsévié célèbre le mois de l’état civil

La mairie de Tsévié célèbre en partenariat avec le Service…

Ghana: Yahsat lance son service internet à haut débit par…

Le fournisseur de connectivité par satellite, Yahsat, a officiellement lancé…

Sénégal: la BOAD subventionne la construction d’infrastructures scolaires

Le Sénégal projette de construire cinq cent salles de classe…

Arrêté pour avoir comparé les Kenyans à des singes

Un homme d'affaires chinois a été arrêté au Kenya après…

RDC : Militants de Lucha libérés après deux jours de détention

Les sept militants de Lucha (Lutte pour le changement), arrêtés…

Transhumance : La campagne 2018 n’a enregistré aucune mort d’homme

Le Comité National de Transhumance (CNT) a tenu ses assises…

Ouganda : Les autorités interdisent un festival qui célébrerait l'homosexualité

Les autorités en Ouganda ont interdit un des plus importants…

RDC: Officiers arrêtés pour n'avoir pas empêché Lucha de manifester

Deux officiers de la police, accusés de n'avoir pas empêché…

RDC: libération du journaliste Tusenge Sebazungu contre rançon

Une organisation de défense de la presse annonce la libération…

Chine : 60 milliards de dollars au développement de l'Afrique

La Chine va consacrer soixante milliards de dollars supplémentaires au…

Hama: Un hebdomadaire tchadien suspendu pour "fausses informations"

Al-Chahed, un hebdomadaire tchadien, a été suspendu trois mois pour…

Bénin : Sanctions envisagées pour les footballeurs mentant sur leur âge

Bénin, le nouveau président de la fédération de football promet…

PPT : Carlos Kétohou passe les charges à Isidore Akollor

Le Patronat de la Presse Togolaise, PPT, a renouvelé son…

L’Université de Kara ouvre un master en planification de développement

L’Université de Kara va ouvrir cette année un programme de…

Les radios rurales du Togo souhaitent la performance

Les radios rurales du Togo sollicitent l’appui du gouvernement et…

Santé : Cas de cataractes pris en charge dans le Tchamba

Une opération chirurgicale foraine de la cataracte s'est déroulée du…

«
»
TwitterFacebookGoogle+

Editorial: Faut-il geler (les activités) des partis politiques de l’opposition au Togo ?

La tragi-comédie de la participation des candidats issus de l’opposition (démocratique) au scrutin présidentiel tenu le 25 Avril au Togo marque inévitablement la fin d’une longue aventure de lutte pour le changement. Les ingrédients de l’échec lamentable de cette opposition n’est pas à rechercher dans la transparence ou non de cette consultation mais dans les conditions dans lesquelles des personnes ont cru devoir vendre de nouvelles illusions d’alternance à la population togolaise affaiblie par 25 années de tribulations politiques infructueuses.
Il n’est pas question de savoir si l’ANC et le CAP 2015 tout comme l’ADDI – pour ne citer que les formations politiques ayant un réel ancrage dans cette famille politique- avaient raison ou pas de participer à la présidentielle. La question concerne plutôt la capacité d’une opposition partisane à mettre fin à la gouvernance clanico-militaire qui a cours au Togo depuis 1967. L’échec donc ne se rapporte pas à l’absence de victoire (qui du reste est impossible dans les conditions de forme de la compétition), mais aux avatars de l’organisation humaine et politique des rapports de force entre les porteurs de ce projet de changement et le régime régénéré du RPT-Gnassingbé. On le dira donc : c’est définitivement vu certifié que les opposants au Togo ne peuvent pas renverser la dictature au moyen d’élections.
Les partis politiques d’opposition, depuis 1991, constituent le plus grand commun diviseur des forces politiques de au Togo. Ils sont structurellement faibles, stratégiques désorientés, et financièrement pauvres. Ils ont été – et sont peut-être encore – dirigés par des hommes et des femmes de bonne volonté, malheureusement confrontés aux limites évidentes de leur engagement. En prenant le devant de la lutte à la suite de la conférence nationale, ils ont par contre démontré leur capacité à annihiler toutes les changes susceptibles de les positionner en alternative au régime contesté.
On n’est donc pas surpris, face à la grande adhésion de fait des populations à l’idéal de changement de remarquer que de l’UFC hier à l’ANC aujourd’hui, en passant par le CAR, l’UTD, la CDPA et les autres, on n’ait pas de résultat. Il en est de même des tentatives de regroupement qui en elles seules n’ont guère pu créer les conditions d’un rapport de forces durable.
Avec la présidentielle de 2015, l’opposition s’est nui à elle-même ; elle a affiché au grand jour ses déchirures et les animosités qui habitent ses dirigeants, les uns contre les autres. Après cette bataille honteuse, il faut avoir le courage de compter les abatis. Le solde est mauvais. Ne pas le reconnaitre serait une profonde bêtise!
Des voix s’élèvent pour appeler à un renouveau au sein de l’opposition. On invoque de nouveaux acteurs, comme si par une baguette magique, la performance viendra par une simple substitution des joueurs. Y croire, c’est aussi se fourvoyer. Le projet le plus viable est celui qui transcendera les frontières poreuses des partis politiques. Ces officines n’écouleront plus aucune marchandise qui tienne, face à un système politique de plus en plus stratège dans un environnement régional inconstant. La population sera attentive à des projets innovants, qui réhabiliteront avant tout la légitime lutte du peuple pour la démocratie. Le besoin est plus que jamais d’actualité ; l’urgence aussi.
Partout en Afrique où les murs de l’oppression sont tombés, les partis n’ont pas été toujours à l’avant-garde des combats. Ce sont des citoyens qui, individuellement et collectivement ont montré leur ras-le-bol. Au Togo, le régime de Faure Gnassingbé a droit à une nouvelle opposition efficace et novatrice.
K. Agboglati (letempstg@gmail.com)

2487 Vues totales 8 Vues ce jour
(Visited 56 times, 1 visits today)

Laisser un commentaire

Newsletter