L’actualité vue par Le Temps du Togo

Liberia : Disparition de "conteneurs" de billets de banque

Cent millions de dollars, destinés à la Banque centrale du…

Vienne: Aussitôt son brevet de pilotage, meurt dans le crash…

Un avion de tourisme, piloté par un jeune de 20…

CILSS : Les Etats veulent renforcer la lutte contre la chenille…

Le Comité permanent inter-Etats de lutte contre la sécheresse dans…

RDC : Journalistes licenciés pour avoir couvert la conférence d’un opposant

Une ONG congolaise dénonce le licenciement de deux journalistes de…

Opic : Nouvelle enveloppe pour financer des projets en Afrique

L’agence américaine Overseas Private Investment Corporation, Opic, a approuvé une…

Le parquet ivoirien recherche "des dizaines de milliards" détournés

La haute autorité pour la bonne gouvernance a saisi le…

La Chine envisage son entrée dans le capital de Asky…

Le Fonds de développement Chine-Afrique (CAD-Fund) s’intéresse à Asky Airlines,…

Suppression de l’aide à la presse : "presse morte" maintenue en…

Les patrons de presse veulent protester en Côte-d'Ivoire contre la…

Participation des FAT aux opérations de maintien de la paix

Les Forces Armées Togolaises, FAT, ont organisé une journée d’information…

La Maison familiale de formation rurale se mue en Association

La Maison familiale de formation rurale rouvre à Manga avec…

William Gomis, ex-joueur de Saint-Etienne, tué dans une fusillade

Les dirigeants et joueurs de l’As Saint-Etienne sont profondément affectés…

Nigeria: une explosion de gaz fait plusieurs morts

Une explosion de gaz suivie d’un incendie a tué plusieurs…

La commune de Tsévié célèbre le mois de l’état civil

La mairie de Tsévié célèbre en partenariat avec le Service…

Ghana: Yahsat lance son service internet à haut débit par…

Le fournisseur de connectivité par satellite, Yahsat, a officiellement lancé…

Sénégal: la BOAD subventionne la construction d’infrastructures scolaires

Le Sénégal projette de construire cinq cent salles de classe…

Arrêté pour avoir comparé les Kenyans à des singes

Un homme d'affaires chinois a été arrêté au Kenya après…

RDC : Militants de Lucha libérés après deux jours de détention

Les sept militants de Lucha (Lutte pour le changement), arrêtés…

Transhumance : La campagne 2018 n’a enregistré aucune mort d’homme

Le Comité National de Transhumance (CNT) a tenu ses assises…

Ouganda : Les autorités interdisent un festival qui célébrerait l'homosexualité

Les autorités en Ouganda ont interdit un des plus importants…

RDC: Officiers arrêtés pour n'avoir pas empêché Lucha de manifester

Deux officiers de la police, accusés de n'avoir pas empêché…

RDC: libération du journaliste Tusenge Sebazungu contre rançon

Une organisation de défense de la presse annonce la libération…

Chine : 60 milliards de dollars au développement de l'Afrique

La Chine va consacrer soixante milliards de dollars supplémentaires au…

Hama: Un hebdomadaire tchadien suspendu pour "fausses informations"

Al-Chahed, un hebdomadaire tchadien, a été suspendu trois mois pour…

Bénin : Sanctions envisagées pour les footballeurs mentant sur leur âge

Bénin, le nouveau président de la fédération de football promet…

PPT : Carlos Kétohou passe les charges à Isidore Akollor

Le Patronat de la Presse Togolaise, PPT, a renouvelé son…

L’Université de Kara ouvre un master en planification de développement

L’Université de Kara va ouvrir cette année un programme de…

Les radios rurales du Togo souhaitent la performance

Les radios rurales du Togo sollicitent l’appui du gouvernement et…

Santé : Cas de cataractes pris en charge dans le Tchamba

Une opération chirurgicale foraine de la cataracte s'est déroulée du…

Ghana : les déchets électroniques passeront à l’usine

Le président du Ghana, Nana Akufo-Addo, a annoncé mercredi la…

Niger : Trois activistes société civile interdits de séjour à Agadez

Venus en séjour à Agadez, trois activistes nigériens, n’ont pu…

«
»
TwitterFacebookGoogle+

Ebola : La Banque mondiale prévoit des milliards de perte pour les économies ouest-africaines en 2015

Ebola 4

Les conséquences de l’épidémie d’Ebola qui sévit dans trois pays d’Afrique de l’Ouest, seront encore plus dramatiques  que les pertes humaines enregistrées- 3439 morts dans les trois pays les plus touchés (Guinée, Liberia et Sierra Leone). Une étude de la Banque mondiale estime que les pertes économiques pourraient s’élever à 32,6 milliards de dollars US d’ici la fin de l’année 2015 si l’épidémie devrait s’étendre aux plus grandes économies de la région.

Compte tenu des difficultés à arrêter la progression de l’épidémie, et ne pouvant pas faire des prévisions sur l’extinction de l’épidémie ni son parcours ou sa progression, l’étude s’est basée sur deux scénarios. Dans le scénario « faible Ebola », l’hypothèse la plus optimiste possible, l’épidémie serait rapidement contenue dans les trois pays les plus touchés par le virus. Dans dans le scénario « fort Ebola », le scénario catastrophe, l’épidémie serait contenue plus lentement avec une contagion à l’ensemble de la région.

Et dans le cas du scénario catastrophe, les conséquences économiques d’Ebola pourraient impacter lourdement les économies de la Guinée, la Sierra-Leone et du Libéria.

Selon les analystes, sur le  court terme, c’est-à-dire fin décembre 2014, la Guinée aura perdu 130 millions dollars US, soit 2,5% du PIB. En cas d’ »Ebola faible », c’est-à-dire si l’épidémie est sensiblement maîtrisée, le pays perdrait 43 millions dollars, soit 0,71% de son PIB, contre 142 millions dollars (2,3% du PIB) en cas d’ »Ebola fort ».

Les conséquences sont encore plus gravissimes pour la Sierra-Leone et le Libéria, les plus lourdement touchés depuis l’apparition de l’épidémie à Gueckédou, en Guinée Forestière. Jusqu’en fin 2014, le Libéria perdra 3,4% de son PIB, soit 66 millions dollars. En cas de scénario optimiste, les pertes sont tout de même élevées 113 millions- l’épidémie étant toujours en phase de croissance dans ce second pays. Et en cas de scénario le plus alarmiste, le Libéria pourrait perdre jusqu’à 12% de son PIB, soit 224 millions dollars.

Le scénario est comparable pour la Sierra-Léone, 59 millions dollars en 2015 en cas d’Ebola faible et 439 millions dollars en cas d’ »Ebola fort », soit 8,9% du PIB.

En cas d’extension à toute l’Afrique de l’Ouest, les prévisions donnent le tournis : toute l’économie de la sous-région, qui a tout de même engrangé une croissance de 5 à 9%, prendrait un sérieux coup. Les pertes sont estimées à 25 milliards en cas de scénario catastrophiques.

Les hypothèses de la Banque mondiale aussi alarmiste soient-elles sont à prendre au sérieux, au regard de la désorganisation des structures sanitaires dans les pays d’Afrique de l’Ouest et surtout de la faiblesse de la réaction à l’échelle internationale.

Jim Yong Kim, le président du Groupe de la Banque mondiale a tiré la sonne d’alarme.   « la communauté internationale doit tirer dès maintenant les leçons des conséquences de la faiblesse des systèmes, institutions et équipements de santé publique dans de nombreux pays africains. Elle doit agir afin de contrer cette menace pour les citoyens de ces pays, mais aussi pour leurs partenaires commerciaux et le monde dans son ensemble. Des investissements continus dans les systèmes de santé auraient permis de réduire les coûts énormes de cette crise pour les pays concernés et le reste du monde. »

La réaction de la communauté internationale est jusqu’à présent quelque peu timide par rapport aux dégâts sur le terrain. Les efforts déployés sur le terrain pour soutenir les pays contaminés sont restés en deçà des possibilités. L’on a cru que les mesures de quarantaine suffisaient pour contenir l’épidémie. L’apparition de plusieurs cas aux Etats-Unis et en Espagne, démontre que même les systèmes sanitaires les plus sophistiqués ne sont pas hors d’atteinte d’un virus qui prend au piège l’humanité dans ses comportements les plus humains.

3132 Vues totales 4 Vues ce jour
(Visited 17 times, 1 visits today)

Laisser un commentaire

Newsletter