L’actualité vue par Le Temps du Togo

Le Burkina bombarde Bana avec des moustiques génétiquement modifiés

Dix mille moustiques mâles génétiquement modifiés ont été introduits à…

Liberia : Disparition de "conteneurs" de billets de banque

Cent millions de dollars, destinés à la Banque centrale du…

Vienne: Aussitôt son brevet de pilotage, meurt dans le crash…

Un avion de tourisme, piloté par un jeune de 20…

CILSS : Les Etats veulent renforcer la lutte contre la chenille…

Le Comité permanent inter-Etats de lutte contre la sécheresse dans…

RDC : Journalistes licenciés pour avoir couvert la conférence d’un opposant

Une ONG congolaise dénonce le licenciement de deux journalistes de…

Opic : Nouvelle enveloppe pour financer des projets en Afrique

L’agence américaine Overseas Private Investment Corporation, Opic, a approuvé une…

Le parquet ivoirien recherche "des dizaines de milliards" détournés

La haute autorité pour la bonne gouvernance a saisi le…

La Chine envisage son entrée dans le capital de Asky…

Le Fonds de développement Chine-Afrique (CAD-Fund) s’intéresse à Asky Airlines,…

Suppression de l’aide à la presse : "presse morte" maintenue en…

Les patrons de presse veulent protester en Côte-d'Ivoire contre la…

Participation des FAT aux opérations de maintien de la paix

Les Forces Armées Togolaises, FAT, ont organisé une journée d’information…

La Maison familiale de formation rurale se mue en Association

La Maison familiale de formation rurale rouvre à Manga avec…

William Gomis, ex-joueur de Saint-Etienne, tué dans une fusillade

Les dirigeants et joueurs de l’As Saint-Etienne sont profondément affectés…

Nigeria: une explosion de gaz fait plusieurs morts

Une explosion de gaz suivie d’un incendie a tué plusieurs…

La commune de Tsévié célèbre le mois de l’état civil

La mairie de Tsévié célèbre en partenariat avec le Service…

Ghana: Yahsat lance son service internet à haut débit par…

Le fournisseur de connectivité par satellite, Yahsat, a officiellement lancé…

Sénégal: la BOAD subventionne la construction d’infrastructures scolaires

Le Sénégal projette de construire cinq cent salles de classe…

Arrêté pour avoir comparé les Kenyans à des singes

Un homme d'affaires chinois a été arrêté au Kenya après…

RDC : Militants de Lucha libérés après deux jours de détention

Les sept militants de Lucha (Lutte pour le changement), arrêtés…

Transhumance : La campagne 2018 n’a enregistré aucune mort d’homme

Le Comité National de Transhumance (CNT) a tenu ses assises…

Ouganda : Les autorités interdisent un festival qui célébrerait l'homosexualité

Les autorités en Ouganda ont interdit un des plus importants…

RDC: Officiers arrêtés pour n'avoir pas empêché Lucha de manifester

Deux officiers de la police, accusés de n'avoir pas empêché…

RDC: libération du journaliste Tusenge Sebazungu contre rançon

Une organisation de défense de la presse annonce la libération…

Chine : 60 milliards de dollars au développement de l'Afrique

La Chine va consacrer soixante milliards de dollars supplémentaires au…

Hama: Un hebdomadaire tchadien suspendu pour "fausses informations"

Al-Chahed, un hebdomadaire tchadien, a été suspendu trois mois pour…

Bénin : Sanctions envisagées pour les footballeurs mentant sur leur âge

Bénin, le nouveau président de la fédération de football promet…

PPT : Carlos Kétohou passe les charges à Isidore Akollor

Le Patronat de la Presse Togolaise, PPT, a renouvelé son…

L’Université de Kara ouvre un master en planification de développement

L’Université de Kara va ouvrir cette année un programme de…

Les radios rurales du Togo souhaitent la performance

Les radios rurales du Togo sollicitent l’appui du gouvernement et…

Santé : Cas de cataractes pris en charge dans le Tchamba

Une opération chirurgicale foraine de la cataracte s'est déroulée du…

Ghana : les déchets électroniques passeront à l’usine

Le président du Ghana, Nana Akufo-Addo, a annoncé mercredi la…

«
»
TwitterFacebookGoogle+

Confidentiel: L’OIF recommanderait une annulation du scrutin du 25 avril

le matériel électoral à la céni_

Selon une source digne de foi proche d’un parti politique, les experts de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) auraient recommandé au gouvernement togolais l’annulation pure et simple du scrutin du 25 avril et la reprise à zéro du processus électoral. Selon les experts, la corruption du fichier électoral est de nature à compromettre dangereusement le déroulement du prochain scrutin. Ils recommandent donc une annulation du scrutin, le temps que le gouvernement et la classe politique trouvent un consensus pour réinitialiser le processus électoral. Le scrutin devait se tenir précédemment le 15 avril 2015, avant d’être reporté de dix jours à la demande du Président John Dramani Mahatma, président en exercice de la CEDEAO, lequel a déclaré l’état du fichier électoral nécessite du temps pour un nettoyage.

Le Gouvernement du Togo n’est pas de cet avis et fait un bras de fer avec les experts de l’OIF pour éviter la publication du rapport d’une mission d’experts demandée par lui-même. Le rapport  devrait normalement être divulgué le 30 mars dernier.  Le pouvoir UNIR voulait avoir  le rapport et en disposer selon son entendement, c’est à dire passer outre les recommandations et organiser le scrutin ce 25 avril à tout prix. Une interprétation à laquelle s’oppose l’OIF.

Les experts de l’OIF quitteront la capitale togolaise ce lundi 6 avril après long bras de fer avec le gouvernement sur la publication du rapport ou non. Difficile de savoir dans quelles conditions et de quelle manière le public togolais aura connaissance des résultats de l’expertise de la mission. Il appartiendrait finalement à la représentation du Bureau régional de l’OIF à Lomé de rendre public le rapport des experts.

Mission de médiation de l’OIF

Ne voulant pas se compromettre dans un processus électoral qui sent déjà le souffre, le premier processus dans lequel est impliquée son organisation depuis sa réélection à Dakar en décembre 2014, la Secrétaire générale de l’OIF s’appête à envoyer  dans les tout prochains jours Philippe Sawadogo, un diplomate burkinabé, auprès des acteurs politiques, pouvoir et opposition compris. Le médiateur aura pour tâche d’amener les protagonistes à trouver un consensus en vue de redémarrer le processus sur de bons rails avec l’audit du fichier électoral.

D’une observation purement technique, l’audit du fichier électoral est devenu une question politique incontournable, le cœur du scrutin présidentiel, mais aussi un boulet pour le parti au pouvoir.  Cheval de bataille du candidat Alberto Olympio, du Parti des Togolais, le fichier électoral a même supplanté les problèmes de réformes constitutionnelle et institutionnelle.

Fichier électoral chaotique

Une analyse d’une copie du fichier électoral ayant servi à l’élection législative de 2013 en version PDF fait ressortir 259.735 doublons sur 2.957.018 électeurs, soit environ 8,78%. Ce qui est considérable dans une élection présidentielle uninominale à un tour. On note que les électeurs de la tranche d’âges 65 ans et plus, représentent 4,13% alors que les chiffres de la Banque Mondiale indiquent que cette tranche représente 2,7% de la population togolaise. On constate également qu’à chaque élection présidentielle le nombre d’électeurs croît considérablement alors qu’il décroît grandement lors des élections législative.

A noter que  que « cette analyse a été faite uniquement sur des électeurs dont les nom, prénom, nom du père, nom de la mère, genre, profession et l’âge sont rigoureusement identiques. Aucune comparaison biométrique n’est faite ni reconnaissance faciale, ces informations étant indisponibles dans le fichier qui a servi à cette étude », selon le Parti des Togolais.

Selon Alberto Olympio, il y aurait 17 à 25% de doublons dans le fichier de 2015, si l’on excepte une étude biométrique et la reconnaissance faciale.  Ce qui dénote d’un vrai chaos dans le fichier électoral à la disposition de la CENI.

Les Togolais ont la phobie des élections qui débouche toujours sur la violence. En 2005, les violences, pré, per, et post-électorales ont fait plus 400 à 1000 morts selon les organisations des droits de l’homme nationales et internationales, et plus de 40.000 de réfugiés à l’extérieur.

 

2843 Vues totales 2 Vues ce jour
(Visited 66 times, 1 visits today)

Laisser un commentaire

Newsletter