Résultats partiels basés sur les PV de quelques circonscriptions

Siaka Sangaré, général malien, chef de la mission des experts de l'OIF

La Commission électorale nationale indépendante (CENI) commence à délivrer au compte-goutte les résultats provenant de quelques circonscriptions électorales du pays. Ce sont des résultats basés uniquement sur les procès-verbaux provenant des bureaux de vote, les seuls privilégiés dans le traitement et la validation du décompte.

La CENI n’a pu vérifier et proclamer que le résultat d’ensemble de six CELI (Commission électorale locale indépendante) choisies selon l’ordre alphabétique. Il s’agit des préfectures de l’Avé, d’Assoli, d’Anié, de la Binah, de Bassar, et de Baguida. Des résultats très partiels qui donnent une avance à Faure Gnassingbé. Il y a au total 46 CELI.

Sur ces CELI:

Nombre d’inscrits : 346.597
Votants: 214.876
Bureau de vote: 934
Bulletins nuls : 6370
CAP 2015 :  68.957
MCD: 1.761
NET: 1.657
Addi 1.569
Unir: 133.375

Les vérifications des procès-verbaux continuent. Et on n’a pas encore les résultats de Lomé.

Les manœuvres du pouvoir mises en échec

Les tentatives du pouvoir pour imposer des résultats issus du dispositif SUCCES ont manifestement échoué. Le général Siaka Sangaré, représentant l’OIF, a tenu bon pour l’instant face aux intimidations de toutes sortes du pouvoir. Le ministre Gilbert Bawara en charge de l’Administration avait commencé à donner les résultats en lieu et place du président de la CENI. Il préparait les esprits à accepter le « hold up » électoral selon le CAP 2015 et l’ADDI. Ces deux partis ont fait des déclarations dénonçant de nombreuses irrégularités. Le CAP 2015 affirme que son candidat a une confortable avance basée sur les PV.

Soyez le premier à commenter

Vos commentaires sur l'article