L’actualité vue par Le Temps du Togo

Les pharmaciens mobilisés contre l’usage excessif des antibiotiques

Les pharmaciens célèbrent leur semaine au Togo. Pour cette nouvelle…

Ouganda : Onze écoliers meurent dans l'incendie de leurs dortoirs

Onze jeunes garçons Ougandais ont été tués et 20 grièvement…

Il guettait les proches des patients pour voler leurs motos

Voleur de motos? Un présumé avait sa tactique unique pour…

Togo/Bénin : Négociation pour la délimitation de la frontière maritime

Le Togo et le Bénin négocient la délimitation consensuelle de…

Cameron : Libération de la journaliste anglophone Mimi Mefo

La journaliste anglophone camerounaise, Mimi Mefo, a été libérée samedi…

Tchad : Un an de prison ferme pour "séquestration" d'une mineure

L'époux de la jeune Hawariya, qui l'accusait de l'avoir séquestrée…

eSwatini : La fille du roi, ministre de l'Information du royaume

La fille du roi Mswati III de l'eSwatini, ancien Swaziland,…

Mobilisation pour améliorer les conditions de vie des personnes âgées

L’Etat togolais mobilise ses partenaires pour la mise en œuvre…

Le Togo accueille un colloque international sur les plantes médicinales

Lomé abritera en décembre un colloque international sur les plantes…

Etude : Des chiens capables de diagnostiquer le paludisme

Des chiens spécialement formés pourraient diagnostiquer le paludisme en flairant…

Niels Högel, «l'infirmier du diable» accusé d'une centaine de meurtres

«Le pire meurtrier d'Allemagne depuis Hitler», «l'infirmier du diable», «le…

Tanzanie : Dar es Salaam appelle à dénoncer les homosexuels

Le gouverneur de Dar es Salaam et environs est en…

Guinée-équatoriale : Alfredo Okenve, a été arrêté et "roué de coups"

Un défenseur des droits humains équato-guinéen, Alfredo Okenve a été…

Gabon : la mouvance Anonymous a attaqué les sites officiels

Des hackers de la mouvance Anonymous ont revendiqué les attaques…

Indonésie : Un avion de Lion Air parti de Jakarta s'écrase…

Un appareil de la compagnie Lion Air a disparu des radars…

Liberia : Weah annonce la gratuité pour le premier cycle universitaire

Le président du Liberia, GeorgeLe président Georges Weah vient d’annoncer…

François Jeronimo Amorin J., héros de la lutte indépendantiste disparaît.

François Jeronimo Amorin Joao compte parmi les ardents militants ayant…

Canal+ condamnée pour un "éloge appuyé" du Togo

La chaîne française Canal+ a été condamnée par le CSA,…

Le Maroc teste son projet de télémédecine en zone rurale

Le Maroc a lancé, le 22 octobre 2018, la phase…

Raila Odinga nommé haut représentant de l'Union africaine

L’Union africaine nomme l’opposant kényan, Raila Odinga haut représentant de…

Arrestation pour contrefaçon de la quinine en RDC 

Deux responsables d'un des plus grands laboratoires pharmaceutiques en RDC…

Ethiopie : au moins 120 clous extraits de l'estomac d'un patient

Des médecins d'un hôpital de la capitale éthiopienne ont extrait…

Le Togo contre la criminalité faunique et floristique

L’autorité chargée de la protection de l’environnement et des ressources…

Médias/RDC : Cinq journalistes "enlevés" à Kinshasa

Cinq journalistes d'un tri-hebdomadaire paraissant à Kinshasa "enlevés" après la…

Le Togo communique sur l’organisme de sécurité sanitaire des aliments

Le Togo est en chantier pour créer un organisme de…

Vers l’interconnexion des douanes de cinq pays ouest-africains

Réunis à Lomé, le Burkina Faso, la Côte d'Ivoire, le…

Angola : Le président se réjouit d'avoir freiné la corruption

Le président angolais s'est réjoui des résultats obtenus sur le…

Appel aux bonnes pratiques dans le commerce café-cacao

A l’orée de la campagne de commercialisation du café-cacao, les…

Sierra Leone: le gouvernement annule un contrat avec la Chine

Le gouvernement sierra léonais résilie un contrat de 300 millions $…

L'ancien footballeur Bonaventure Kalou gagne la mairie de Vavoua

L'ancien international ivoirien Bonaventure Kalou a été élu maire de…

«
»
TwitterFacebookGoogle+

Togo: Alors on vote!

25 Avril: le jour s'est levé sur le Togo et les électeurs ont commencé à se drainer vers les bureaux de vote. Les centres de vote, environ 9000 sont situés pour la plupart dans des écoles publiques à travers le pays. Le corps électoral est estimé quant à lui à 3,5 millions de personnes. Le président sortant Faure Gnassingbé affronte 4 candidats de l'opposition dont le principal est Jean Pierre Fabre de l'Alliance Nationale pour le Changement (ANC).

Quel intérêt présente cette élection?

Le scrutin intervient à la suite de longs mois au cours desquels les adversaires du régime, partis politiques et organisations de la société civile ont revendiqué sans succès des réformes institutionnelles et constitutionnelles, sans résultat. Le système électoral en vigueur au Togo est particulier: l’élection est à un tour, sans conséquence sur la participation des électeurs. Le mandat est illimité, donc le président peut se représenter autant de fois qu’il le souhaite. Dans ces conditions, l’alternance à la tête du pays semble compromise.

[easy-media med= »9485″]

La Commission électorale nationale indépendante (CENI) qui a la charge de l’organisation de l’élection est constituée par des représentants du parti au pouvoir et ceux de l’opposition. L’actuelle CENI a été reconstituée à plusieurs reprises, pouvoir et opposition y remplaçant continuellement leurs délégués avec leurs militants les plus fidèles. Jusqu’à l’ouverture des bureaux de vote, il n’y a pas de compromis entre les protagonistes sur le système de compilation des résultats du vote. Le logiciel SUCCES acquis par la CENI est contesté par le CAP 2015 qui endosse la candidature de Jean Pierre Fabre.

Taffa Tabiou, le Président de la CENI n'a pas suffisamment de poigne pour être au-dessus de la mêlée.

Taffa Tabiou, le Président de la CENI n’a pas suffisamment de poigne pour être au-dessus de la mêlée.

Surveillance du vote

La société civile est présente dans l’élection, à travers la Concertation Nationale de la Société Civile (CNSC Togo) qui déploient environ 1200 observateurs dans les bureaux de vote. La CNSC met en place également un dispositif pour le décompte parallèle du vote… C’est une autre source de pression sur la CENI, car ce système a permis dans certains pays tels que le Ghana et le Nigeria d’assurer la fiabilité ou non de l’élection. La société civile togolaise a bénéficié du soutien financier de l’Union Européenne pour cette opération.Les responsables de la CNSC Togo à la conférence de presse

Outre la société civile, la Francophonie, la CEDEAO, l’Union Africaine et l’UEMOA ont envoyé des observateurs au Togo, dont le nombre n’est pas connu. Leur appréciation du déroulement des opérations comptera au final.

Cette élection changera quelque chose

Le processus de cette présidentielle, avant même l’aboutissement de la consultation a vu plusieurs acteurs politiques prendre position de manière radicale. Même si l’opposition se présente en rangs dispersés et sans stratégie unitaire, il faut reconnaître que le CAP 2015 est parvenu à faire de cette élection un enjeu national que rien ne laissait présager après l’échec du dialogue politique. Pour la première fois, Jean Pierre Fabre se présente comme une alternative face au candidat président, faisant campagne dans l’ensemble du pays avec des moyens conséquents. Et c’est là l’autre originalité de ce scrutin: le financement de la campagne par des fonds publics. Chaque candidat a reçu plus de 70 millions CFA de l’Etat pour ses activités de campagne! L’innovation est dénoncée par certains acteurs politiques, surtout ceux qui ont décidé de boycotté l’élection, parlant de « dilapidation » des deniers publics.

Enjeu: l’après élection

C’est la proclamation des résultats et la réaction des deux principaux candidats qui déterminera le véritable enjeu de cette élection. Alors que la CENI est seule autorisée à proclamer les résultats, le rejet du SUCCES par l’opposition fait courir des risques sur l’issue du scrutin. L’opposition pourrait contester ces résultats s’ils ne lui sont pas favorables.

Par le passé, les élections présidentielles au Togo ont entraîné des actes de violence entre les partisans du pouvoir et ceux de l’opposition avec souvent l’implication des milices armées et des agents des forces de sécurité publique. En 2005, ces violences ont entre 500 et 800 victimes.

Joséphine Bawa

 

2541 Vues totales 2 Vues ce jour
(Visited 52 times, 1 visits today)

Laisser un commentaire

Newsletter