L’actualité vue par Le Temps du Togo

Le Burkina bombarde Bana avec des moustiques génétiquement modifiés

Dix mille moustiques mâles génétiquement modifiés ont été introduits à…

Liberia : Disparition de "conteneurs" de billets de banque

Cent millions de dollars, destinés à la Banque centrale du…

Vienne: Aussitôt son brevet de pilotage, meurt dans le crash…

Un avion de tourisme, piloté par un jeune de 20…

CILSS : Les Etats veulent renforcer la lutte contre la chenille…

Le Comité permanent inter-Etats de lutte contre la sécheresse dans…

RDC : Journalistes licenciés pour avoir couvert la conférence d’un opposant

Une ONG congolaise dénonce le licenciement de deux journalistes de…

Opic : Nouvelle enveloppe pour financer des projets en Afrique

L’agence américaine Overseas Private Investment Corporation, Opic, a approuvé une…

Le parquet ivoirien recherche "des dizaines de milliards" détournés

La haute autorité pour la bonne gouvernance a saisi le…

La Chine envisage son entrée dans le capital de Asky…

Le Fonds de développement Chine-Afrique (CAD-Fund) s’intéresse à Asky Airlines,…

Suppression de l’aide à la presse : "presse morte" maintenue en…

Les patrons de presse veulent protester en Côte-d'Ivoire contre la…

Participation des FAT aux opérations de maintien de la paix

Les Forces Armées Togolaises, FAT, ont organisé une journée d’information…

La Maison familiale de formation rurale se mue en Association

La Maison familiale de formation rurale rouvre à Manga avec…

William Gomis, ex-joueur de Saint-Etienne, tué dans une fusillade

Les dirigeants et joueurs de l’As Saint-Etienne sont profondément affectés…

Nigeria: une explosion de gaz fait plusieurs morts

Une explosion de gaz suivie d’un incendie a tué plusieurs…

La commune de Tsévié célèbre le mois de l’état civil

La mairie de Tsévié célèbre en partenariat avec le Service…

Ghana: Yahsat lance son service internet à haut débit par…

Le fournisseur de connectivité par satellite, Yahsat, a officiellement lancé…

Sénégal: la BOAD subventionne la construction d’infrastructures scolaires

Le Sénégal projette de construire cinq cent salles de classe…

Arrêté pour avoir comparé les Kenyans à des singes

Un homme d'affaires chinois a été arrêté au Kenya après…

RDC : Militants de Lucha libérés après deux jours de détention

Les sept militants de Lucha (Lutte pour le changement), arrêtés…

Transhumance : La campagne 2018 n’a enregistré aucune mort d’homme

Le Comité National de Transhumance (CNT) a tenu ses assises…

Ouganda : Les autorités interdisent un festival qui célébrerait l'homosexualité

Les autorités en Ouganda ont interdit un des plus importants…

RDC: Officiers arrêtés pour n'avoir pas empêché Lucha de manifester

Deux officiers de la police, accusés de n'avoir pas empêché…

RDC: libération du journaliste Tusenge Sebazungu contre rançon

Une organisation de défense de la presse annonce la libération…

Chine : 60 milliards de dollars au développement de l'Afrique

La Chine va consacrer soixante milliards de dollars supplémentaires au…

Hama: Un hebdomadaire tchadien suspendu pour "fausses informations"

Al-Chahed, un hebdomadaire tchadien, a été suspendu trois mois pour…

Bénin : Sanctions envisagées pour les footballeurs mentant sur leur âge

Bénin, le nouveau président de la fédération de football promet…

PPT : Carlos Kétohou passe les charges à Isidore Akollor

Le Patronat de la Presse Togolaise, PPT, a renouvelé son…

L’Université de Kara ouvre un master en planification de développement

L’Université de Kara va ouvrir cette année un programme de…

Les radios rurales du Togo souhaitent la performance

Les radios rurales du Togo sollicitent l’appui du gouvernement et…

Santé : Cas de cataractes pris en charge dans le Tchamba

Une opération chirurgicale foraine de la cataracte s'est déroulée du…

Ghana : les déchets électroniques passeront à l’usine

Le président du Ghana, Nana Akufo-Addo, a annoncé mercredi la…

«
»
TwitterFacebookGoogle+

Togo: Alors on vote!

25 Avril: le jour s'est levé sur le Togo et les électeurs ont commencé à se drainer vers les bureaux de vote. Les centres de vote, environ 9000 sont situés pour la plupart dans des écoles publiques à travers le pays. Le corps électoral est estimé quant à lui à 3,5 millions de personnes. Le président sortant Faure Gnassingbé affronte 4 candidats de l'opposition dont le principal est Jean Pierre Fabre de l'Alliance Nationale pour le Changement (ANC).

Quel intérêt présente cette élection?

Le scrutin intervient à la suite de longs mois au cours desquels les adversaires du régime, partis politiques et organisations de la société civile ont revendiqué sans succès des réformes institutionnelles et constitutionnelles, sans résultat. Le système électoral en vigueur au Togo est particulier: l’élection est à un tour, sans conséquence sur la participation des électeurs. Le mandat est illimité, donc le président peut se représenter autant de fois qu’il le souhaite. Dans ces conditions, l’alternance à la tête du pays semble compromise.

[easy-media med= »9485″]

La Commission électorale nationale indépendante (CENI) qui a la charge de l’organisation de l’élection est constituée par des représentants du parti au pouvoir et ceux de l’opposition. L’actuelle CENI a été reconstituée à plusieurs reprises, pouvoir et opposition y remplaçant continuellement leurs délégués avec leurs militants les plus fidèles. Jusqu’à l’ouverture des bureaux de vote, il n’y a pas de compromis entre les protagonistes sur le système de compilation des résultats du vote. Le logiciel SUCCES acquis par la CENI est contesté par le CAP 2015 qui endosse la candidature de Jean Pierre Fabre.

Taffa Tabiou, le Président de la CENI n'a pas suffisamment de poigne pour être au-dessus de la mêlée.

Taffa Tabiou, le Président de la CENI n’a pas suffisamment de poigne pour être au-dessus de la mêlée.

Surveillance du vote

La société civile est présente dans l’élection, à travers la Concertation Nationale de la Société Civile (CNSC Togo) qui déploient environ 1200 observateurs dans les bureaux de vote. La CNSC met en place également un dispositif pour le décompte parallèle du vote… C’est une autre source de pression sur la CENI, car ce système a permis dans certains pays tels que le Ghana et le Nigeria d’assurer la fiabilité ou non de l’élection. La société civile togolaise a bénéficié du soutien financier de l’Union Européenne pour cette opération.Les responsables de la CNSC Togo à la conférence de presse

Outre la société civile, la Francophonie, la CEDEAO, l’Union Africaine et l’UEMOA ont envoyé des observateurs au Togo, dont le nombre n’est pas connu. Leur appréciation du déroulement des opérations comptera au final.

Cette élection changera quelque chose

Le processus de cette présidentielle, avant même l’aboutissement de la consultation a vu plusieurs acteurs politiques prendre position de manière radicale. Même si l’opposition se présente en rangs dispersés et sans stratégie unitaire, il faut reconnaître que le CAP 2015 est parvenu à faire de cette élection un enjeu national que rien ne laissait présager après l’échec du dialogue politique. Pour la première fois, Jean Pierre Fabre se présente comme une alternative face au candidat président, faisant campagne dans l’ensemble du pays avec des moyens conséquents. Et c’est là l’autre originalité de ce scrutin: le financement de la campagne par des fonds publics. Chaque candidat a reçu plus de 70 millions CFA de l’Etat pour ses activités de campagne! L’innovation est dénoncée par certains acteurs politiques, surtout ceux qui ont décidé de boycotté l’élection, parlant de « dilapidation » des deniers publics.

Enjeu: l’après élection

C’est la proclamation des résultats et la réaction des deux principaux candidats qui déterminera le véritable enjeu de cette élection. Alors que la CENI est seule autorisée à proclamer les résultats, le rejet du SUCCES par l’opposition fait courir des risques sur l’issue du scrutin. L’opposition pourrait contester ces résultats s’ils ne lui sont pas favorables.

Par le passé, les élections présidentielles au Togo ont entraîné des actes de violence entre les partisans du pouvoir et ceux de l’opposition avec souvent l’implication des milices armées et des agents des forces de sécurité publique. En 2005, ces violences ont entre 500 et 800 victimes.

Joséphine Bawa

 

2383 Vues totales 4 Vues ce jour
(Visited 52 times, 1 visits today)

Laisser un commentaire

Newsletter