Ebola : Faut-il lever les restrictions de voyage dans les pays affectés ?

Les Ministres de la santé de la communauté économique des Etats d’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) réunis à Accra la semaine dernière ont appelé à la levée des restrictions de vols qui frappent les pays touchés par le virus Ebola. Cette position est conforme à celle de l’Organisation Mondiale de la santé (OMS) qui estime que ces décisions de mises en quarantaine étaient contre-productives._77245861_77245860

“Des restrictions excessives de voyage et des fermetures de frontières vont affecter l’économie de la sous-région”, a déclaré le Président en exercice de la CEDEAO, John Mahama du Ghana.

Pour l’OMS, il est important et « vital » de maintenir les voyages dans ces pays, car les restrictions de vol compromettraient les efforts consentis pour combattre l’épidémie. Selon Bruce Aylward, Directeur général adjoint de l’OMS, “ceci n’est pas un problème ouest-africain, c’est une question globale de sécurité sanitaire ».

Livrer des matériels médicaux aux pays en crise

La suspension des vols régionaux et internationaux à destination (et en provenance) des pays affectés a pour conséquence d’empêcher la livraison de matériels et équipements médicaux à ces pays. Plusieurs compagnies internationales (notamment British Airways) et des hubs régionaux comme Dakar, Abidjan et Lomé ont arrêté de desservir le Liberia, la Sierra Leone et la Guinée.

L’OMS a indiqué que la maladie à virus Ebola pourrait affecter 20 mille personnes. Elle a déjà tué plus de 1500 personnes, des plus de 3000 cas officiellement annoncés, dans les quatre pays les plus touchés, à l’exception du Sénégal qui a annoncé hier avoir découvert un premier cas.

Bruce Aylward de l’OMS assure que les cas d’Ebola seraient plus élevés que ce qui est déclaré.

L’OMS tente de lever des fonds en vue de mettre en place un dispositif de riposte à l’Ebola. Elle prévoit de recruter 750 experts internationaux et 12000 travailleurs nationaux pour combattre Ebola en Afrique de l’Ouest sur une période de neuf mois.

La position des ministres de la santé constitue une pression sur les gouvernements ayant pris des mesure de quarantaine, mais aussi sur les compagnies aériennes. Asky, “la compagnie panafricaine” dont le hub est établi à Lomé avait arrêté ses vols en provenance et à destination du Liberia, de la Sierra Leone et de la Guinée.

L.T

Avatar
About Rédaction Le Temps 828 Articles
La Rédaction Le Temps. Une équipe dévouée de journalistes professionnels. Depuis 1999, nous servons à nos lecteurs des informations et analyses de qualités. Notre ligne éditoriale est conforme aux intérêts supérieurs du Togo. Contact: togoletemps@gmail.com/admin@letempstg.com

Laisser un commentaire